mercredi 30 novembre 2011

Coup de coeur : Osez... Une série de petits livres plein de conseils coquins


Lecteur compulsif, quand on m'offre un livre, même si ce n'est pas forcément un titre que j'aurais choisi moi-même en librairie, je ne peux m'empêcher de le lire. La semaine dernière, une amie m'a justement offert un livre dont le titre, un brin raccoleur, a émoustillé ma curiosité : "Osez... les conseils d'une lesbienne pour faire l'amour à une femme".

Alors bien que je n'ai pas spécialement de problèmes dans ma vie sexuelle, je me suis dit que je pourrais bien découvrir une ou deux bricoles que je ne savais pas sur "la chose". Après tout, je ne suis pas une femme et je n'aurais pas la prétention d'affirmer en mon for intérieur que j'en sais plus sur le corps d'une femme qu'une femme elle-même.

Extraits choisis :

Sur le clitoris :
- [... à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, certains médecins en préconisent l'ablation pour calmer certains troubles de l'humeur...]. Vous noterez que cela ne date pas tant que ça, d'autant qu'il ne s'agit pas de recommandations médicales de shamans de peuplade arriérées, mais de thèses soutenus par des docteurs anglais.

- Les québécois l'appellent pitchou ou cerise.

- Pour un cunnilingus les belges disent "faire une minette"

- 54% des femmes avouent simuler parfois l'orgasme

Bref, Osez... les conseils d'une lesbienne pour faire l'amour à une femme est un petit livre qui se lit facilement et rapidement, certains n'y apprendront rien, d'autres y découvriront beaucoup de choses, que ce soit des anecdotes ou des techniques. Le livre passe tout en revue, de comment rencontrer une femme à l'approche et à la séduction, des préliminaires à l'orgasme, en passant par des approfondissements sur des sujets tels que le Clitoris, la masturbation, le cunnilingus, la pénétration, les positions, l'anulingus, la sodomie, les sextoys, les jeux amoureux et les plaisirs extrêmes, sans oublier des thèmes importants qu'on ne peut pas ignorer comme la prévention des MST, les idées reçues sur les lesbiennes, etc.

"Osez... les conseils d'une lesbienne pour faire l'amour à une femme" peut devenir le livre de chevet d'un jeune puceau, un cadeau d'une amante à un partenaire plein de bonne volonté mais qui manque un peu de bases théoriques ou d'expérience, un cadeau potache pour un noël entre amis ou une pierre de votre culture sexuelle.

Même si il ne s'agit pas de littérature porno et qu'il n'y a pas de photo, le langage est cru, direct, va droit au fait et est assez souvent illustré de croquis explicites. Donc ce n'est pas un livre à mettre entre toutes les mains. 

À noter que la collection "Osez..." propose également de nombreux autres titres qui pourront assouvir d'autres curiosités : "Osez... les conseils d'une gay pour faire l'amour à un homme", "Osez... la fellation", etc.


lundi 28 novembre 2011

Jungle Crash Land, un petit jeu sympa et addictif sur iPhone (et gratuit cette semaine)



En ayant passablement assez d'Angry Birds (AB), du moins en attendant de nouveaux épisodes à AB seasons, je me suis mis en quête d'un nouveau jeu qui puisse me faire passer le temps dans la caisse au supermarché, dans la salle d'attente du médecin ou dans les transports en commun.

Après quelques recherches où j'ai bien failli renoncer, j'ai finalement déniché Jungle Crash Land, un jeu d'arcade à tableaux comme AB, où l'on prend les commandes d'un bombardier qui doit faire place nette avant de pouvoir atterrir.

Jungle crash land bénéficie d'une excellente jouabilité et un doigt libre suffit pour pouvoir jouer et larguer les bombes.
Un système de scoring efficace détermine si notre performance mérite 1, 2 ou 3 étoiles, sachant qu'une seule suffit pour pouvoir passer au niveau suivant en mode Challenges.
On se pique très vite au jeu et l'on découvre vite que progresser dans l'aventure sera plus ardu qu'il n'y parait de prime abord.

Personnellement je suis coincé au niveau 38 sur 60 et je ne vois pas du tout comment réussir "Strategic Beach", alors si je vous donne envie d'essayer ce jeu ludique pour iPhone et que d'aventures, vous parvenez au niveau 39, merci de me faire partager l'astuce ;)

Les qualités du jeu Jungle Crash pour iPhone :
- Gratuit cette semaine, dépêchez-vous!
- Prise en main ultra rapide
- Durée de vie élevée grâce aux 60 missions du mode Challenges + 2 autres modes (Arcade & Star Pilot)
- Graphisme sympa et très lisibles

Les défauts du jeu Jungle Crash pour iPhone :
- Addictif
- Parfois très difficile d'obtenir 3 étoiles
- On regrette qu'il n'y ait pas des instructions plus détaillées, notamment sur le système de scoring

En conclusion, Jungle Crash Land est une nouvelle réussite de l'éditeur Donut Games, dont il serait d'autant plus bête de ne pas profiter, à tout le moins l'essayer, puisqu'il est en téléchargement gratuit cette semaine. Bref, rien à perdre (sauf du temps) et tout à gagner (sauf de l'argent).


EDIT et BONUS du jour : Un peu agacé de rester coincé au niveau 38 de Jungle Crash Land, je me suis acharné et j'ai finalement trouvé la solution au tableau Strategic Beach, que je livre ici à ceux qui comme moi serait à la peine.
La solution du niveau 38 de Jungle Crash Land : En fait, c'est ultra simple, à partir du moment où on a compris :) : Il suffit de lancer une bombe sur les 3 flèches descendantes, de laisser l'avion suivre sa course et dans la remontée face au pic, de lancer 4 bombes. Au 2e passage quand on a perdu un peu d'altitude, il suffit d'abattre ce qui reste du pic et l'on se pose en douceur avant la mer.


samedi 26 novembre 2011

TEST : Mydesign, n°1 de la personnalisation sur Internet? Faut voir...



Aujourd'hui je vous propose le test d'un webmarchand qui s'est auto-proclamé "n°1 de la personnalisation sur Internet" et qui propose ainsi toute une série de produits à personnaliser au gré de ses envies, de ses passions ou pour un grand événement.

Si le concept est connu depuis longtemps des entreprises pour leurs objets publicitaires, Mydesign.com s'inscrit dans une nouvelle tendance initiée par les sites de tirages de photo. Sa spécificité est de proposer un catalogue de produits assez large et sans quantité minimale.

Des traditionnels tirages de photos sur toile, sur plexiglas ou sur métal, à la personnalisation de magnets au format polaroïd, coques de protection pour iPhone, iPad, lampes, coussins... le choix de supports est extrêmement diversifié et permet, dans l'idée, de créer de nombreux cadeaux originaux.

J'ai donc décidé de tester le service en personnalisant des coques d'iPhone et en commandant des tirages sur métal et sur magnet.

Premiers constats :
Le site est assez clair et bien fait, la personnalisation est bien expliquée et plutôt intuitive.
En revanche, certains bugs rendent la navigation peu agréable, absence de barre de scroll verticale, ce qui empêche de voir le pied de page sur un écran de portable, par exemple. Heureusement, il suffit de diminuer la taille d'affichage pour pouvoir atteindre les boutons permettant de valider les étapes.
Autre bug, plus gênant, après paiement par paypal, le retour sur le site se fait avec un message d'erreur et l'on ne sait pas si la commande a bien été prise en compte. là encore, il suffit d'aller sur le site paypal pour s'assurer que la commande a bien été validée.
Des petits défauts qui ne sont pas rédhibitoires, mais qui gâchent malgré tout l'expérience de navigation sur le site. Dernière chose que je n'ai pas aimé, les cases d'acceptation pour recevoir la newsletter du site et les promotions de leurs partenaires sont pré-cochées. En 2011, c'est moche!

Côté tarifs, le site fait actuellement de bonnes promotions pour son lancement et les prix ainsi proposés sont plutôt attractifs. Compter 19,90€ pour une coque pour iPhone, 13,90 euros pour 9 magnets 10x9 ou 76,70 euros pour le tirage haut de gamme sur métal en 40x40.

À noter :
- le site propose 20% supplémentaire à partir du 2e produit identique, même si la photo est différente
- les frais de préparation (lol) et d'expédition sont offerts dès 20€ d'achat.
- avec le code KDO, vous pouvez également bénéficier de 10€ de réduction supplémentaire.

Bref j'ai passé 2 commande et 5 jours après la première, j'ai reçu les coques pour iPhone et je dois dire que je suis assez déçu du résultat :
- La couleur n'est pas uniforme sur toute la surface de la coque,
- la qualité d'impression est vraiment décevante (pas très nette),
- Et plus grave encore, la photo n'est pas bien calée. J'avais commandé une photo centrée sur la 1ère coque et une "plein pot" qui devait recouvrir toute la 2e coque et ni une ni l'autre ne sont conformes à ce que j'avais paramétré : Sur les 2 coques pour iPhone, le graphisme est décalé
- Cerise sur le gâteau, le revêtement est très glissant et risque d'augmenter les chances de faire tomber mon précieux iPhone 4S.


En conclusion, j'attends avec inquiétude les derniers produits que j'ai commandés pour voir si je suis mal tombé avec les coques pour iPhone ou si c'est la qualité générale des produits commercialisés par Mydesign.com qui est à revoir. Si d'aventures, il y avait bien un problème de qualité, j'essayerais de faire marcher leur garantie "Satisfait ou remboursé", mais nous n'en sommes pas encore là.
Je compléterais cet article dès réception des autres produits, en attendant, méfiance avec les coques pour iPhone.

jeudi 24 novembre 2011

Test et mode d'emploi du Stylo Espion BPR 5 sur Mac





Encore une fois, j'ai cédé aux sirènes de la tentation sur Groupon et fait l'acquisition d'un gadget de plus en plus en vogue auprès du grand public, une caméra espion intégrée dans le corps d'un stylo d'aspect cossu : le Stylo Espion BPR 5, vendu par l'Objet Moderne via Groupon. Aussi je vous livre aujourd'hui non seulement mon avis sur ce gadget espion, mais également quelques astuces pour pouvoir le faire fonctionner sur Mac.


Le Stylo Espion BPR 5 est donc un stylo bille noir et or équipé d'une caméra miniaturisée qui va vous permettre de filmer et d'enregistrer discrètement des images qui pourront ensuite être facilement visionnée et montée sur mac et PC.

Premières constatations sur le stylo espion BPR 5 (proposé par l'Objet moderne via Groupon)
Le stylo est livré dans un coffret de bonne facture avec un mini CD d'installation, un mode d'emploi et un cable USB.
Le stylo, sans être d'extrêmement bonne facture est néanmoins assez réussi et l'objectif de la caméra, situé au dessus du clip, suffisamment discret pour passer inaperçu.
Un système de led au dos du stylo permet à son utilisateur de savoir s'il est allumé ou éteint, en train de filmer ou en mode veille.
L'unique bouton est quant à lui situé sur le haut du capuchon et chose surprenante au premier regard, n'est pas centré, mais quelques peu en retrait par rapport au clip.
Après quelques secondes d'hésitation pendant lesquelles j'en suis venu à penser que le stylo n'était pas fonctionnel au niveau écriture, j'ai finalement compris qu'il suffisait de donner un quart de tour au niveau de la pointe bille pour la faire sortir.

Compte-rendu de ma 1ère utilisation du stylo espion : (sans consultation du mode d'emploi)
J'ai dévissé le stylo au milieu du corps et découvert le connecteur USB servant à la recharge, ainsi que le logement de la micro carte SD. Le stylo est livré avec une carte dont la capacité de stockage est de 2Go.
Le fonctionnement du stylo est assez intuitif, comme son bouton unique ne laisse guère de place au doute quant à sa fonction. On appuie une fois pour l'allumer, une autre fois pour lancer la vidéo, on appuie encore pour stopper l'enregistrement et une pression prolongée permet d'éteindre le stylo lorsqu'il est en veille.
Après avoir réalisé un petit fil test, j'ai immédiatement connecté le stylo à mon iMac (ne pas oublié de l'éteindre avant de le connecter), le disque amovible est très rapidement apparu sur le bureau et d'un double clic, j'ai pu accéder aux séquences.
Par défaut, mon mac a tenté d'ouvrir les séquences sur quicktime, mais si l'enregistrement son était ok, je n'avais pas d'image : un simple écran noir.
J'ai alors tenté de lire les vidéos avec VLC et cela a fonctionné. Mais comme cela manquait un peu de fluidité, j'ai transféré les fichiers sur mon bureau le temps du test. La vidéo a parfaitement été lue par VLC, seul hic, une time line datait la vidéo de 2007.
Ne voyant pas comme ça comment y remédier, je me suis plongé dans la notice, qui, surprise!, était rédigée uniquement en anglais et en chinois. Fort heureusement grâce aux efforts de mes profs d'anglais et à mes cours d'anglais en ligne sur Englishtown, j'ai réussi à comprendre que le réglage de la date* ne serait pas aisé sur Mac!




Les qualités du stylo espion BPR 5 (proposé par l'Objet moderne via Groupon) :
- Un stylo d'assez bonne facture, assez classique et passe-partout, hormis son format imposant à la "Mont blanc" (mais sans la qualité)

- Un prix très accessible, notamment via le deal Groupon, 33€ au lieu de 99€

- 3 modes vidéos :
  • un mode caméra actionnable grâce au bouton unique (on appuie, ça filme, on appuie à nouveau, ça coupe) 
  • un mode détecteur de mouvement où l'enregistrement se déclenche lorsque la caméra détecte des mouvements. Cette fonctionnalité (non testée) permettra de laisser le stylo dans un pot à crayon pour filmer à son insu les allers et venues de la femme de ménage par exemple.
  • un mode Webcam (pas très intéressant pour les possesseurs d'ordinateurs modernes quasi tous pré-équipés, mais bon...
- Une qualité de vidéo vraiment correcte (cf vidéo ci-dessous) compte tenu de la taille de la caméra et de son prix. Je m'attendais à bien pire, dans le genre des films enregistrés avec les 1ers téléphones portables intégrant la fonction vidéo. Mais je vous laisse juger par vous-même.

- Simplicité d'usage

- Compatibilité Mac et PC

Les défauts du stylo Espion BPR 5 (proposé par l'Objet moderne via Groupon) :
- Réglage de la date assez difficile. Sur PC, le logiciel writetime.exe permet de générer le fichier servant à régler la date, mais il a la réputation vérifiée de contenir un virus de type Trojan (cheval de Troie). Sur Mac, pas de solution pour l'instant, mais je ne désespère pas.*

- Les leds sont pratiques pour savoir si le stylo fonctionne mais nuisent à sa discrétion en créant un léger halo de lumière qui peut trahir l'aspect anodin du stylo.

- Pas de mode photo, fonction pourtant assez utile et disponible sur des stylos espions concurrents ou sur d'autres modèles de la gamme BPR.

- La notice qui est uniquement en anglais et en chinois, alors que pour être commercialisé en France, un produit doit être livré avec une notice en français.

- Le clip manque de souplesse et on a très peur de le casser en l'insérant dans une poche de poitrine, là où il serait idéalement placé pour réaliser une caméra cachée.

En conclusion, je suis assez satisfait de mon stylo Espion BPR 5, surtout au prix où je l'ai acheté grâce à Groupon! je ne suis pas sûr sinon que j'aurais déboursé 99€ pour cette caméra miniaturisée aussi efficace soit-elle... faute d'en avoir vraiment l'utilité... Je ne fais pas encore de caméra cachée et je n'ai personne à piéger :) Enfin maintenant que j'ai l'outil, on va bien voir si cela me donne des idées. Le gros point noir restant pour moi l'impossibilité face à laquelle je me suis trouvé de modifier la date incrustée en bas de vidéo. Mais si je trouve la ruse, je ne manquerais pas de partager avec vous chers lecteurs!

À propos du Webmarchand Objet moderne.com, partenaire sélectionné par Groupon  :
Il a d'abord été difficile de faire reconnaitre le code du bon, car ni les instructions données par Groupon ni celles affichées sur objetmoderne.com n'étaient bonnes. Il aura fallu que je les appelle directement, ce qui fut fort heureusement assez facile, pour qu'ils me donnent la bonne manipulation : entrer le code de vérification du bon uniquement.
Côté "délais de livraison", le délai annoncé n'a en revanche pas été respecté du tout, de 15 jours ouvrables expression qui signifie 3 semaines, à condition qu'il n'y ait pas de jours fériés pendant lesdites semaines, j'ai finalement du patienter 1 mois et une semaine pour recevoir mon paquet.
Et bien évidemment sans un seul message pour prévenir du retard.
Comme j'ai commandé un autre produit chez eux, je vais bientôt pouvoir vérifier si je suis juste mal tombé ou si c'est une coutume de ce webmarchand. Bref, attention aux délais annoncés!


* Modifier le réglage de la date et de l'heure sur un stylo espion BPR 5 :
Le problème est que les instructions données dans la notice ne semblent pas fonctionner, si je me fie aux discussions postées sur les forums. Sur Mac, le fichier que l'on est censé modifier est carrément introuvable. J'ai tenté de créer un fichier Time.txt (avec la date et l'heure sous différents formats) et de le placer à la racine du stockage mobile, mais s'il avait bien disparu au moment de la reconnexion au Mac, la date incrustée dans le film test, réalisé juste après cette manipulation, n'avait malheureusement pas changée.

mercredi 23 novembre 2011

Test : Table/bureau Torsby by Ikéa, design bon marché





Aujourd'hui je vous propose le test de la table Torsby Ikéa, un best seller du géant suédois, dont les lignes simples en font une table de salle à manger ou un bureau assez design à petit prix. Achetée il y a plus d'un an, je vous propose donc mon opinion avisée sur ce produit.


Cette table se décline en 2 dimensions (180cm x 85cm ou 135cm x 85cm) et en 2 couleurs (plateau blanc ou noir), avec des prix respectifs de 159 et 109€ qui en font une solution réellement bon marché pour se doter d'une table pouvant accueillir jusqu'à 6 convives (8 en se serrant un peu) pour le grand modèle.

Les atouts de la table Torsby d'Ikéa :
- Un design sobre, moderne et efficace :
Un plateau en verre trempé d'un blanc opaque et lumineux (ma version préférée) ou noir
Des pieds et un cadre en acier, en chrome et en polypropène
- Un prix serré
- Un montage facile et rapide

Les défauts de la table Torsby d'Ikéa :
- Le revêtement chromé à tendance à s'écailler tout seul avec le temps (cf photo)
- La table est un peu branlante si on ne ressere pas régulièrement les vis
- le plateau en verre est assez fragile, se raye facilement et le plateau est surtout très sonore à l'usage
- Le plateau n'est pas très facile à nettoyer et la moindre trace est visuellement décuplée par l'effet loupe du verre trempé

Détail du chrome trop fragile qui s'écaille à la façon des feuilles d'or sur les bouddhas. Heureusement, sauf à y regarder de près, cela ne se voit pas vraiment.


En conclusion, cette table n'est pas un mauvais achat, mais elle demandera à être "soignée". Bien entretenue, elle apportera une note design et déco à un bureau ou à une salle à manger moderne.
Son principal atout étant son bon rapport dimension-qualité-prix.

mardi 22 novembre 2011

TEST iPhone 4S, faut-il craquer pour cette "simple évolution" de l'iPhone 4?





Alors que les chiffres américains de vente d'iPhone 4S battent des records et qu'Apple a du mal à fournir les demandes en provenance des 3 grands opérateurs US dont les abonnés doivent attendre 2 à 3 semaines pour recevoir "le précieux", le Cobaye Conso vient de recevoir le sien et vous propose un test de l'iPhone 4S, sans langue de bois et sans complaisance. Voici mon avis sur l'iPhone 4S...


Première constatation, même si tout le monde s'en est aperçu, il faut vraiment regarder de près du côté de la prise casque pour différencier le 4S du 4. Aussi celles et ceux déjà possesseurs de l'iPhone 4 et qui voudraient switcher pour arborer fièrement le dernier accessoire hightech peuvent attendre la sortie de l'iPhone 5, car avec le 4S, c'est la discrétion qui prime.

Fort heureusement, "l'intérieur" de l'iPhone 4S réserve de bonnes surprises dont les 3 majeures sont selon moi et en se basant sur l'argumentaire Apple :
- l'appareil photo qui se dote d'un capteur 8 millions de pixels contre 5 avec l'iPhone 4 et 3 pour l'iPhone 3GS (toujours en vente sur l'apple store)
- le processeur A5 qui remplace le A4 qui équipait l'iPhone 4 et qui offre 2 fois plus de puissance de calcul et donc de meilleure performance en terme de rapidité, notamment d'affichage ou de traitement d'une image sur hipstamatic, par exemple.
- l'assistant personnel Siri qui ne vous obéira pas au doigt et à l'oeil, mais à la voix, et qui permet de dicter des sms, consulter ses emails, fixer un rdv et une alarme sans avoir à pianoter, une innovation potentiellement très pratique pour ceux qui utilisent le téléphone au volant, etc.

Aussi j'ai décidé de tester ces 3 innovations pour voir si l'iPhone 4S tient les promesses faites par Apple :

1°  Mon avis sur la qualité des photo de l'iPhone 4S
Les 3 millions de pixels supplémentaires sont bien là et je vous laisse juger sur ces 2 photos prises dans des conditions identiques (sur pied à moins d'une minute d'intervalle) avec l'iPhone 4 et l'iPhone 4S :






Remarque sur l'image comparative : 
Capture d'image des photos de l'iPhone 4S (à droite) et de l'iPhone 4 (à gauche) à 25% (image affichée à 25% de la dimension originale) sur un écran d'iMac 27".
Cela permet d'apprécier la différence de taille (résolution) entre les 2 images (transférées par mail en qualité maximale). L'iPhone 4S permettra donc de faire tirer ses photos dans un plus grand format sans perte de qualité.

 


Remarque sur l'image comparative avec zoom à 200% sur les photos prises avec l'iPhone 4 et l'iPhone 4S :
Capture d'image des photos de l'iPhone 4 (à droite) et de l'iPhone 4S (à gauche) à 200% sur un écran d'iMac 27".
Plus facilement encore, on constate une différence nette de "piqué" entre les 2 clichés. L'iPhone 4S permettra donc de faire tirer ses photos dans un plus grand format sans perte de qualité.

Pour vous donner une idée de la différence de poids des 2 images, cette image prise en haute qualité et envoyée en format réel pesait 2,5Mo au départ de l'iPhone 4S contre 1,9Mo depuis l'iPhone 4.

2° Mon avis sur la rapidité et puissance du processeur de l'iPhone 4S
Très difficile à mesurer pour un utilisateur lambda, mais comme c'est un argument de vente essentiel et plutôt que de vous parler d'une impression, j'ai décidé de faire moi-même un petit test avec chronomètre en main sur l'utilisation d'une application un peu gourmande en ressources : Hipstamatic

Vitesse de lancement (ouverture) de l'application : 5 secondes pour l'iPhone 4GS contre 7 secondes pour le 4. Donc mathématiquement une nette amélioration, qui sera cependant un peu moins palpable / ressentie à l'usage (sans le chrono).

Vitesse de traitement de l'image : Test réalisé avec sujet, objectif et pellicule identiques.
En résolution maximale, l'iPhone 4 développe la photo avec environ 2 secondes d'avance. ce qui s'explique que son processeur qui est pourtant moins puissant traite une image qui est moins volumineuse.
En qualité moyenne sur l'iPhone 4S et optimale sur l'iPhone 4, c'est le 4S qui sort l'image avec quelques secondes d'avance.
Bref un résultat mitigé au premier abord mais qui cache l'amélioration pourtant bien réelle des performances de l'iPhone 4S.


vendredi 18 novembre 2011

TEST : Robocopter par l'Objet Moderne : un jouet techno et éducatif



J'ai craqué sur le deal proposé par Groupon pour le Robocopter, un hélicoptère télécommandé, commercialisé par Extreme Fliers et je vous propose aujourd'hui le test de cet hélico radiocommandé dont j'aurais rêvé quand j'étais petit.

Délai de livraison et contenu du coffret Robocopter :
Première constatation, le paquet est arrivé pile-poil dans les délais annoncés et bien emballé.
Le packaging est bien fait et ce petit hélicoptère télécommandé est livré avec un chargeur USB, quelques pièces de rechange, la télécommande et un mode d'emploi en anglais.

Mise en marche du Robocopter (Extreme Fliers) :
Pour pouvoir fonctionner, la télécommande et l'hélicoptère doivent être appairés manuellement, opération ultra facile à réaliser si l'on respecte les instructions dans l'ordre :
1° Allumer l'hélicoptère
2° Allumer la télécommande après avoir choisi le canal (A si un seul hélico, 1 ou 2 si il y a un 2e hélico à proximité).
3° Pousser la manette des gaz vers le haut puis vers le bas.

Premières expériences de pilotage du Robocopter vendu par Extreme Fliers : 
Ce petit hélico est très véloce et pas facile à domestiquer de prime abord. On aura vite fait de casser les pales de l'hélice, si on se jette sur les commandes. Aussi est-il recommandé de procéder aux vols test en intérieur et si possible au dessus d'une moquette épaisse. Ensuite il faut y aller progressivement, tester le contrôle au ras du sol, s'habituer à monter, descendre ou rester en vol stationnaire. Avec un peu d'entrainement, on arrive néanmoins à piloter l'engin avec une certaine adresse.

Mais avant d'en arriver là, Robocopter va se prendre quelques murs, plusieurs fois le plafond, rebondir sur le sol, voir se prendre un coin de table. Ce qui amène donc la question de la solidité. Et je dois admettre que ce petit hélico ultra léger est somme toute assez solide. Pourtant il apparait vite que les pièces de rechange ne sont pas fournies pour faire joli et qu'il est même fort probable qu'au-delà des 4 livrées avec l'hélico Robocopter, l'on ait très vite à s'en procurer de supplémentaires.
La plus grosse fragilité ne semblant pas venir des pales en elles-même, mais des petites pièces qui les maintiennent, qui une fois qu'elles ont commencé à "sauter" n'arrêtent plus de se démettre.

Les qualités de l'hélicoptère télécommandé Radiocopter :
- Ultra ludique et même éducatif pour les enfants car le pilotage va développer leur coordination et leur apprendre à faire les choses progressivement.
- Bon marché : 52€ prix public sur objetmoderne.com et 24€ + frais d'expédition via Groupon.
- La possibilité de recharger l'hélico en USB sur un ordinateur ou via la télécommande est très pratique.

Les défauts de l'hélicoptère télécommandé Radiocopter :
- Réglages un peu difficiles, mais en attonnant on y arrive.
- Manque de précision et de progressivité des commandes, sans que cela nuise toutefois au plaisir du pilotage.
- Fragilité des pièces composant le rotor.
- Nombre de pièces de rechange insuffisant, mais il est facile de s'en procurer sur le site extremefliers.co.uk

Bref pour le prix, on peut acheter les yeux fermés en prévoyant un budget conséquent pour les pièces détachées. Le Robocopter sera certainement un cadeau qui réjouira tous les enfants passionnés d'aéromodélisme.


mercredi 16 novembre 2011

Test Trottinette électrique Razor : Un nouveau moyen de transport électrique pour dompter les villes et les embouteillages à petit prix



Récemment j'ai flashé sur une promotion proposée par pixmania sur une trottinette électrique. Cela faisait longtemps que je cherchais une solution pour les petits trajets urbains qui me permette de gagner du temps en évitant voiture et encombrements, vélo et transpiration, scooter et danger... et l'idée de la trottinette pliable électrique a fait tilt! ... surtout à moins de 200€!

Je suis tout de suite allé la voir le site du distributeur, Pixmania, qui a démontré qu'il faisait partie des sites de confiance, j'ai rapidement étudié le descriptif de la trottinette Razor  E300 bleue, vérifié la réputation de la marque sur Internet et dégainé ma carte bleue pour passer commande. Confirmation de commande le 10 novembre, trottinette électrique reçue le 14 en fin de journée. (mode d'expédition normal / sans supplément) ça commençait bien!

Pour info, la trottinette est livrée dans un carton, entièrement assemblée, avec juste le guidon pliant à installer. Ce qui fut chose faite en moins de 5 minutes, le temps de refaire la manip' à 2 reprises, car la première fois j'avais serré le guidon avec la roue de travers, ce qui, à l'instar d'un guidon de vélo tordu, n'est pas très pratique pour conduire.

Dès le lendemain, après avoir, conformément aux instructions (notice lue en entier*), chargé la batterie pendant 12h, je me suis préparé à sortir pour tester la trottinette Razor E300 et arpenter le bitume de mon quartier sur mon nouveau jouet à 2 roues.

Premières sensations avec la trottinette Razor E300 :
La trottinette semble être de bonne facture, bien finie, avec des matériaux de bonne qualité qui donnent une bonne impression de solidité. En terme de poids, si on ne courra pas le 100 mètres avec la trottinette dans les bras, elle est néanmoins suffisamment légère pour être trans-portée sur de courtes distances... Mais mieux vaut ne pas avoir 3 étages à monter à pied.
Facile à conduire, si ce n'est pas un foudre de guerre en terme d'accélération, sa vitesse de pointe est largement suffisante pour les petits trajets et permet d'emprunter pistes cyclables et trottoirs avec modération.

Les qualités de la trottinette Razor E300 :
- Vitesse de pointe amplement suffisante
- Bonne qualité d'ensemble, bien finie
- Prix ultra compétitif
- Béquille incorporée très pratique
- Possibilité de plier le guidon pour faciliter le transport et limiter l'encombrement. À noter qu'il est regrettable de ne pas pouvoir verrouiller le guidon en position pliée.
- Look réussi
- Bande anti-dérapante au niveau des pieds.
- Prise en main facile.
- Relativement silencieuse.

Les défauts de la trottinette Razor E300 :
- Rapport temps de charge de la batterie / autonomie peu convainquant : 12h pour 40 minutes.
- Il manque une clé (ou un dispositif) pour couper le contact de la trottinette au guidon et qui éviterait de l'oublier "allumée" au risque de voir fondre pour rien sa déjà fable autonomie ou d'avoir à se baisser pour actionner l'interrupteur on/off (qui peut d'ailleurs être activé par n'importe quel petit plaisantin mal intentionné).
- Pas de jauge d'état de charge de la batterie, aussi est-il difficile de savoir l'autonomie dont on dispose.
- Pas d'anneau intégré ou de système antivol qui aurait permis de l'attacher efficacement en extérieur le temps d'une course.
- Manque un tout petit peu de puissance pour être vraiment véloce et surtout en côte.
- Garde au sol assez basse, ce qui rend impossible tout franchissement de trottoir même au ralenti.
- Doit être rechargée après chaque utilisation.

Ce qu'il faudra impérativement acheter en complément de la trottinette Razor :
- Un casque si l'utilisateur est un enfant
- Un antivol (reste à trouver lequel) pour pouvoir laisser la trottinette attachée dans la rue pendant quelques heures en sécurité.
- Une petite sonnette de vélo pour prévenir de son passage.

Conclusion  de mon test sur la trottinette électrique Razor E300 : À mon avis et malgré la longue liste des défauts énoncés plus haut, cette trottinette pour adultes ou "enfants RESPONSABLES*" est plus qu'un simple gadget. C'est une réelle solution alternative pour se déplacer en ville à condition de ne pas vivre à Lisbonne ou autre agglomération aux rues escarpées. Avec son look réussi, son agrément d'utilisation et son prix ultra doux, elle ne manque pas d'atouts pour séduire un public large et constituera sans aucun doute un cadeau apprécié.
Mais j'espère que la marque sortira bientôt un modèle un peu plus évolué avec un chouille de puissance en plus, une meilleure batterie (meilleure autonomie, un temps de recharge diminué et un indicateur de niveau), sans oublier un dispositif de contact par clé.


EDIT du 25 mai 2012 sur la trottinette Razor E300 après 6 mois d'utilisation :


Et voilà, après moins de 100 utilisations, ma trottinette est cassée et il va falloir avoir recours au SAV.

Qu'est ce qui a cassé sur ma trottinette Razor ?
La transmission visiblement : après quelques bruits peu catholiques, suivi d'un shlack!, j'ai beau accélérer, ma trottinette n'avance plus d'un centimètre.

Je vais donc pouvoir tester la qualité du SAV constructeur!
Pile-poil pour les beaux jours! Je suis dégouté, car même si la batterie est décidément trop faiblarde pour permettre d'utiliser cette trottinette pendant plus de 25 minutes (à fond), elle m'était bien pratique pour mes petits trajets, type aller acheter des cigarettes ou une baguette de pain.

Mais je vous tiendrais au courant de la rapidité et de l'efficacité du service après-vente Razor.

samedi 12 novembre 2011

TEST Dragon Dictate, votre nouvelle sténo dactylo : dictez, elle transforme la voix en texte



Je me souviens que j'avais été fasciné dès 1999 par la perspective de pouvoir dicter un texte à son ordinateur et que celui-ci, comme une véritable sténo-dactylo numérique, transcrive notre parole sous forme d'un texte fidèle. Aussi à l'époque, avais-je fait l'acquisition d'un logiciel qui semblait mettre cette promesse révolutionnaire à portée de chaque ordinateur personnel : Dragon naturally speaking.

Autant vous dire que j'avais très vite déchanté en constatant que malgré tous mes efforts d'articulation, la transcription de mes paroles par le logiciel n'avait que très peu à voir avec le discours prononcé. J'en avais naturellement conclu que le logiciel n'était pas au point et ainsi tout juste bon à faire rigoler la galerie avec des messages sans queue ni tête. Dragon Naturally Speaking avait alors fini ses jours au fond d'un tiroir en attendant une mise à la poubelle quelques années plus tard quand le logiciel était devenu définitivement incompatible avec les nouveaux systèmes d'exploitation.

Mais en 10 ans, je me suis dit qu'il était fort possible que les logiciels de  reconnaissance vocale aient fait de gros progrès, comme semble en attester la sortie du service Spinvox, qui transcrivait les messages vocaux laissés sur nos répondeurs en SMS faciles à consulter, ou plus récemment, avec l'assistant personnel Siri qui équipe les iPhones 4S.

J'ai donc fait l'acquisition de l'arrière arrière petit fils naturel de Dragon Naturally Speaking, Dragon Dictate, une version grand public, au titre un peu moins ronflant et prétentieux que son ainé, qui était pour le coup, totalement incapable de reconnaitre un discours humain débité à flux naturel et régulier.

Aussi pour tester et vous montrer le potentiel réel de cette nouvelle version du logiciel de reconnaissance vocale Dragon, je vais poursuivre cet article en utilisant ses services et en ayant le moins recours possible à des corrections (manuelles avec le clavier), sauf quand cela s'avérera obligatoire à la bonne compréhension de ce test de Dragon Dictate 2.5.1.

---   début du test de reconnaissance vocale avec Dragon Dictate

 installation et configuration du logiciel :
contrairement à ses prédécesseurs qui nécessité plusieurs CDs pour l'installation, Dragon Dictate est plutôt rapide à installer sur 1 ordinateur moderne. Ici en l'occurrence 1 MacBook est dernière génération. Quand auparavant, il fallait passer de longues heures à lire 1 texte pour que le logiciel s'habitue à notre voix, à notre prononciation et à notre accent, Dragon Dictate a été configuré en moins de 10 minutes.   1 fois le profit créé enregistré, il ne reste plus qu'à essayer le logiciel sur un document texte.


1e constatation : en 10 ans,  Dragon Dictate  a fait de sérieux progrès. Dorénavant, lorsque je parle Dragon Dictate semble être capable de reconnaître environ 90 % des mots que j'ai employés. Certains noms propres sont mal compris, ainsi que certains mots propres à nos vocabulaires respectifs, mais dans l'ensemble des capacités de reconnaissance vocale Dragon Dictate ont bien progressé. Lorsque je parle même rapidement, comme dans cette phrase que je suis en train de dicter, Dragon Dictate parvient à restituer 100 % des mots que j'ai prononcés. 


 2e constatation : la 1e chose qui manque à mon avis avec  Dragon Dictate, c'est 1 didacticiel intégré qui permette d'expliquer aux nouveaux utilisateurs les 15 20 commandes les plus utiles, Ce didacticiel pourrait d'ailleurs faire parti du test de création du profil. Le nouvel utilisateur pourrait ainsi à prendre les commandes, les mettre en pratique, tout en améliorant encore les capacités de reconnaissance vocale du logicielle dictée.


3e constatation : comme vous pouvez le constater à la lecture de ces 3 premiers paragraphes, Dragon Dictate fait encore quelques fautes de reconnaissance et il semble qu'il sera encore nécessaire de relire le texte afin d'éliminer les principales coquilles.


4e constatation : la prise en main des commandes qui sont censées nous permettre de commander les autres applications de notre mac, de déplacer le curseur de la souris sur l'écran, de cliquer ou de double cliquer à l'endroit de notre choix rien qu'en utilisant votre voix est plutôt difficile et peu intuitive. J'ai bien réussi à lancer l'application iChat, mais je ne suis pas parvenu à sélectionner le correspondant mon choix avec la voix et j'ai du ouvrir la fenêtre de conversation manuellement. En revanche, ensuite j'ai pu dicter et envoyer des messages plutôt correctement.


5e constatation : il est très facile d'améliorer la reconnaissance vocale de Dragon Dictate sur notre vocabulaire courant. En effet il est possible de soumettre des documents qu'on a rédigés à Dragon Dictate. il en assimile le vocabulaire. et il devient ainsi beaucoup plus facile de dicter ses textes.


Les avantages de Dragon Dictate 2.5. 1 :
- quand on n'a pas les moyens de se payer 1 secrétaire, 1 sténodactylo, et que l'on souhaite malgré tout pouvoir dicter ses pensées, ses e-mails, ces présentations, brefs tous les documents qu'on peut être amenés à rédiger, Dragon Dictate, logiciel de reconnaissance vocale,  offre 1 des meilleures solutions grand publiques de saisie numérique à partir d'une reconnaissance vocale.


Les défauts et imperfections de Dragon Dictate 2.5.1 :
- Dragon Dictate n'est pas HAL dans 2001 l'odyssée de l'espace. S'il est possible d'être compris alors que l'on parle normalement, il faudra parfois faire preuve d'une extrême pédagogie pour que le logiciel transcrive exactement ce que l'on dit.
- aussi il est très important de savoir exactement ce qu'on veut dire,  car le moindre chaos dans la narration va donner des résultats surprenants de la transcription., Il ne faut surtout pas approcher les mots, bégayer, ou perdre le fil de son discours en plein milieu la phrase.
- En 3 jours d'utilisation, l'application implantée quasiment 2 fois par jour. Fort heureusement les documents sont bien conservés et on a pas tout son travail si on a oublié d'enregistrer.
- Il semblerait également qu'il faut mieux bénéficier d'un ordinateur avec 1 processeur puissant  et pas mal de RAM,  car l'application semble être assez gourmand en ressources. De même si vous utilisez 1 ordinateur portable, sachez que le micro interne n'est clairement pas recommandé. Il vaut mieux faire l'acquisition d'un micro compatible avec l'application.
- Apprentissage des commandes vocales utiles un peu difficile, manque un didacticiel pédagogique, un peu à la manière de ceux proposés sur certains jeux vidéos. disponible à partir de 600 €
- lorsque l'on s'enhardit, et que l'on se met à parler un peu plus vite et enchaîner les phrases, je constate également que parfois l'ordre des phrases est inversé dans la retranscription.
- logiciel encore trop cher face à son efficacité réelle (du moins avec ma configuration informatique)


En théorie, Dragon Dictate et l'application dont toutes celles et ceux qui rédigent sur ordinateur régulièrement rêvent. En pratique, il ne faut pas encore trop exigeant avec cette version grand publique du logiciel de reconnaissance vocale. 

----  fin du test de reconnaissance vocale avec Dragon Dictate


Je poursuis avec le clavier pour vous servir ma conclusion : Je n'ai testé le logiciel que pendant 48h, mais comme vous vous en doutez, si je termine cet article au clavier, c'est que cela reste plus rapide pour moi. Il faudra certainement que je révise ma position sur Dragon Dictate quand j'aurais un peu plus domestiqué ce logiciel, sur le papier très prometteur, mais pour l'instant je reste dubitatif sur sa valeur ajoutée pour une utilisation professionnelle. Hors de question d'envoyer un texte dicté sans l'avoir relu et fait les corrections nécessaires. Mais à la décharge de l'éditeur du logiciel, la reconnaissance vocale est un processus complexe et difficile.

L'idée reste néanmoins excellente et séduisante et représente certainement l'un des défis futurs des nouvelles technologies... Et il est certain que ceux qui maitriseront cette technologie pourront certainement se frotter les mains quand elle sera au point et qu'elle intégrera de série nos systèmes d'exploitation... ce qui me fait penser que j'ai vraiment hâte de tester l'iPhone 4S et SIRI.


PS : À noter qu'une app iPhone gratuite permet d'utiliser son téléphone comme microphone. (idem sur iPad)

vendredi 11 novembre 2011

Voice Photo : Une application iPhone pour déclencher l'appareil photo avec la voix



J'en parlais dans l'article sur l'hipstacase, une fonctionnalité qui manque vraiment sur l'app photo de l'iPhone et même sur la plupart des bonnes applications photo, c'est la possibilité de déclencher une photo à retardement.

Certains diront que c'est parce qu'il est difficile, compte-tenu de la "finesse" d'un iPhone, de pouvoir le poser sur une tranche. Pourtant, certains (dont moi) y arrivent, notamment quand ils ont vraiment besoin de stabilité pour éviter le flou. Les mieux équipés d'entre nous utilisent d'ailleurs des trépieds... Mais pour figurer sur une photo de groupe, à moins d'avoir le bras très long, c'était pas possible jusqu'à... la sortie d'application photo avec retardateur.

Comme une app de ce type manquait à mon iPhone, je suis allé sur l'app store et j'ai choisi, un peu sur un coup de tête, une application assez étonnante : Voice Photo.

Son concept : On déclenche la photo avec la voix, en sifflant ou en frappant dans ses mains. Un compte à rebours de 5 secondes se déclenche pour nous donner le temps de prendre la meilleure pose (histoire de ne pas être immortalisé en train de frapper dans ses mains, de siffler ou de parler) et la photo est capturée. Il reste ensuite à choisir si l'on souhaite enregistrer la photo ou pas.

Le système est bien conçu car on peut faire en quelque sorte la "tare" audio avant de prendre la photo en appuyant sur un bouton : le bruit ambiant est ainsi pris en compte par l'iPhone qui pourra ainsi détecter le stimulus audio choisi pour déclencher

Les qualités de l'app Voice Photo pour iPhone :
- Concept rigolo : Déclencher une photo à distance par la voix
- App peu chère : 0,79€


Les défauts de l'app Voice Photo pour iPhone :
- ergonomie peu pratique : mise en place un peu longue
- enregistrement de la photo qui ne marche pas à tous les coups
- il faut faire pas mal de bruit pour que l'app lance le timer
- il manque un indicateur visuel, type clignotement du flash ou bip pour prévenir que le compte à rebours est lancé
- l'application ne permet pas de prendre plusieurs photos d'affilée
- application photo quelconque

En conclusion, Voice Photo est une bonne idée mais encore mal exploitée. Déclencher une photo en milieu sonore urbain bruyant n'est pas très facile, qui plus est si on est pas assez proche de la caméra.
Pour être parfaite, cette application devrait pouvoir fonctionner en add-on sur l'app photo native de l'iPhone et sur les autres app photo type hipstamatic.

lundi 7 novembre 2011

Chargeur de voiture 4 prises USB BlueStork : Presque parfait!

Comment faire pour charger 2 à 4 téléphones ou appareils électroniques avec une seule prise allume cigare?

À moins d'avoir une voiture très récente ou une japonaise, qui sont de série très bien équipées en prise allume-cigare, on se retrouve très souvent avec 2-3 appareils électroniques à recharger et avec seulement une seule prise. Cruel dilemme potentiel : Va-t'on recharger son téléphone portable, son GPS ou son avertisseur de radar? Pour ceux qui se sont déjà trouvés face à ce choix cornélien, la marque Bluestork commercialise une multiprise usb pour allume-cigare qui apporte une solution tout en un à ce problème.

Le Powerful Car Charger de Bluestork se branche sur l'allume-cigare et permet de brancher jusqu'à 4 appareils pouvant être rechargés par un cable USB (5V). Il offre ainsi la solution idéale pour pouvoir recharger en même temps plusieurs téléphones portables, un kit main libre, un avertisseur de radar, un iPad, etc. Son seul défaut, et malheureusement non des moindres, est de ne pas convenir pour recharger un GPS, détail d'importance qui n'était pas précisé sur le site (iphonequatre.com) où je l'ai acheté pour 14,90€ au lieu de 24,90€.

C'est d'autant plus dommage que l'autonomie limitée des GPS portable rend leur alimentation permanente sur l'allume cigare obligatoire sur de longs trajets.

Les caractéristiques du chargeur 4 USB Bluestork : 
  • Chargeur allume cigare vers 4 ports USB 5V 1000 mA 
  • Permet de recharger ou alimenter tout périphérique s'alimentant par un port USB 5v 
  • Compatible iPod, iPhone, iPad, MP3, PSP, PDA, téléphones mobiles, haut-parleur avec batterie etc… Permet de recharger 4 appareils en simultané Garantie 2 ans 
Les qualités/avantages du chargeur de voiture 4 USB Bluestork :

- Peu encombrant
- Design épuré et réussi
- Témoin lumineux de charge
- Réellement compatible iPhone (testé avec un iPhone 4)
- Tête articulée

Les défauts du chargeur de voiture 4 USB Bluestork :

- Pas compatible avec les GPS (selon la documentation constructeur*)
- Bras un peu court lorsque la prise allume cigare est difficile d'accès

Bref à l'exception de sa non compatibilité avec les GPS, la multiprise USB Bluestork pour prise allume cigare constitue une excellente solution pour pouvoir alimenter jusqu'à 4 appareils électroniques avec une voiture équipée d'un seul allume cigare.

Remarque sur le marchand iPhonequatre.com : Hormis la non compatibilité du chargeur Bluestork allume cigare 4 USB avec les GPS qui n'était pas annoncée sur la fiche produit du site iphonequatre.com, je tiens à saluer le sérieux et la réactivité de ce site :
Commande passée le vendredi 4 novembre, reçue le lundi 7. Qui dit mieux?
Seul bémol sur les frais de port de 5,90€ : Le chargeur a été envoyé en prêt à poster lettre Max format M qui ne coûte que 4,29€ à l'unité, sachant qu'au-delà de 10 envois, le tarif de ce prêt à poster descend à 4,01€. Autrement dit le site gagne 1,90€ sur l'expédition.


* Après quelques recherches sur Internet, il n'est pas 100% avéré que ce chargeur ne sera pas compatible avec les GPS. Il est possible qu'il puisse maintenir le GPS à charge, mais qu'il ne puisse pas le recharger. Enfin il est assez peu probable qu'il endommage le GPS. Pour faire le point sur ce problème essentiel, j'ai tenté de joindre Tomtom sur leur chat live, mais sans succès. Je leur ai envoyé la question par mail et sous réserve de leur réponse, je vous tiendrais au courant (si je puis dire :) de leur réponse.
M'étant fait récemment voler mon GPS, je ne peux pas tester moi-même la compatibilité, mais dès que j'en aurais choisi et reçu un nouveau, je ferais l'essai et vous tiendrais informés du résultat.

jeudi 3 novembre 2011

Le plieur impeccable : vous avez dit impeccable? C'est une blague?





Aujourd'hui je vous propose mon avis sur le plieur impeccable proposé par Groupon en deal du jour et que j'avais eu la chance de tester sur un salon il y a quelques mois. Pour ceux qui ne connaissent pas, le plieur impeccable est un "engin révolutionnaire", censé vous aider à plier en 2-2 et de manière parfaite tous types de vêtements.


Cette "innovation merveilleuse" est composée de 4 panneaux articulés en plastique, sur lesquels il suffit de poser le vêtement, puis en repliant tour à tour chacun des panneaux, le linge ressort parfaitement plié et prêt à être rangé dans un placard ou un tiroir.

Pour moi, le plieur impeccable est l'archétype du produit soit-disant miracle vendu au téléachat : L'argumentaire marketing est parfait, bien pensé, bien adressé et bien servi, sauf que le produit risque de décevoir les attentes de ses acheteurs car il y a des "non-dits" et des "peu dits".

Certes nous sommes nombreux à avoir des placards et tiroirs mal rangés et qui nous font ainsi perdre une place précieuse;
Certes nous ne sommes pas tous très doués pour plier le linge;
Certes, ce type de taches ménagères est très gourmand en temps;
Pourtant et même si la vidéo de présentation du plieur miracle semble donner à penser que ces problèmes seront résolus grâce à cette "géniale invention", ceux qui craquent et passent à la caisse vont vite déchanter et risquent de remiser le plieur au placard ou au grenier.

Avant de vous donner les avantages et les inconvénients, je vous propose de regarder cette vidéo de présentation du plieur impeccable :


Plieur à linge par shopix

Convainquant, n'est-ce pas? Pourtant...

Les qualités et avantages du plieur impeccable :
- il ne prend pas de place dans les placards une fois replié
- il permet de plier les manches à égale distance du col pour les chemises, tee-shirts et pulls.
- il permet de plier tous ses vêtements au même format et ainsi d'optimiser le rangement des placards et des tiroirs
- il n'est pas cher : 20€ en prix public et 10€ via l'offre Groupon


Les défauts du plieur impeccable :
- C'est rapidement dit dans la vidéo, mais on aura tendance à oublier ce point, qui n'est pas un détail : Pour obtenir de bons résultats avec le plieur miracle, il faut que le linge soit préalablement repassé. Une opération encore plus chronophage et délicate que le pliage. Une fois qu'on a repassé, plier n'est plus qu'une formalité. S'il est possible de plier un tee-shirt ou un pull non repassé avec un résultat acceptable, c'est totalement inenvisageable avec une chemise.
- Impossible de plier "à la volée". Pour celles et ceux qui ont l'habitude de plier les vêtements au fur et à mesure qu'ils les décrochent du séchoir, le plieur impeccable ne leur sera d'aucune utilité comme il doit être utilisé sur une surface plane (type table) et à bonne hauteur pour éviter de se casser le dos en deux.
- Le pli du bas (avant de replier pour la dernière fois) sur les pulls, chemises, etc. est vraiment très moche une fois qu'on a déplié le vêtement. Standardiser la taille d'un pliage pour tous ses vêtements est une hérésie, sauf à aimer avoir un pli au dessus du nombril!

Ainsi vous l'aurez compris, je n'ai pas été enthousiasmé par mon test du plieur impeccable, qui bien que basé sur un constat intéressant, i.e. nos vêtements sont généralement mal pliés et donc prennent plus de place dans nos placards,  ne solutionne que très moyennement ce problème.
Il prend de la place et finalement trop de temps à l'usage, sachant qu'il faut d'abord repasser les vêtements, et le pliage obtenu est loin d'être aussi impeccable qu'on nous l'a vendu.

Related Posts with Thumbnails