jeudi 28 mars 2013

Test : Le moniteur de contraception Clearblue, un contraceptif naturel pour une efficacité limitée


Clearblue est leader dans la commercialisation de tests de grossesse et de tests d’ovulation. La marque a récemment élargi sa gamme et propose aujourd’hui un contraceptif naturel grâce à son moniteur de contraception. En quoi le moniteur Clearblue est-il une nouveauté ? Est-ce efficace ? Voici quelques réponses.

Le principe du moniteur de contraception Clearblue
Le moniteur de contraception Clearblue est un contraceptif naturel puisqu’aucune hormone n’est ingérée. Le principe du moniteur est simple. Chaque mois, les femmes doivent effectuer un test urinaire qui définira s’il y a un risque de grossesse. Cette action est rendue possible grâce à un détecteur qui reconnait les deux hormones sécrétées en grande quantité pendant l’ovulation : les œstrogènes et les LH.

Le moniteur de contraception Clearblue : facile à utiliser
Le moniteur de contraception Clearblue est très facile à utiliser. Les femmes doivent effectuer 8 tests urinaires au moment de l’ovulation. Elles savent instantanément s’il y a un risque de grossesse. Contrairement à la pilule ou au stérilet, le contraceptif Clearblue est entièrement naturel, sans hormone et non invasif.
Des limites existent, le moniteur de contraception Clearblue ne s’adresse qu’aux femmes qui ont des cycles réguliers et pour qui une grossesse reste une éventualité. La fiabilité n’est que de 94% si le moniteur est parfaitement utilisé.

Les avantages du moniteur de contraception Clearblue
  • Naturel
  • Sans hormone
  • Non invasif
  • Simplicité d’utilisation
  • Possibilité de l’utiliser comme contraceptif ou comme test d’ovulation

Les inconvénients du moniteur de contraception Clearblue
  • Réservé aux femmes ayant un cycle régulier
  • Ne protège pas des maladies sexuellement transmissibles
  • Fiabilité insuffisante : 94%
  • Prix très élevé : 110€ le moniteur de contraception et 40€ la recharge de 16 sticks urinaires soit 20€ par mois

Mon avis sur le moniteur de contraception Clearblue
Le moniteur de contraception Clearblue est une alternative très agréable pour les femmes qui ne veulent pas prendre d’hormones ou pour qui le stérilet n’est pas une option. Il ne s’adresse qu’à une petite population mais sa double fonction - contraceptif et test d’ovulation - est idéale pour les jeunes mamans qui souhaitent agrandir la famille à court ou moyen terme. Le prix reste élevé pour le service rendu. L’Assurance maladie ne rembourse pas le moniteur de contraception Clearblue, seules quelques mutuelles proposent un forfait annuel qui rembourse 30% des frais engagés.

jeudi 21 mars 2013

TEST : Peut-on vraiment recevoir des échantillons gratuits grâce à Internet ?


C’est à la suite de l’émission Reportage sur TF1 sur le thème des concours et échantillons gratuits disponibles via Internet que j’ai décidé de tenter ma chance et de partir à la recherche de ces fameux bons plans. Pas très fan des concours, je me suis attardée sur les sites qui proposaient de tester des produits et de recevoir de échantillons gratuits. Comment ça marche ? Est-ce valable ? Voici le résultat de deux mois d’essai.

Les sites de « bons plans »
Lorsque l’on tape bêtement « échantillons gratuits » sur Google, nous tombons sur un grand nombre de sites web qui proposent de recevoir ces fameux échantillons. En réalité, si nous prenons le temps de se nous rendre sur chacun de ces sites, nous verrons qu’il faut remplir de très nombreux formulaires en prenant soins de décocher les cases « recevoir nos offres et celles de nos partenaires ». Au final nous sommes des centaines et des centaines de personnes à s’inscrire pour une dizaine d’échantillons seulement. Bref, il est préférable de ne pas s’attarder.

Les sites de panel marketing
Autre solution pour recevoir des échantillons et tester des produits gratuitement : s’adresser aux entreprises chargées de réaliser des études sur la qualité des produits. Là, les retombées sont bien plus intéressantes. Nous faisons des enquêtes et nous recevons des produits alimentaires, d’entretien ou de beauté. Certains de ces organismes vont jusqu’à nous rémunérer avec des chèques cadeaux. Même s’il est parfois un peu long de répondre à tous les questionnaires, c’est une excellente façon de bénéficier de produits et d’échantillons gratuits.

Les sites des grandes marques
Beaucoup de grandes marques proposent aux internautes d’essayer leurs produits. Des échantillons sont envoyés avec des bons de réduction afin d’inviter les testeurs à s’offrir le produit qu’ils viennent d’essayer. Les marques les plus actives dans ce domaine sont celles qui commercialisent des produits de beauté, d’entretien ou des produits destinées aux bébés.

Les avantages de la recherche d’échantillons gratuits sur le web
  • La découverte de nombreux sites intéressants et plein de conseils
  • La possibilité de tester des produits de grande valeur
  • La possibilité de tester des produits qui ne sont pas encore commercialisés
  • L’inscription sur des panels marketing qui donnent accès à de nombreux essais de produits
  • La gratuité du processus
  • La possible rémunération des tests

Les inconvénients de la recherche d’échantillons gratuits sur le web
  • Le temps que ça prend
  • Le peu de retours
  • Les inscriptions automatiques à des newsletters
  • Les nombreux sites « poubelles » rencontrés

Mon avis sur la recherche d’échantillons gratuits sur le web
Lorsque j’ai commencé à partir à la recherche d’échantillons et de produits à tester gratuitement, je pensais trouver plus d’opportunités. Les sites sont nombreux mais peu sont réellement intéressants. Si je compare le temps passé à rechercher des échantillons gratuits et ce que j’ai reçu jusqu’à aujourd’hui, c’est assez décourageant. Les panels marketing sont une bonne option pour celles et ceux qui souhaitent s’impliquer.

mardi 19 mars 2013

TEST : La Formule 1 sur Canal +, la fin de la F1 gratuite mais une meilleure couverture de la compétition



Nous le savons tous, Canal + c’est payant. Reconnue et adorée pour les films et les séries proposées, Canal + se distingue aussi en assurant la couverture du Football et du Rugby. Cette année, après un long combat, Canal + a réussi à obtenir les droits de la Formule 1 auparavant sur TF1. A l’issue de la première manche du championnat disputée ce weekend à Melbourne, les fans de F1 qui ont choisi de s’abonner sont unanimes : Canal + a réussi son pari.

La Formule 1 version Canal + : une équipe jeune et professionnelle
Pour commenter les courses, nous pouvons compter sur Julien Fébreau et le champion du monde 1997 Jacques Villeneuve. Les interviews en direct sur les paddocks sont assurés par la jolie Laurie Delhostal, Thomas Sénécal et Franck Montagny. Et dès ce premier weekend, nous avons pu admirer leur professionnalisme et leur capacité à faire face aux imprévus. En effet, à cause de la météo, la deuxième et la troisième partie des qualifications ont été repoussées à plusieurs reprises pour finalement être reprogrammées quelques heures avant la course. Alors que TF1 aurait choisi de transférer la diffusion des qualifications sur Eurosport pour permettre au jeune public de profiter de l’absurdité des dessins animés qui composent l’émission Tfou, Canal + a gardé l’antenne et est même parvenue à combler l’attente de manière intelligente en nous faisant découvrir l’intérieur des paddocks et en interviewant quelques personnalités du monde de la Formule 1.
La course a été très bien commentée. Bien que timides, les commentaires étaient justes et les références à l’Histoire de la F1 toujours correctes : ça change. Le départ n’a pas été commenté au plus grand plaisir des téléspectateurs qui ont pu vivre ce moment crucial de la course sans avoir à entendre d’inepties. Nous espérons tout de même que les commentateurs seront moins frileux aux prochaines courses.

Une couverture optimisée de la Formule 1
Sur Canal +, l’antenne est prise 15 minutes avant les qualifications et 30 à 45 minutes avant la course. Nous profitons ainsi de la préparation des équipes et des pilotes mais aussi des conférences de presse. Une première ! Et même si nous payons pour ça, quel bonheur de ne pas avoir de pages publicitaires ou de d’interruptions pour jouer à Top Position.
Petit bémol tout de même concernant l’émission Formula 1 animée par Thomas Thouroude proposée en clair le dimanche soir. Destinée aux personnes n’ayant pas vu la course, l’émission n’est finalement qu’un résumé du weekend et ne laisse pas la parole aux invités et consultants pourtant très bien choisis : Alain Prost, Jean-Louis Moncet et Margot Lafitte.

Les avantages de la Formule 1 sur Canal +
  • Nous pouvons profiter de l’intégralité de la compétition : essais, qualifications et course.
  • Pas de publicité.
  • L’équipe bien choisie et au cœur de l’évènement (coulisse, paddock…).
  • Les gros moyens techniques et financiers investis.

Les inconvénients de la Formule 1 sur Canal +
  • C’est payant.
  • Les commentaires sont encore un peu frileux.
  • L’émission du dimanche Formula 1 est bien moins attrayante que les qualifications et la course.

Mon avis sur la Formule 1 version Canal +
Personnellement je suis ravie que Canal + ait récupéré les droits. La Formule 1 est l’un des sports les plus regardés dans le monde et TF1 a toujours privilégié la diffusion des dessins animés ou des séries sans importances telles que Les Experts à la diffusion de cet événement sportif. Parfois le podium n’était même pas diffusé ! Même s’il n’y a eu pour l’instant qu’un Grand Prix de couvert, nous avons pu nous rendre compte du dispositif Canal + qui est le même que pour les matchs de foot ou de rugby. Même s’il faut maintenant débourser 39,90€ par mois (ramenée à 24,90€ grâce aux nombreuses offres), on ne peut pas nier l’efficacité de Canal +.

jeudi 14 mars 2013

TEST : Chambre des Métiers et de l’Artisanat, un accompagnement efficace


Avant je pensais que la Chambre des Métiers et de l’Artisanat n’était qu’un bâtiment administratif parmi tant d’autres qui abritait des bureaux. Oui mais ça c’était avant ! Aujourd’hui j’ai eu mon second rendez-vous avec l’un des membres de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat pour la future création de mon entreprise et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils assurent.

Chambre des Métiers et de l’Artisanat : une prise en charge immédiate et personnalisée
Je veux créer ma propre entreprise mais je ne sais pas comment faire. Après plusieurs heures passées sur la toile, je me suis décidée à aller jusqu’à la mairie de ma petite bourgade afin de demander de l’aide. C’est là que j’ai pris connaissance du rôle de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.
J’ai donc appelé cette structure et exposé ma problématique. Quelques jours plus tard j’assistais à 2 réunions. La première portait sur le statut d’auto-entrepreneur et la seconde sur les formes juridiques que peuvent prendre les entreprises. A la suite de ces réunions, j’ai été rappelée afin de participer à un rendez-vous personnalisé.
Toute cette prise en charge est entièrement gratuite. Les rendez-vous sont individuels et les réunions collectives. A chaque rencontre, plusieurs documents nous sont même remis.

Que propose la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ?
Je ne connais pas la totalité des services proposés par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Mais je sais qu’ils proposent un très grand nombre de réunions d’information sur la création d’entreprise mais aussi sur la législation, le management, le commercial et la comptabilité. Après chaque rencontre nous sommes rappelés afin de donner notre avis et d’organiser la suite du projet. La Chambre des Métiers et de l’Artisanat nous aide à créer l’entreprise au sens propre du terme puisqu’ils assurent bon nombre de démarches. Une fois l’entreprise créée, il est possible d’être conseillé et même formé gratuitement puisque la Chambre des Métiers et de l’Artisanat propose aussi des stages, des formations et des apprentissages.

Ce que j’aime avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat
  • L’efficacité
  • La richesse des informations
  • Le suivi personnalisé
  • L’aide à la création
  • Le catalogue des formations

Ce que j’aime moins avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat
  • La qualité des réunions de groupe dépend des participants
  • Que nous soyons prestataire de services, artiste et ouvrier du bâtiment, nous sommes tous mis dans le même panier
  • Dommage qu’un conseiller Pôle Emploi ne puisse pas nous en dire plus sur les indemnisations en cas de chômage

Mon avis sur la Chambre des Métiers et de l’Artisanat
Je suis ravie de la prise en charge proposée par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Aujourd’hui je sais quel sera le statut juridique de mon entreprise, les démarches à effectuer, les déclarations à faire et même le montant de mes futures cotisations. Ma conseillère et son équipe sont réellement disponibles pour moi et prennent régulièrement de mes nouvelles afin que nous puissions lancer ensemble mon entreprise.

mardi 12 mars 2013

TEST : Spécial T de Nestlé, la machine à thé qui a du mal à séduire



Par une froide journée de janvier, en arrivant au travail, j’ai découvert que notre salle de pause était maintenant équipée d’une machine à thé type Nespresso : la Spécial T de Nestlé. Etant une grande amatrice de thé, j’étais ravie de ce cadeau fait aux employés. Cependant après deux mois d’utilisation, j’ai retrouvé ma bouilloire et mes traditionnels sachets de thé.

Spécial T de Nestlé : le concept Nespresso appliqué au thé
La machine à thé Spécial T de Nestlé fonctionne comme la fameuse Nespresso. Les thés sont disponibles sous forme de capsules qui, une fois placées dans la machine, nous donne une tasse de thé « parfaite ». Grâce à une reconnaissance de la capsule, la température de l’eau est adaptée pour que la diffusion des arômes soit optimisée.
Dans l’ensemble les thés obtenus avec la machine à thé Spécial T de Nestlé sont très bons mais cette dernière n’apporte pas vraiment d’avantages. Même si le design de la machine est très réussi, elle reste encombrante. Il faut dire que nos cuisines sont déjà pourvues d’une à deux cafetières et d’une bouilloire. De plus, se faire un thé avec la Spécial T ne fait pas gagner de temps et le goût du thé est le même.
Les gros consommateurs de thé ont quant à eux du mal à accepter les petites contenances des thés. Contrairement à un café, un thé se boit en grande quantité. Or la machine Spécial T de Nestlé propose des thés et des infusions de 200ml soit la moitié d’un thé classique et 1/5 de ma consommation quotidienne.



Spécial T : une belle gamme de thés
S’il y a bien une chose que nous ne pouvons pas reprocher au nouveau concept Nestlé, c’est le très large choix de thés et d’infusions : thé vert, thé noir, thé blanc et même thé bleu, sélection pour le petit déjeuner, thé bio, thé parfumé, fleuri, fruité, etc. Rien n’a été oublié et la qualité est vraiment au rendez-vous.
Dans la sélection mes coups de cœur vont au thé Rooibos Orange, Blueberry Muffin, Caramel Gourmand, Mandarin Peach et à l’infusion Pink Pamplemousse.

Les avantages de la machine à thé Spécial T de Nestlé
  • Très beau design
  • Plusieurs coloris disponibles
  • Large choix de capsules
  • Thés et infusions de qualité
  • Simple d’utilisation

Les inconvénients de la machine à thé Spécial T de Nestlé
  • Contenance des tasses un peu faible
  • Pas de vente en grandes surfaces
  • Changement du filtre à eau nécessaire toutes les 150 capsules
  • Pas de réel « plus » si l’on compare avec un thé classique

Mon avis sur la machine à thé Spécial T de Nestlé
J’aime beaucoup le concept Nespresso et donc celui de Spécial T. Mais un café et un thé c’est différent. Boire un thé c’est laisser infuser le sachet selon nos envies et boire plus qu’une petite tasse. Sur mon lieu de travail, même si aujourd’hui ma vieille bouilloire a repris du service, j’apprécie d’avoir accès à la Spécial T mais je n’investirais pas dans une telle machine pour la maison.
La machine à thé Spécial T s’adresse aux amateurs de thé mais pas aux gros consommateurs. Elle coûte 120€. Les capsules coutent quant à elles 3,70€ les 10. Les filtres sont au prix de 6€ mais un filtre est offert à chaque commande.

lundi 11 mars 2013

Avis sur le surf camp de Talalla Retreat au Sri Lanka


Si vous aimez le surf et voyager, le surf camp Talalla Retreat à côté de Tangalle, sur la côte sud du Sri Lanka risque fort de vous plaire. J'y ai passé une semaine au mois d'octobre 2012 et j'ai adoré mon séjour. Talalla Retreat est un petit îlot de tranquillité niché à 40m d'une petite baie quasi-déserte. Le mini complexe plutôt upscale - comprenez que vous n'y croiserez pas de surfeurs post-adolescents crados qui ne parlent que de surf et de fumette du soir au matin- héberge un surf camp et une yoga retreat et constitue un hâvre de paix où il fait bon se ressourcer.


Mon avis sur Talalla Retreat, l'hôtel :
En fait, Talalla Retreat est avant tout un hotel-restaurant qui propose une vingtaine de chambres spacieuses, quasiment des junior suites, à raison de 4 unités par bâtiment. Particulièrement bien conçues, je vous recommande de réserver une chambre au 1er étage pour avoir l'impression de dormir à la belle étoile : Les chambres sont presque totalement ouvertes sur la nature, avec un mur d'un seul côté et de l'autres, seulement fermées à l'aide de stores, ce qui vous assurera des nuits agréablement ventées. J'aime particulièrement les douches des salles de bain installées à l'arrière des chambres en plein air et en dehors de tout vis-à-vis (aucun problème si vous êtes pudique). La décoration est simple mais de bon goût, les matelas confortables, les draps et les moustiquaires impeccables  Les placards fermant à clef, on peut laisser ses effets de valeur et les avoir à disposition dans sa chambre en permanence.
Mes seuls bémols iront au, par ailleurs, très sympathique coin salon sur la terrasse, où les tissus de la banquette et des coussins pourraient, compte-tenu du standing général, être plus régulièrement nettoyés.
On aurait aussi aimé trouvé un peu plus de produits d'hygiène et beauté, que le seul petit savon identique à celui que proposent tous les "petits" hôtels du pays : un shampoing et un savon crème à disposition serait un plus. Et pour être tatillon jusqu'au bout, j'ajouterais qu'ils pourraient retirer l'étiquette des moustiquaires.



Mon avis sur Talalla Retreat, le restaurant :
Côté restaurant, on déjeune à la carte et on dine "buffet" avec plusieurs salades au choix, des grillades, des currys, des desserts... Sans être à tomber par terre, la cuisine est bonne et savoureuse, sagement relevée et très saine. La soupe, proposée tous les soirs, est à ne louper sous aucun prétexte, toujours délicieuse! Le petit-déjeuner est très bon lui aussi, sauf pour les amateurs de café qui risquent d'être déçus en la matière, mais comme dans 99% des établissements au Sri Lanka. Le service est parfois un peu approximatif et longuet, notamment au petit-déjeuner quand on est pressé pour aller surfer.
La salle à manger (et à discuter), ouverte sur ses 4 flancs, est très agréable et on s'y sent bien.
À savoir : N'espérez pas vous faire servir à diner passé 21h, à Talalla, on se couche tôt!


Mon avis sur Talalla Retreat, les cours de surf :
Jack Philips et son équipe sont bien évidemment des mordus de surf, mais également de très bon pédagogues qui aiment transmettre leur passion et qui le font très bien. Jack n'a pas son pareil pour vous emmener sur le bon spot du jour, vous servir un bon briefing avant la session et vous prodiguer les bons conseils pendant et après. Car effectivement, après la session, il y a systématiquement un débriefing, vidéos ou photos à l'appui. Même si je n'ai pas fréquenté beaucoup d'école de surf en 30 de pratiques, je sais néanmoins qu'il est rare que des cours de surf soient aussi bien faits. Pas donnés financièrement non plus, mais avec 2 profs et un photographe, on en a pour son argent. D'ailleurs, je vous recommande de réserver un pack via l'école de Jack (et son site Internet) car les tarifs pratiqués sont bien meilleur marché que si vous deviez payer chaque prestation indépendamment.
Aussi même si vous pratiquez déjà le surf depuis un moment, vous serez surpris de découvrir tout ce que Jack et son équipe peuvent vous enseigner. À noter qu'il est possible de ne pas prendre de cours mais de payer simplement pour être emmené chaque jour sur le bon spot.




Les atouts :
- Jack connait tous les spots du coin et sait parfaitement lequel choisir en fonction des conditions météo du jour
- Une méthodologie vraiment pro et bien pensée, vous ne serez pas livré à vous-même
- Les débriefing avec support photo ou vidéo
- Une équipe vraiment sympa, pédagogue et passionnée.
- Des cours pour tous niveaux à l'instar des participants qui sont loin d'être tous des débutants

Mes bémols :
- Des sessions de surf parfois un peu courtes, notamment quand il faut aller jusqu'à Welligama (40 minutes environ de Tallala), qui est un des meilleurs spots pour les débutants
- Peu de choix de short boards (pour ceux qui ne voyagent pas avec leur planche), quasiment que des mini malibus. La planche la plus courte était une 6.7 pendant mon séjour et avait été réservée à l'avance ;)


Mon avis sur Talalla Retreat, les cours de yoga :
Même si j'avais une formule incluant des cours de yoga, je n'en ai pas fait un seul. Les sessions de surf tombent malheureusement en même temps que le yoga... Mais les adeptes étaient nombreux et cela permet à chacun de trouver son bonheur. Madame pourra faire son yoga pendant que Monsieur partira surfer, ou vice-versa (pour ne pas paraître misogyne).




Test de Talalla Retreat Resort, les bons points :
- Chambres confortables, originales et bien pensées
- Magnifique piscine aux nobles dimensions, parfaitement entretenue
- Très agréable jardin arboré et paysagé, mais sans chichis
- Très bonne ambiance entre les guests, avec forcément plus d'accointances et d'échanges entre ceux qui pratiquent les mêmes activités (surf ou yoga)
- Quelques excursions alentours pour occuper les rares temps morts.
- Un staff mixte (cingalais et "western") aux petits soins, souriants et qui essayera toujours d'apporter une réponse satisfaisante à vos demandes.


Test de Talalla Retreat Resort, les moins bons points :
- Pas grand chose à ajouter à ce qui a été dit précédemment, alors je me contenterais de quelques mises en garde pour que vous ne soyez pas trompé sur la marchandise : Talalla ne sera pas votre tasse de thé si vous espérez faire la fête tous les soirs et si vous avez le sommeil fragile, les bruits de la nature environnante risque fort de vous empêcher de dormir. Si vous êtes dans ce dernier cas, optez plutôt pour une chambre au rdc.


Conclusion de mon test de Talalla Retreat Surf Camp : 
Génial, il me semble difficile de faire mieux! Tout a été bien pensé grâce à la vision éclairée de son fondateur, Laurie Rose, un australien qui a une nette idée de ce qu'il veut pour son resort, ses guests et le développement de la zone alentour... qu'il est fermement décidé à ne pas laisser "pourrir" ou être pervertie par un tourisme de masse. Voilà un resort qui a de l'avenir... de nouvelles unités sont d'ailleurs en construction sur cette vaste propriété.

dimanche 10 mars 2013

TEST: Srilankan Airlines, imbattable pour les vols à destination du Sri Lanka!



ATTENTION / Test réédité en 2014 avec un avis négatif

À l'occasion d'un voyage au Sri Lanka, j'ai enfin eu l'occasion de tester la compagnie aérienne srilankaise, Srilankan Airlines, qui est la seule à rallier Colombo depuis Paris avec un vol sans escale, et qui plus est, aux dates que j'avais choisies, à un tarif inférieur à celui offert par ses concurrentes avec de long transit dans leurs hubs respectifs.
J'ai acheté mon billet via opodo, qui ne ressortait pas comme l'offre la moins chère des comparateurs de billets d'avion, mais dont les frais de dossier et de transaction par carte bleue modérés offrait le tarif final toutes taxes incluses le plus intéressant.

Test Srilankan Airlines, qualité de l'accueil à l'enregistrement et à l'embarquement :
Malgré une longue file d'attente, en étant arrivé une heure avant la fin du check-in, l'enregistrement a été plutôt rapide et le personnel au sol s'est montré extrêmement serviable et sympathique. J'ai particulièrement apprécié les 30kg de bagages autorisés par passager, enfants de plus de 2 ans compris, et le fait que la poussette n'ait pas été comptabilisée dans notre franchise de poids bagages.



Test Srilankan Airlines, les plateaux repas :
Si l'on ne se tape pas la tête par terre quant aux menus proposés, j'ai apprécié le choix entre poisson, viande et végétarien. Mes plats se sont révélés plutôt bien réussis et savoureux, notamment sur le vol aller. J'ai apprécié l'accès à un mini bar complet avec vin, bière et alcool fort.



Test Srilankan Airlines, le vol et la qualité du service :
Encore une fois, j'ai été très agréablement surpris par la serviabilité, la gentilesse et le sourire du personnel navigant, hôtesse et stewart, qui se sont très bien occupés de nous en classe économique et qui nous ont même aidé avec les enfants, notamment notre bébé d'un an, en nous prenant le relais pour le promener dans les coursives pendant le vol et ce, malgré un vol très fréquenté avec quasi aucun siège libre.
Les fauteuils se sont avérés plutôt confortables, même si un peu vieillot (notamment leur revêtement) avec un degré d'inclinaison correct, et la place octroyée aux jambes de chaque passager était suffisante pour ne pas se sentir engoncé, malgré un voyage en classe éco.
Décollage et atterrissage impeccables et tout en douceur malgré un avion dont la carlingue vibrait un peu.




Test Srilankan Airlines, les bons points :
- Vol direct à destination du Sri Lanka depuis Paris
- Prix du billet modéré (surtout pour un vol direct)
- 30kg de bagages en soute par passager et 10kg en bagage cabine
- Les surfs et autres équipements sportifs sont compris dans la franchise bagage et n'occasionne donc pas de surcoût quand on ne dépasse pas le poids autorisé. Ils sont visiblement manipulés avec soin.
- Les poussettes ne sont pas compatbilisées dans le poids des bagages et si elles ne sont pas trop encombrantes, elles peuvent être prises en cabine (poussette canne uniquement)
- Un personnel de bord dévoué, souriant et au petit soin
- Bonne qualité de la nourriture au départ de Paris
- Propreté des sanitaires constantes pendant le vol



Test Srilankan Airlines, les moins bons points :
- Appareils un peu vieillissants
- Dispositif multimédia un peu ancien et qui ne fonctionne pas toujours bien, notamment au niveau audio.
- Confort des sièges en éco moyen +



Conclusion de mon test du vol direct Srilankan Airlines Paris-Colombo :
Malgré quelques petits défauts liés à des avions qui ne sont pas dans leur première jeunesse, sans être non plus en mauvais état, mon avis sur Srilankan Airlines est très positif et je n'hésiterais pas une seule seconde à recommander cette compagnie à des amis désirant se rendre au Sri Lanka. Les tarifs sont ultra compétitifs et pouvoir rallier Colombo en un peu plus de 10 heures sans escale à l'aller et Paris en 11h au retour constituent des arguments de taille pour choisir cette compagnie de préférence à toute autre sur cette destination. Gageons que la nomination du Sri Lanka comme destination touristique de l'année 2012 et la prochaine ouverture d'un aéroport international à Hanbentota devraient encore contribuer à améliorer la flotte et les prestations offertes par cette compagnie, très "surfeurs friendly".


jeudi 7 mars 2013

TEST : Home Cinema Arion Stressless, confort et esthétisme hors du commun


Rien de tel que d’être bien installé(e) dans un fauteuil ou un canapé au confort absolu. Si, en plus, ils s’harmonisent parfaitement au reste du mobilier, c’est l’apothéose. J’avoue que pour travailler en paix sur mon ordinateur ou regarder un bon film, je déteste que des ondes parasites viennent me perturber, et c’est ce que je reprochais à mon salon un peu passé, même pas mal défraîchi, voire ultra kitch et surtout très inconfortable. Genre de détail qui a le don d’anéantir ma bonne humeur. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de me tourner vers les créations Stressless, qui me tentaient depuis pas mal de temps.

Stressless : la nouvelle collection pour encore plus de confort
Forte de sa bonne réputation en termes de confort et de solidité, la marque scandinave Stressless rempile chaque année avec des collections très réussies : poufs, canapés, fauteuils, tables et accessoires, elle propose également des modèles Home Cinema. Le modèle Arion est une pure merveille. Equipé d’un système Plus, chaque mouvement du corps est épousé. Ce canapé est composé de fauteuils individuels reliés les uns aux autres. On peut les équiper d’un Sector Arm, genre de tablette très élégante. Le must ! Bien entendu, chaque appuie-tête individuel est réglable ainsi que l’inclinaison des sièges. Cerise sur le gâteau, le canapé Arion de Stressless se complète avec un Medium Corner ou Big Corner. Il s’agit d’un fauteuil de coin qui permet, une fois ajouté au Stressless Arion 1, 2 ou 3 places, de former un canapé d’angle très accueillant et d’une beauté extrême.

Ce que j’apprécie dans le Home Cinema Arion de Stressless
  • Le confort décuplé grâce aux appuie-tête et dossiers inclinables réglables
  • L’esthétisme
  • La qualité des boiseries
  • La qualité du cuir
  • Le choix entre cuir et tissu
  • Le sérieux de la maison Stressless
  • Les fauteuils Stressless et accessoires Stressless parfaitement harmonisés
  • Les meubles sont livrés démontés mais le client ne s’occupe pas du montage

Ce que j'apprécie moins dans le Home Cinema Arion de Stressless
  • Impossible de commander en ligne : il faut passer par les revendeurs, se déplacer… c’est vraiment très compliqué
  • Liste des revendeurs sur ekornes.fr mais souvent ils sont inaccessibles par Internet, ou la commande de ce type de meubles est impossible par ce biais
  • Un prix exorbitant toutefois justifié par la qualité et la longévité des meubles

Prix
  • Pour un fauteuil, entre 1000 et 2000 euros
  • Prix impossible à déterminer à l’avance car le client compose lui-même son canapé en fonction de ses goûts et de ses besoins. Le prix est donc quasiment au cas par cas

Mon avis sur Home Cinema Arion de Stressless
Il m’a été très compliqué de me procurer le Home Cinema Arion de Stressless car j’ai dû me déplacer à plusieurs reprises. Il est possible d’essayer le salon chez soi : le fournisseur ne souhaite sans doute n’avoir que de bons retours pour que sa réputation d’enfer continue à ne jamais être entachée. On peut le comprendre, mais il faut vraiment s’armer de patience pour profiter de ce type de confort et prendre le temps de se constituer un bas de laine ultra conséquent car les Home cinema et autres canapés Stressless sont vraiment très chers. Heureusement qu’ils ont la réputation d’être solides car on n’en achète pas un nouveau modèle tous les quatre matins histoire de changer de design…

mercredi 6 mars 2013

TEST: Gopro Hero2 Surf edition, abordable, bluffante mais perfectible



Alors que la très attendue Gopro 3 est désormais disponible et que l'on commence à voir quelques surfeurs hightech équipés, j'ai décidé de vous proposer le test du modèle précédent qui est maintenant commercialisé à un tarif très abordable. Personnellement j'ai trouvé ma Gopro 2 surf edition à 234€ via un vendeur anglais sur ebay, mais en cherchant bien, on peut apparemment la dénicher pour à peine plus de 200€. Plus de raison de se priver de ce petit bijou, non?

Caméra Gopro 2 Surf edition, contenu du pack :
Dans sa version Surf Edition, la Gopro est livrée avec presque tout ce qu'il faut pour aller surfer :
- 2 supports autocollants 3M haute résistance pour fixer la Gopro sur le surf. Particulièrement faciles à installer et visiblement très résistant une fois collés. Mieux vaut ne pas avoir à retirer le support ou à le déplacer car l'opération risque de s'avérer périlleuse pour le revêtement de la planche.
- 1 support adaptable sur boitier FCS, visiblement assez difficile à installer et de mon expérience pas forcément nécessaire, tant les patchs autocollants sont efficaces... Maintenant je ne surfe pas Pipeline...
- 1 couvercle arrière avec flotteur au cas où la caméra se détacherait ou nous échapperait des mains.
- 2 patchs de sécurité autocollants auquel on reliera la Gopro par une cordelette, au cas encore, où la Gopro serait arrachée de la planche. Perso, je ne les utilise pas, comme je fais confiance aux supports et qu'à mon avis, la caméra reliée à la planche par un fil risquerait d'endommager sévèrement la planche. Mieux vaut compter sur la porte avec flotteur et récupérer la caméra sur la plage...
On regrettera simplement l'absence des patchs anti-buée dans ce pack dédié aux surfeurs, comme ils sont vraiment obligatoires pour éviter ou tout au moins retarder la formation de condensation sur l'objectif.

Caméra Gopro 2 Surf Edition, le boitier étanche :
Rien à dire, les ingénieurs de chez Gopro ont fait du bon boulot. Le caisson est bien étanche et une fois que l'on a pris le coup de main, assez facile à monter et démonter... comme il doit être soigneusement rincé après chaque utilisation en eau "salée". J'ai cependant un petit doute sur la solidité du système d'attache de la porte arrière après des centaines de montages et démontages successifs.


Caméra Gopro 2 Surf Edition, le système de fixation :
Même si le système fait son boulot, il me semble pourtant perfectible : La molette est quasi impossible à visser les mains mouillées et même les mains sèches, on ne parvient jamais à verrouiller suffisamment pour éviter qu'une lèvre puissante viennent rabattre l'objectif de la caméra vers la planche. Autre regret également, qu'il ne soit pas possible de faire pivoter la caméra latéralement sur son axe afin d'obtenir de meilleures perspectives selon que l'on parte sur une gauche ou sur une droite.

Caméra Gopro 2 Surf Edition, ergonomie et utilisation :
Globalement l'ergonomie est plutôt bien faite et la prise en main rapide avec seulement 2 boutons. Une fois que le principe de navigation dans les menus est pigé, les réglages peuvent paraitre fastidieux quand on est pressé entre 2 séries, mais ils sont plutôt facile à réaliser. Le déclenchement est plutôt réactif même s'il est parfois nécessaire de s'y reprendre à 2 fois, notamment quand on veut stopper l'enregistrement.
Le mode "one button" simplifie plus encore la manipulation, car il suffit de presser le bouton en façade pour que la caméra s'allume et que l'enregistrement démarre. Une nouvelle pression prolongée et l'enregistrement se termine et la caméra s'éteint. À noter que c'est le mode qu'il faut quasi obligatoirement choisir pour le surf car la caméra a tendance à chauffer très vite lorsqu'elle reste allumée, provoquant ainsi une différence de température au sein du boitier et de la condensation sur l'objectif, diminuant désagréablement la netteté des images.
Je regrette néanmoins qu'il manque une manière simple d'effacer la dernière séquence enregistrée sans avoir à parcourir tous les réglages et notamment en mode "un bouton". Comme il est nécessaire de démarrer l'enregistrement avant de se mettre à ramer, on se retrouve vite avec de multiples séquences de "faux départ", inutiles et sans intérêt, qui sont fastidieuses à dérusher et à effacer.

Caméra Gopro 2 Surf Edition, autonomie :
L'autonomie est plutôt correcte, environ 2 heures en laissant la caméra allumée et en enregistrant des séquences régulièrement. En mode "one button", il est possible d'utiliser la caméra pendant 2 sessions sans se retrouver en panne de batterie.

Caméra Gopro 2 Surf Edition, qualité des images et du son :
Côté images, rien à dire, la qualité HD est vraiment au rendez-vous et le résultat vraiment bluffant grâce à l'objectif qui capture les scènes à 170°. Difficile cependant de toujours bien se rendre compte de la taille des vagues. En revanche, rien de tel qu'un tube (barrel) pour shooter des images magiques au coeur de l'action. Seul bémol déjà évoqué plus haut, pouvoir faire pivoter la caméra à gauche ou à droite selon le type de vagues que l'on surfe permettrait d'accentuer la perspective et de produire des images encore plus impressionnantes. La qualité des ralentis obtenus depuis les séquences filmées avec les réglages par défaut sont également plus que satisfaisants.
Côté son, si l'on entend bien le bruit de la mer et du surf sur la vague, les voix et autres bruits environnants sont inaudibles. Pour bénéficier d'un bon son, il faut retirer le caisson étanche et une Gopro sans son caisson, c'est un peu comme un chevalier sans armure: inutile!


Caméra Gopro 2 Surf Edition, les qualités et bons points :

- Un prix accessible pour une caméra HD compacte, étanche, solide et parfaitement étudiée pour les amateurs de surf.
- Une qualité d'image bluffante avec un champ de vision à 170°
- Facilité et sécurité de l'installation sur un surf
- Fichiers vidéo éditables sur mac avec iMovie HD
- Possibilité de rajouter un écran de visionnage, un module wifi pour télécommander la caméra ou accéder à ses images en live depuis la plage et une tablette ou un smartphone.


Caméra Gopro 2 Surf Edition, les défauts et points à améliorer :


- La caméra chauffe vite, créant de la condensation et de la buée à l'intérieur du boitier étanche.
- Pas d'inserts anti-buée vendus dans le pack Surf Edition!
- Impossible d'orienter la caméra sur le côté car son pied ne pivote pas latéralement.
- Impossible d'effacer rapidement la dernière prise de vue ou d'annuler l'enregistrement de la séquence en mode "un bouton".
- La prise de son très limitée quand la caméra est dans son boitier.
- Coût des accessoires supplémentaires assez élevé.




Caméra Gopro 2 Surf Edition, Conclusion :



Malgré ses quelques défauts et la sortie d'un nouveau modèle à l'encombrement encore plus réduit et aux performances supérieures, la Gopro 2 Surf Edition reste une valeur sure pour réaliser de fantastiques images de surf à un prix très correct.

Ci-dessous en bonus, un petit film réalisé avec GP 2 Surf Edition :



EDIT du 12 mars 2013 : Éviter la buée dans le caisson d'une caméra Gopro
Si comme beaucoup d'entre nous, vous avez des problèmes de condensation et de formation de buée dans le boitier étanche et sur l'objectif de la caméra Gopro, je vous recommande vivement de lire cet article qui donne une solution pour éviter la formation de buée sur l'objectif de la Gopro et les images floues.

mardi 5 mars 2013

TEST : Willemse France en ligne pour cultiver à petit prix, mais…




Passionnée de jardinage, j’étais totalement fan de Willemse France depuis de nombreuses années. Bien avant l’ouverture du site officiel, je commandais mes semis, plantes et autres végétaux par l’intermédiaire du catalogue papier. Aujourd’hui, Willemse France possède son site en ligne. J’en profite donc pour commander de temps en temps via Internet. Le site est ultra accueillant, les promotions sont intéressantes. A chaque commande, il y a même un cadeau. Pourtant, après un petit bilan objectif, j’en arrive aujourd’hui à mitiger mon avis…

Willemse France : kezako ?
Willemse France est une jardinerie immense qui propose des variétés de plantes, fleurs, légumes, fruitiers, arbustes et autres. L’avantage est que Willemse France compte des milliers de références, et que chaque passionné de nature peut trouver le spécimen rare qu’il recherche (ou presque), pour balcon, terrasse, petit jardin, grande propriété ou tout simplement pour agrémenter son intérieur en plantes et fleurs. Le gros avantage de Willemse France, c’est qu’il est possible de commander plusieurs références le même jour, et si les périodes de plantation sont différentes, Willemse peut livrer les végétaux au meilleur moment, pour qu’ils prospèrent à merveille. Et tout cela sans que le client n’ait à s’acquitter de frais de port supplémentaires. Autrement dit, même si l’on n’y connaît pas grand-chose en plantation, Willemse nous évite bien des déboires. Un principe de fonctionnement plutôt sympathique…

Ce que j’apprécie dans Willemse France
  • Le choix des végétaux
  • Les créations originales pour qu’un jardin ne ressemble à aucun autre
  • Les conseils de professionnels
  • Les prix calculés au plus juste
  • Les nombreuses promotions
  • La clarté du site Internet
  • Végétaux garantis, mais…

Ce que j'apprécie moins dans Willemse France
  • Pas de boutique de proximité
  • Achat des plantes uniquement en ligne
  • Malgré la garantie des végétaux, il est parfois très difficile de se faire échanger des plantes qui n’ont pas supporté le transport ou le changement de climat
  • Les nombreuses promesses de plantes gratuites pour toute commande ne sont pas toujours respectées… les cadeaux étant remplacés par d’autres pas forcément aussi fabuleux

Mon avis sur Willemse France
Au premier abord, Willemse France, c’est la caverne d’Ali Baba des passionnés de jardinage. Nombreux prix cassés, nombreux cadeaux (outils, plantes, etc.), plantes garanties pendant un an après l’achat. Mais il faut parfois s’armer de patience pour se faire entendre via le service client. Les cadeaux ne sont pas toujours disponibles et, hélas, trop souvent remplacés par d’autres… de moindre qualité. De même, lorsque des végétaux ne reprennent pas après la plantation, il est parfois difficile d’obtenir leur remplacement par Willemse France, malgré l’engagement de la société. En conclusion, je dirais que le catalogue et le site font rêver, donnent de bons conseils et de bonnes idées aux passionnés de nature, mais qu’il faut faire preuve de ténacité – parfois tout du moins – pour que tout soit parfait. Willemse France est peut-être victime de son succès.
Related Posts with Thumbnails