vendredi 21 juin 2013

TEST : Comment payer ses billets d'avion moins cher? Comparateurs de prix, agences de voyages ou compagnies en direct?


J'avais besoin de billets d'avion AR pour le Sri Lanka et je me suis lancé à la recherche du meilleur prix pour me rendre à Colombo en famille et au meilleur prix cet été. Mon premier reflexe a donc été de lancer ma recherche sur un moteur de comparateur de billets d'avion.

J'ai testé skyscanner.com et alibabuy.com et j'ai comparé les résultats. Verdict : les 2 comparateurs compulsent les prix des mêmes agences de voyage en ligne et affichent à peu de chose près les mêmes tarifs qui ne varient généralement que de quelques euros de l'une à l'autre.



J'ai donc sélectionné les moins chères, dans le cadre de mon test : Opodo et Govoyages.com, respectivement annoncé à 2128€ et 2151€ et j'ai poussé ma recherche jusqu'à l'étape du paiement afin d'obtenir les vrais tarifs et non pas ceux affichés sur les comparateurs qui ne tiennent jamais compte de toutes les taxes qui viennent "miraculeusement" s'ajouter au motif des frais de réservation ou du paiement par carte bancaire.

Dans mon exemple, chez Opodo, on est passé d'un tarif de 2128€ à 2284€, soit une petite envolée de 156€...

Tandis que chez Govoyages, on est passé de 2151€ à à 2247€, soit un tout petit peu moins de 100€ de surcoût non affiché sur le comparateur au titre des frais de réservation par passager et par trajet.




Alors finalement, je me suis dit que cela valait peut-être la peine d'aller jeter un oeil aux tarifs proposés directement par Sri Lankan Airlines sur leur site et bien m'en a pris! Car effectivement, le meilleur tarif est proposé par la compagnie aérienne elle-même : 2203€, soit 80 euros plus cher que les tarifs affichés par les comparateurs de billets d'avion, mais bien moins cher que les tarifs finaux proposés : 40 euros d'économie, de quoi s'offrir un taxi pour l'aéroport!


Bref, vous l'aurez compris, quand on veut trouver le billet le moins cher, à mon avis, les comparateurs de prix de billets d'avion ne sont pas forcément en mesure de vous proposer les meilleurs prix ni de proposer des tarifs réellement comparables. On peut donc à juste titre se poser la question de leur réelle utilité, sauf à vouloir rajouter un intermédiaire de plus et donc un surcoût, puisque aucune des sociétés éditant ces services ne le fait de manière philanthropique.

Pour être parfaitement "fair", je me dois cependant de souligner encore que ce test n'a été réalisé que sur une seule destination, le Sri Lanka, et que sur des destinations avec plus de compétition (c'est à dire de compagnies les desservant), il est peut-être possible de faire de meilleures affaires... Certains voyagistes bénéficiant de prix ultra négociés quand ils s'engagent à prendre (et donc à vendre) un certains volumes de billets, tarifs qui peuvent alors être inférieurs à ceux proposés par la compagnie à des individuels.

mardi 18 juin 2013

TEST: comment-debloquer-mon-portable.com, arnaque ?


À l'occasion d'un voyage à l'étranger, j'ai voulu prendre une carte sim d'un opérateur local et je me suis aperçu que mon portable était simlocké, comprenez, verrouillé pour ne fonctionner qu'avec une carte SIM vendue par l'opérateur initial, en l’occurrence pour moi, Orange.

Bref, une fois à l'étranger, difficile de joindre le service client d'Orange et je me suis donc tourné vers la solution "Web". Une recherche sur google et quelques clics plus tard, je me retrouve sur le site comment-debloquer-mon-portable.com, ses 24 000+ likes Facebook, une myriade de logos d'opérateurs mobiles, des témoignages d'utilisateurs satisfaits et la promesse "débloquer en 3 minutes un téléphone portable de chez vous".

Le process semble simple, rapide et ne remet pas en cause la garantie constructeur du téléphone.
Il suffit de renseigner la marque du téléphone, le modèle, l'opérateur, le numéro IMEI et un email, puis de payer entre 19€90 (Orange, Bouygues) et 29€90 (Sfr) par Paypal ou CB.


Cerise sur le gâteau, le site propose un remboursement intégral si le code de déblocage n'est pas disponible et un service après-vente à votre "écoute" (le mot est important) du lundi au dimanche.
Bref, c'est presque en toute confiance que j'ai passé commande du code de déblocage (sim unlock) de mon iPhone 4S acheté en coffret Orange.

Malheureusement pour moi, 48 heures plus tard, je recevais un message m'informant que le code de déblocage n'était pas encore disponible et que je pouvais au choix, me faire rembourser ou attendre que le code soit disponible, sachant que les codes sont mis à jour 2 fois par mois.





N'aimant pas avoir de l'argent immobilisé pour rien, même une petite somme, j'ai aussitôt essayé de récupérer mes 19,99€. Sauf que le site Internet ne reconnait pas le code IMEI sur la page de demande de remboursement, alors même qu'il le reconnait sur la page de suivi de commande. Peut-être un bug logiciel?

Sauf qu'après avoir écrit un mail de réclamation au service client "à votre écoute", je n'ai reçu aucune réponse. Ils écoutent peut-être ce que l'on a à leur dire, mais ils ne répondent pas. Près de 4 mois plus tard, j'ai tenté de refaire ma demande de remboursement, sans plus de succès. J'ai à nouveau essayé de contacter leur SAV mais il reste muet comme une carpe.

En conclusion, j'ai bel et bien la sensation de m'être fait entuber et que ce site Web est une belle arnaque, malgré ses airs bien sous tous rapports avec témoignages clients, déblocages réalisés en temps réel et satisfaction 100% garantie. Aussi à mon avis, je vous déconseille fortement d'utiliser ce service, qui d'ailleurs dans mon cas était totalement inutile : Orange permet de débloquer gratuitement (unsimlock) le portable à l'issue de la période d'engagement contractuel et en conformité avec le bon sens et la législation européenne. 20 minutes ont suffit et cela ne m'a pas couté un franc : Je me suis connecté sur le site d'Orange, j'ai demandé le déblocage, j'ai reçu un email de confirmation et je n'ai eu qu'à brancher mon iPhone sur iTunes. À noter qu'il faut faire une restauration du téléphone pour le débloquer et qu'il faut donc préalablement avoir réalisé une sauvegarde afin de ne pas perdre tous ses contenus.

PS : Je vais tenter de me faire rembourser par Paypal et je vous tiens au courant des suites de mes aventures.

mardi 11 juin 2013

Test : Pico projecteur Philips PPX-2055 : Un bon choix même s'il a tendance à bugguer OS 10

J'ai récemment fait l'acquisition d'un pico projecteur, comprenez micro projecteur, à l'occasion d'un long séjour à l'étranger où je ne pouvais me résoudre à regarder mes films au format 13 pouces de l'écran de mon Macbook Air.

Mon cahier des charges était simple, je voulais un projecteur compatible Mac, peu volumineux et extra léger et qui soit auto-alimenté (courant) via le cable usb branché sur l'ordinateur. Condition extrêmement importante afin que le projecteur soit vraiment nomade. Bien entendu, j'espérais aussi une bonne luminosité et un contraste suffisant, même si je me doutais que je devrais réserver mes séances cinéma aux horaires de nuit.

Bref, après un petit tour d'horizon des pico projecteurs proposés sur le marché, j'ai choisi et commandé le PPX 2055 de Philips qui était affiché comme "compatible Mac" par le vendeur et le fabriquant. À réception, j'ai été agréablement surpris par la taille de l'emballage et par le poids de mon nouveau joujou, vraiment extra light. Une fois déballé, celui-ci fait environ la taille d'un paquet de cigarette et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce projecteur va à l'essentiel : Pas de bouton on/off, juste une molette près de l'objectif pour la mise au point et un port mini usb pour raccorder à l'ordinateur. Côté connectique, pas d'alimentation puisque le pico Pix 2055 est auto-alimenté par le cable USB fourni, qui a pour particularité d'offrir non pas 1 mais 2 entrée USB, probablement afin de répartir sur 2 ports USB les besoins en énergie.

contenu du coffret du PicoPix 2055


Si le raccordement s'avère assez facile, il faut néanmoins noter que les possesseurs de portables n'ayant qu'un port usb de chaque côté du clavier, à l'instar du Macbook Air, auront certainement besoin d'une rallonge (usb) afin de pouvoir connecter le 2e USB sur l'ordinateur, car le cable d'origine est très (trop) court.

Le driver fourni n'est bien évidemment pas compatible Mac et la recherche du bon driver s'est avérée un peu fastidieuse. Mais je l'ai néanmoins trouvé. Une fois raccordé en USB, il a suffi de lancer l'application PicoPix Viewer 2 et de tâtonner entre les réglages afin de réussir à projeter le film en plein écran. Pour info, j'ai opté pour l'affichage étendu, en cochant luminosité maximum et format adapté à l'écran.

En terme de qualité, si on ne peut s'attendre à ce que le picopix 2055 rivalise avec les vidéoprojecteurs de salon, je dois admettre que je suis assez satisfait de ses capacités : une image qui en fonction du recul peut attendre les 3 mètres de diagonale, idéale pour une soirée cinéma à plusieurs. Côté luminosité, il faut effectivement mieux être dans un noir complet afin de bénéficier du meilleur contraste, mais le contraire m'eut étonné. L'appareil ne chauffe pas ou peu et bonne nouvelle, il fonctionne parfaitement même lorsqu'il n'est raccordé qu'à un seul port usb de mon macbook air.

Le bémol sur l'image est un effet "slow motion" avec seulement 15-20 images par seconde (frame rate) qui n'est finalement pas si génant que ça, sauf s'il s'agit d'un film d'action et que la qualité du fichier n'est pas très bonne. En effet, il vaut mieux projeter un film au format .mkv que .avi

L'autre bémol majeur, c'est les problèmes que semble produire le driver du PicoPix 2055 sur OS X : Il est parfois nécessaire d'éteindre l'ordinateur puis de le rallumer afin de reprendre le contrôle de la souris, mais ces problèmes ne sont ni systématiques ni rédhibitoires.

Pico projecteur PicoPix 2055 de Philips, les bons points :
- Prix très accessible
- Encombrement réduit
- Pas besoin de le brancher sur le secteur
- Image jusqu'à 3 mètres de diagonale
- Livré avec une housse de transport

Pico projecteur PicoPix 2055 de Philips, les mauvais points :
- Qualité de l'image lorsque le fichier vidéo n'est pas de très bonne qualité (frame rate maximum de 20 images par seconde)
- Le driver provoque des bugs sur OS 10.8
- Il n'est pas possible d'utiliser le PicoPix 2055 pour jouer à des jeux vidéos ni avec un iPhone ou un iPad.
- Les 3 réglages proposés pour la luminosité n'offrent pas de différence notable.



Pico projecteur PicoPix 2055 de Philips, bon à savoir :
- Il n'est pas forcément nécessaire de brancher les 2 ports USB sur l'ordinateur
- L'achat d'un trépied est vivement recommandé
- Pour éviter d'avoir une image trop déformée, il est impératif que le projecteur soit à l'horizontal (pas d'inclinaison vers le haut ou le bas)
- Il n'est pas possible de régler la taille de l'image projetée par le picopix 2055 sauf en éloignant/rapprochant le projecteur de l'écran
- Une semi obscurité est nécessaire pour obtenir une image vraiment contrastée



Conclusion du test du Pico projecteur PicoPix 2055 de Philips :
Compte-tenu de son prix raisonnable, de son ultra portabilité et de ses performances respectables, le Pico Projecteur PicoPix 2055 me semble être un bon achat pour celles et ceux qui veulent bénéficier d'un grand écran en situation nomade, qu'il s'agisse de faire une présentation chez un client ou pour regarder un film comme au cinéma à l'autre bout du monde. Mais ce ne sera évidemment pas le bon choix pour ceux qui veulent se doter d'un vidéoprojecteur pour leur salon.
Related Posts with Thumbnails