mercredi 30 mars 2011

Ryanair, bienvenue dans ma bétail-Air

Ryanair, c'est une compagnie qui bénéficie globalement d'une bonne image, savamment entretenue par un marketing et une communication efficace qui détournent l'attention des points qui peuvent fâcher.

Le concept de low cost d'abord, qui ne peut que séduire celles et ceux qui, sans ces prix serrés et compressés (à l'instar des passagers), ne pourraient se permettre de voyager, bien que de nombreux fauteuils soient désormais squattés par des hommes d'affaires, qui période de restriction budgétaire oblige, ont eux aussi une appétence pour ces billets d'avion pas cher.

L'image de compagnie familiale fondée en 1985, même si celle-ci n'est plus vraiment perceptible depuis longtemps, sauf au conseil d'administration, auquel du reste, ne participent que peu de passagers.

Des opérations d'image et de communication calibrées à merveille : Communiqué de presse d'un commandant de bord qui aurait aperçu un ovni, photo à l'appui : le Père-Noël sur son traineau. Ou encore plus attrayant, le calendrier "The Girls of Ryanair" dont les bénéfices sont reversés à l'association caritative "When you wish upon a star", sans oublier des campagnes publicitaires vantant des tarifs planchers qui s'avèrent souvent impossible à dénicher.

Voilà pour l'image d'Épinal, maintenant plongeons dans la réalité, voici mon avis sur le vol que j'ai effectué avec Ryanair de Paris, aéroport de Vatry, près d'Eurodisney à Porto.

Mon avis sur la réservation en ligne Ryanair :
Agréablement surpris au départ , je trouve instantanément 3 billets sans taxe pour l'aller et un montant de 103,98€, sachant que mon fils de moins de 2 ans paye 20€, soit plus de 50% du prix d'un billet adulte sans avoir droit à un siège. Heureusement d'ailleurs qu'il n'a pas plus de 2 ans, sinon il aurait dû payer un billet plein pot!
Ma date de retour est en revanche soumise à des taxes et je décide donc de raccourcir notre séjour et de rentrer en pleine semaine, ce qui me permet de trouver un vol retour pour 3 à 72,48€!

Total de ma réservation à ce stade pour un vol aller-retour de Paris à Porto : 176,46€ mais... hors frais de dossier (à ne pas confondre avec les frais de 6€ par passager et par vol pour "enregistrement en ligne" déjà incorporés dans ce tarif) et frais d'enregistrement des bagages (entre 15 et 35€ selon le type de vol et la période).

On a de la chance, on tombe sur un vol et une période où les bagages sont facturés au moins cher, à savoir 15€. Néanmoins comme on a 3 valises et qu'on effectue un aller-retour, la surcharge pour les bagages s'élève à 90€, le prix de nos billets vient de s'envoler de 60%.

Et comme on a raccourci le séjour et qu'avec un enfant, on veut aller vite, nous prenons aussi l'option enregistrement prioritaire, facturée 4€ par vol et par adulte, soit 16€ de plus ou 10% du tarif initialement annoncé.

Enfin pour recevoir un sms de confirmation de ma réservation, il m'en coutera 1 euro supplémentaire.

Résultat des courses : 283,46€ et je m'estime heureux de ne pas voyager avec une poussette (+10€), un instrument de musique (+40€), un vélo ou une planche de surf (+40€), ni d'avoir eu un excédent de poids dans mes bagages, car au-delà de 15kg, j'aurais dû payer 20€ par kilo supplémentaire.

Mon avis sur l'enregistrement et le vol Ryanair:
Bienvenue au royaume du service minimum, nous sommes très heureux que vous ayez choisi de voler avec Bétail-Air! Cette annonce n'étonnerait à mon avis aucun passager ayant déjà emprunté une liaison Ryanair.
Si l'enregistrement est rapide, et pour cause, le volume et le nombre des bagages étant souvent réduit au minimum par des passagers économes, pour certains tellement économes qu'ils n'ont même plus de valise en soute, l'enregistrement se fait vite et d'autant plus vite que nous avions opté pour l'enregistrement prioritaire. Option inutile donc, sauf pour celles et ceux qui veulent arriver le plus tard possible à l'enregistrement.

L'embarquement est lui aussi bouclé en un minimum de temps, 5 minutes chrono, et si le personnel de bord vous accueille avec le sourire à la porte de l'appareil, c'est pour mieux vous dispatcher et ne pas perdre de temps, car le temps, c'est de l'argent. Ryanair a d'ailleurs la réputation d'être la compagnie la plus ponctuelle d'Europe et il n'est pas rare que ses vols arrivent avec un peu d'avance sur l'horaire. Quand on est dedans, on comprend pourquoi!
Chez Ryanair, comme chez les autres compagnies lowcost, pas de presse gratuite, tout est payant, à moins que vous n'optiez pour le magazine de la compagnie, gratuit mais dont le seul objectif est de vous vendre des produits en vol, de la montre au parfum, en passant par les billets de loterie.

Le vol se déroule, ma foi, comme sur n'importe quelle autre compagnie, même si on a l'impression de ne pas perdre de temps sur le tarmac. Concernant l'avion, il est plutôt neuf, en bon état, bien entretenu et propre, ce qui constitue un autre bon point à verser au crédit de Ryanair...
Sauf qu'ici tout est payant dès lors que vous avez faim ou soif... Les repas ne sont pas inclus chez Ryanair et sont globalement plus cher que chez son concurrent Easy Jet. Exemple : 2,70€ (RA) pour un café contre 2€ (EJ), 4€ pour une bière contre 3,50€, 2,70€ pour de l'eau contre 1,50€ chez EJ... Pour quelque chose de plus consistant, compter de 4,50€ à 7€. Néanmoins, rien ne vous interdit d'apporter votre "manger", ce qui constitue la meilleure option en terme de rapport qualité-prix.
Et encore, on a évité pire, le PDG de Ryanair, Michael O'Leary avait en 2010 évoqué l'idée de faire payer l'accès aux toilettes!

Enfin pour finir, atterrissage nickel et débarquement au pas de course!

Mésaventure couteuse pour modifier un billet Ryanair :
Finalement nous avons décidé de prolonger notre séjour, quitte à payer plus, notamment les 25€ de frais de modification de vol par passager. Je m'acquitte de la procédure en ligne, mais je ne reçois pas la confirmation par mail. Aussi afin de ne pas tout perdre, je tente de contacter la compagnie par email... sauf qu'il n'existe aucune adresse email accessible sur le site et ce, en totale contravention avec l'article 5 de la convention européenne sur le commerce électronique. Soit, je décide de les contacter par téléphone. 1er appel au numéro le moins surtaxé, environ 0,34€ par minute tout de même, après 10 minutes d'attente à me faire balader sur un serveur vocal, je décide d'appeler le 2e numéro surtaxé à 1,34€ par minute celui-là!!! Monstrueusement cher pour un service client qui dans ma conception du "service-client" devrait être gratuit. Et là encore 10 bonnes minutes pour régler ce problème indépendant de ma volonté et de ma responsabilité.
Résultat : 140€ supplémentaires tout compris pour gagner 3 jours.

Récapitulatif des avantages à voyager avec Ryanair :
- le tarif à condition de voyager sans bagage en soute et de ne pas avoir ni faim ni soif pendant le vol
- la rapidité de l'enregistrement, de l'embarquement et du débarquement
- la ponctualité

Récapitulatif des inconvénients à voyager avec Ryanair :
- le côté "bétaillère"
- des aéroports  parfois très excentrés à l'instar de Beauvais pour Paris
- la politique "tout en supplément"
- le barrage aux réclamations vu les difficultés à contacter la compagnie
- la faiblesse du service-client, voir l'absence de réalité de ce concept chez Ryanair

Conclusion :
Si vous avez un budget très serré et que vous voulez voyager coûte que coûte, que vous voyagez "léger" ou que vous faites un aller-retour dans la journée pour le travail, ou que vous n'êtes globalement pas très regardant sur la qualité du service, notamment si vous êtes un habitué des compagnies charters, Ryanair ne va ni vous dépayser ni vous rebuter.
Si en revanche vous aimez le service à la "Air France", passez votre chemin, Ryanair fera de vous un total "nobody", un mouton de plus à bord d'une bétaillère volante (mais moderne).
Il en reste que pour voyager à prix cassé, Ryanair est une bonne option à condition de réserver ses billets suffisament à l'avance et de voyager avec un seul bagage de moins de 15kg.

Et pour finir sur une note plus gaie, voici la vidéo du shooting du calendrier "The Girls of Ryanair"

Calendrier 2010 "The Girls of Ryanair" par joebart72

lundi 28 mars 2011

Test de l'iPad 2 (la suite)


Cet article est la suite de iPad 2, reçu et testé pour vous : premières impressions

Continuons l'étude des fonctionnalités et performance de l'iPad 2...

- Photo et Vidéo avec un iPad 2 :
Principale différence et fonctionnalité très attendue sur l'iPad 2 par rapport à son prédécesseur, 2 caméras ont enfin fait leur apparition sur l'iPad pour lui permettre de capturer des photos et des vidéos, mais également pour pouvoir faire des visioconférences avec Facetime ou Skype.

Côté Photo :
L'iPad 2 est doté à l'instar de l'iPhone 4 de 2 caméras, une sur la face arrière et une autre sur la face avant. Personnellement je suis assez déçu par la qualité de l'appareil, notamment quand la luminosité est faible. On a un peu l'impression d'avoir affaire à un vieil appareil photo numérique de 1998. En pleine journée, la qualité des images est satisfaisante, mais ne peut en rien rivaliser avec celle d'un APN ni même avec celle de l'iPhone 4.
Autre problème de taille, la position du bouton pour prendre la photo est tout sauf pratique, il faudrait pouvoir déclencher en touchant n'importe quelle partie de l'écran ou pouvoir choisir l'emplacement du bouton. En l'état, tenir l'iPad stable et toucher le bouton pour prendre la photo s'avère être une opération vraiment délicate.
De plus, contrairement à l'iPhone 4, il n'y a pas de flash pour améliorer les photos prises de nuit.


Côté Vidéo :
La fonction vidéo de l'iPad 2 est juste "Ok" mais souffre des mêmes problèmes évoqués plus haut, à cela près qu'après avoir déclenché, on peut tenir la bête à 2 mains et optimiser le cadrage et la mise au point.
Finalement une caméra, type iSight, connectée en usb aurait été surement plus pratique.

Côté visioconférence :
Facetime fonctionne correctement mais implique que vous ayez parmi vos contacts d'autres possesseurs d'iPhone 4 ou d'iPad 2, et pour ceux qui n'ont pas la 3G, il faut entrer son adresse mail dans la configuration et que vos contacts l'aient pour pouvoir vous appeller. Sans oublier une autre condition vitale : être connecté à un réseau wifi.
L'alternative pour pouvoir discuter en vidéo avec un plus grand nombre de personne, c'est Skype, qui présente en outre l'avantage de fonctionner en 3G. Le hic réside dans le fait que Skype n'a toujours pas sorti une application dédiée à l'iPad, donc pour que l'image occupe tout l'écran, il faut avoir recours à la loupe, qui pixellise beaucoup trop à mon goût. Ce qui est un défaut commun à bon nombre d'applications qui n'ont toujours pas de déclinaison pour l'écran de l'iPad.
Toujours est-il que je trouve bluffant de pouvoir réaliser une visioconférence dans le TGV grâce à la 3G, ce que je suis parvenu à réaliser avec mon iPhone 4.
Dernier problème recensé et qui est commun à l'iPad et à l'iPhone : Si on venut pouvoir se cadrer correctement pendant une visioconférence et entendre et être entendu par son interlocuteur, un casque avec micro sera le bienvenu.
Aussi en terme de confort, et comme l'iPad n'est pas livré avec le casque qui accompagne l'iPhone, acheter un casque fonctionnant en blutooth peut s'avérer une bonne solution.

Les apps qui n'ont pas de version dédiée à l'iPad et qui manque cruellement à l'appel :
- Facebook, mais heureusement il existe "Friendly"
- Rue89 que l'on est obligé de consulté en zoom X2 avec d'horribles pixels
- Skype, comme évoqué précédemment
- France Info et consors

Les apps et fonctionnalités qui prennent une autre dimension sur l'écran de l'iPad :
- Angry Birds Rio
- Les chaines de télé et les vidéos qui deviennent réellement agréables à regarder sur cet écran
- Les applications pour jouer du piano ou de la guitare

Ce qui m'étonne le plus :
0 résultat dans le moteur de recherche de l'Apple Store concernant les applications de jeu pour enfant... moi qui comptait trouver de bons jeux ludo-éducatifs pour mon fils, je suis archi déçu.

iPod, iTunes et partage de musique à domicile :
J'ai mis pas mal de temps à configurer le partage de mes bibliothèques pour pouvoir lire la musique stockée sur mes macs, mais finalement ça fonctionne.

En revanche, pour lire les vidéos stockées sur mon ordi depuis mon iPad2,j'ai opté pour VLC Streamer (en version gratuite) mais je rencontre systématiquement des problèmes de buffering qui rendent la lecture d'un film assez poussive.

D'autre part, je ne suis pas fana du fonctionnement de l'apple store, notamment pour ce qui est de la recherche d'application, qui pourrait être encore très nettement améliorée.

En conclusion et même si la longue liste de critiques que je viens de dresser pourrait laisser penser le contraire, j'aime l'iPad 2 de ma femme... tout en étant bien conscient de ses limites. Ainsi je serais ravi de l'emmener avec moi pour voyager léger en train ou le temps d'un week-end, ou encore pour l'utiliser en GPS extra large pour un trajet en voiture... si je ne le mets pas dans les mains de mon fils pour qu'il s'occupe sans nous demander toutes les cinq minutes "dis papa, quand est-ce qu'on arrive?"


GelaSkins - Protection with Style. Not Bulk.

Love-Scoop, rencontre par affinités (suite)



Cet article est la suite de : Love-Scoop.com, des rencontres sur mesure?

Le bilan, 1 semaine après mon inscription :
Depuis une semaine que je me suis inscrit sur Love-Scoop.com, le site m'envoie chaque jour de nouveaux profils censés correspondre à mes attentes et j'ai reçu déjà 5 messages de femmes avec qui je serais compatible.

Les femmes proposées me plaisent-elles au premier coup d'oeil?
Pour être honnête oui et non, ça dépend des profils. Cependant, il ne faut pas croire au miracle, ce n'est pas avec un questionnaire de 50 questions qu'une machine va pouvoir déterminer mes gouts réels. Pas plus que nos amis qui jouent les entremetteurs, d'ailleurs! Maintenant, le physique, c'est comme les goûts et les couleurs, alors étudions un peu la compatibilité sur le plan des idées. Je précise qu'à ce stade, je n'ai pas encore fait ni cherché à faire de vraies rencontres. Pour l'instant, j'observe et sélectionne.
Effectivement, le physique mis à part, quand je parcours les profils sélectionnés pour moi par le site, je dois avouer que les éléments à ma disposition prêchent plutôt dans le bon sens. Je n'ai pas lu de réponses ou d'informations rédhibitoires et si je ne suis pas convaincu par tous les profils, certains se détachent du lot et pourraient être potentiellement intéressants.

Les femmes qui m'ont contacté suite à mon inscription sont-elles à mon goût?
Quoi de mieux qu'une statistique pour répondre à cette question sur l'efficacité de la rétro-compatibilité amoureuse : J'estime que 70% des femmes qui m'ont contacté  sont plutôt séduisante plastiquement et intellectuellement, du moins, autant qu'on puisse en juger depuis leur profil et leur message.

La semaine prochaine, je vous livrerais la suite de mon test du service de rencontre par affinité Love-Scoop.com, car j'ai décidé d'envoyer une dizaine de messages à des femmes compatibles qui m'ont plu, ainsi que de répondre aux 5 femmes qui m'ont déjà écrit, sachant que je compte poliment éconduire 2 d'entre elles.

Lire la suite et la fin de cette enquête sur love-scoop.com
Retrouver le 1er article du test : Love-Scoop.com, des rencontres sur mesure?

samedi 26 mars 2011

IPad 2, reçu et testé pour vous : premières impressions



Ma femme est une veinarde, son mari lui a offert l'iPad 2 pour son anniversaire, le jour de la sortie officielle de la tablette numérique la plus attendue de l'année. Vendredi 17h, je viens prendre possession de l'iPad 2 que j'ai pris la précaution de commander une semaine plus tôt.

1ère déconvenue, le marketing d'Apple n'était pas très clair sur le système de cover magnétique et articulée qui permet non seulement de protéger l'écran, mais qui peut également servir de pied pour le poser à l'horizontale quand on écrit (mon cas actuellement) ou vertical pour une communication video FaceTime ou skype. Cet ingénieux et indispensable système de protection n'est pas inclus dans le prix de la tablette, ce que pouvait pourtant laisser supposer la page de l'iPad 2 sur l'Apple store. Il vous envoutera 39€ pour le modèle de base en plastique et 69€ pour celui en cuir.

1ère joie : la tête et le sourire de ma femme lorsqu'elle a découvert son cadeau. Pas de doute, l'iPad 2 est un cadeau qui plait.

Déballage, installation ultra facile de la cover qui tient Grace à une réglette magnétique et connexion avec un Mac pour configurer la tablette. Comment font ceux qui n'ont pas d'ordinateur? Mystère... Comme pour l'iPhone...

Prise en main : rien de très nouveau par rapport à l'iPad 1, les mêmes boutons que sur un iPhone. En revanche, la tablette est plus fine et réagit au doigt et à l'oeil, c'est le cas de le dire. On regrettera cependant tout de suite qu'apple ne se soit pas résolu à installer un port USB.

Quelques fonctionnalités à la loupe :

- Clavier et saisie de texte : le clavier est assez rapide mais on regrette que les caractères accentués ne soient pas accessible avec la touche shift.
Autre gros souci pour ceux qui veulent travailler et rédiger des textes, depuis une dizaine de lignes, je ne vois plus ce que je tape : le texte ne scrolle pas au fur et à mesure et, lorsque je fais défiler manuellement, dès que je tape une nouvelle lettre, je ne vois plus rien.
Autre souci, pas de clavier fléché pour se déplacer dans le texte. En gros, écrire cet article va me prendre le double de temps par rapport à si j'avais un clavier, mais 2 fois moins longtemps qu'avec les petites touches de mon iPhone 4.
La solution Pour ceux qui ont vraiment besoin de d'ecrire vite consiste à connecter un clavier sans fil Apple, ce que je vais faire pour terminer ce test. :)

Remarque : uploader une photo sur un site Internet peut également s'avérer complexe avec un iPad, par exemple pour se choisir une photo de profil ou illustrer un article de blog. En effet, il n'est ni possible de "parcourir le disque dur de l'iPad" ni de réaliser un vrai clic droit pour obtenir "copier l'url de cette image". Pour ilustrer cet article par exemple, je n'ai même pas reussi à afficher une image alors que j'etais parvenu à indiquer son url. Il semblerait que la communication / mise à jour de 2 fenêtre de safari pour iPad ne fonctionne pas. Blogger m'a confirmé l'upload de la photo, mais quand j'ai cliqué "ok", ni le code ni l'image n'apparaissait dans mon billet. Heureusement là encore, il existe une solution système D, qui si elle n'est pas très ergonomique, dépannera ceux qui en ont besoin : ajouter manuellement la balise & lt; img src=... & gt;

La suite du test de l'iPad 2 >>>


GelaSkins - Protection with Style. Not Bulk.

lundi 21 mars 2011

Love-Scoop.com, des rencontres sur mesure?


Je démarre aujourd'hui un grand test au long cours sur un nouveau venu parmi les sites de rencontre, Love-scoop.com, qui participe de cette nouvelle tendance dans la rencontre amoureuse, j'ai nommé le marché de la rencontre amoureuse par affinité psychologique. Petite particularité de ce test, je vais vous afire part de mon avis au fur et à mesure...

Pour ceux qui ne connaissent pas, ce type de site, plutôt que de vous laisser parcourir ses milliers de profils à la recherche de la perle rare : l'âme soeur 100% faite pour vous, vous propose de passer un test psychologique, dont les résultats seront comparés aux milliers de résultats des autres inscrits... Et cela afin de vous proposer une short list des profils compatibles.

Autant vous dire, si vous ne l'aviez pas déduit de ce petit descriptif, que ce site ne s'adresse pas à celles et ceux qui cherchent l'aventure d'un soir, mais à tous ceux à la recherche du grand amour. Voilà pour le concept, attaquons maintenant le test proprement dit du site love-scoop.com.

Jour 1 : Inscription au site

1° Graphisme
Plutôt sobre et bien réussi, le logo est la seule chose qui pourrait avoir une connotation un peu coquine. En effet, scoop signifiant "boule de glace" en anglais, le logo de love-scoop représente un cornet à 2 boules. Les profils présentés sur l'écran d'accueil sont "trop" bien choisis et on en conclut donc que ce ne sont pas des profils de membres réels... Mais on comprend également qu'on est pas dans le schéma du site pseudo amateur où on n'a pas dépensé 2 ronds en marketing.

2° Inscription
Simple et rapide, vous donnez votre email, votre date de naissance, votre orientation sexuelle et vous choisissez votre couple identifiant-mot de passe. Vous cliquez sur le lien de validation dans l'email de confirmation et vous arrivez directement sur le questionnaire psychologique. Par séries de 2 questions, armez-vous d'un peu de patience pour répondre aux nombreuses questions posées, mais qui sont fort heureusement assez ludiques et qui vous permettront en même temps de verbaliser vos attentes. En fin de test, on vous demandera aussi d'ajouter une photo à votre profil et de vous décrire... bref rien d'inhabituel par rapport aux sites de rencontre traditionnels.

Voir la suite de l'article : Mon avis sur Love-Scoop après 1 semaine d'utilisation

mercredi 16 mars 2011

Sushi Shop contre Eat Sushi : Préparez vos baguettes!

Grand amateur de cuisine japonaise devant l'éternel, je profite notamment des soirées où je ne veux ni sortir de chez moi ni cuisiner pour passer commande et me faire livrer des sushis. À force d'essayer différentes enseignes et d'être souvent déçu par la qualité des produits, leur préparation ou le service, j'ai décidé de consacrer mon article du jour à un combat des enseignes de livraison de sushis.

Ainsi pour ce banc d'essai des Sushis en livraison, j'ai décidé de confronter 2 enseignes qui squattent pour moi le haut du pavé en termes d'image, de carte et de packaging, 2 enseignes où le mot marketing fait partie intégrante du concept : J'ai nommé Sushi Shop contre Eat Sushi!

Mon avis sur Sushi Shop :


1° Pour passer commande, je me connecte sur leur site Internet et la première impression est excellente. Le site est beau, élégant et le temps de chargement des pages est plutôt rapide. Les images sont appétissantes et donnent envie de tester les différentes recettes.
L'ergonomie du site est bonne et l'on peut facilement agrandir les photos, consulter le détail d'une composition, ajouter un produit ou le retirer du panier. La commande est assez vite passée et j'attends avec impatience mon assortiment de sushis, sashimis et makis.

2° Réception de la commande :
Comme annoncé, 45 minutes plus tard, un livreur souriant sonne à ma porte et me remet le sac contenant ma commande en main.

3° Déballage :
J'ouvre le sac et je découvre ma commande. Les sushis sont plutôt conformes aux photos de présentation, les makis se tiennent bien et globalement mon impression est excellente.

4° Dégustation :
La soupe miso n'est pas extraordinaire mais bien au-dessus de la moyenne.
Le poisson sent le poisson, mais ça sent bon, c'est un minimum certes, mais ce n'est pas toujours le cas.
Le poisson est bien frais (température de service), mais pas trop et il est plutôt bon, pas transcendant mais il a du goût et sa chair est bien fondante. Les crevettes sont un poil trop cuites, mais pleines de saveur.
Les sushis et makis sont bien exécutés, en revanche le riz est un peu sec. Ils sont néanmoins assez réussis et une fois trempés dans la sauce soja-wasabi, très savoureux.

Conclusion sur Sushi Shop :
Globalement je suis plutôt séduit et content de mon diner. certes, rien à voir avec un véritable restaurant japonais, mais globalement j'estime en avoir eu pour mon argent.

Mon avis sur Eat Sushi :


1° Pour passer commande, je me connecte sur leur site Internet et la première impression est plutôt bonne. Le site est réussi mais moins élégant que le premier ou un peu moins raffiné, l'empreinte marketing est plus évidente au premier coup d'oeil : Facebook connect, twitter, programme de fidélité, produits offerts à découvrir dès 25€ d'achat et, cerise sur le gâteau, une publicité m'invitant à venir les rencontrer sur le salon de la franchise. Le temps de chargement des pages est là aussi très bon, en revanche, je suis déçu l'ergonomie du site, trop de choses, d'offres rendent l'ensemble assez brouillon.
Mis à part le bouton "commander" en haut à gauche, ce n'est que la dernière grosses vignette centrale dans le sens de lecture. En revanche, les photos sont encore meilleures que chez Sushi Shop et on peut admirer les produits en gros plan. La commande est plus longue à passer que chez le concurrent, et ce en raison d'erreur ergonomique, qui vous font faire des allers-retours pour vous connecter, entrer votre adresse, valider votre commande, choisir un bon de réduction... Mais 15 minutes plus tard, la commande est passée et j'attends avec impatience mon assortiment de sushis, sashimis et makis.

2° Réception de la commande :
On m'avait annoncé 45 minutes, mais ce n'est que plus d'une heure et un appel après ma commande qu'un livreur souriant sonne à ma porte et me remet le sac contenant ma commande.

3° Déballage :
J'ouvre le sac et je découvre ma commande. Si les sashimis et les sushis sont plutôt conformes aux photos de présentation, les makis sont plus approximatifs, un peu trop collés les uns aux autres, mais globalement assez appétissants.

4° Dégustation :
La soupe miso est franchement moyenne, limite insipide.
Comme chez Sushi Shop, le poisson sent le poisson, mais ça sent bon. Il semble en revanche un peu trop  frais (température de service) et on a l'impression qu'il a été décongelé un peu trop vite ou en urgence.
Gustativement, l'impression visuelle se confirme : il est frais, bon, mais un peu fade et c'est sans doute du à la température de service. Autre mauvais point, certains sashimis sont coupés dans le mauvais sens et le poisson est un peu craquant sous la dent. Les crevettes sont elles parfaites, le froid leur a fait du bien et le croquant est plutôt agréable.
Les sushis et makis sont bien exécutés et assez généreux en taille, mais mal finis. La part de poisson y  est parfois un peu chiche, mais heureusement le riz est plutôt bien réussi.

Conclusion sur Eat Sushi :
Eat Sushi propose une carte très étendue avec parfois des recettes assez osées, voir insolites. Mais pour ce testing comparé, je suis resté simple dans mes choix et si je n'ai pas l'impression d'avoir été lésé sur la quantité, en terme de qualité, je reste un peu sur ma faim. De plus, je n'ai pas reçu le cadeau de dégustation annoncé, au prétexte qu'ayant utilisé un bon de réduction, je n'y avais plus droit... Ce que je n'avais lu nul part.

Les Notes Comparées : (/10)
Qualité du site Internet : Sushi Shop - 9 / Eat Sushi - 7
Livraison : Sushi Shop - 7 / Eat Sushi - 5
Diversité et qualité de la carte : Sushi Shop - 7 / Eat Sushi - 8
Qualité visuelle : Sushi Shop - 8 / Eat Sushi - 6
Qualité gustative : Sushi Shop - 7 / Eat Sushi - 5

Moyennes comparées :
6,20/10 pour Eat Sushi contre 7,6 pour Sushi Shop

Conclusion :
Même si tout n'est pas parfait chez Sushi Shop, qui est d'ailleurs un peu plus cher que Eat Sushi, les moyennes parlent d'elles-même et j'ai largement préféré ma commande passée chez Sushi Shop à celle de son concurrent Eat Sushi. Aussi je pense que dorénavant je continuerais à passer mes commandes chez Sushi Shop, à tout le moins en attendant de goûter à Green Sushi*

Remarque sur le mode opératoire de ce test :
Les 2 commandes étaient identiques et ont été passées le même soir.

* Drôle de nom Green Sushi, du poisson vert, ça ne sonne pas très frais ;)

EDIT du 29 juin 2011 :
Ce soir, j'ai recommandé chez Eat Sushi et constaté qu'ils avaient peut-être tenu compte de certaines de mes remarques (que je n'étais surement pas le seul à faire) et il y a notamment, maintenant, un message annonçant qu'il faut choisir entre points de fidélité et réduction "partenaire" ou bonus découverte dégustation. Ainsi que des messages annonçant qu'on vient de renoncer au cadeau bonus pour bénéficier de 10% grâce à notre carte carrefour.
Cela étant, on voit bien dans l'ergonomie que tout ces messages ont été rajoutés après coup sur le site et il y a encore de gros progrès à faire sur cette interface, ne serait-ce qu'en termes de visibilité / lisibilité.
Bref, Eatsushi peut mieux faire sur le Web!


mardi 15 mars 2011

My Big moments, une nouvelle application Facebook

Biobble continue à innover et à faire preuve d'un dynamisme à toute épreuve : cette petite entreprise bordelaise qui propose à chacun de créer un e-portrait pour maitriser son image sur Internet aujourd'hui et pour la postérité, vient de lancer le pendant Facebook de son service.

L'application, baptisée My Big Moments, vous propose de partager les grands moments de votre vie avec vos amis et votre famille sur Facebook. J'ai installé l'application vendredi comme on m'avait proposé d'en faire le bétatest et je vous confesse dès aujourd'hui que j'adore!

Cela faisait effectivement assez longtemps que je n'avais pas installé une application sur Facebook, mais comme vous le savez j'aime bien cette petite société française et son projet XXL et surtout, j'étais très curieux de voir comment ils avaient pu transposer leur concept sur Facebook pour "coller" aux pratiques des utilisateurs du 1er réseau social mondial et sans scier la branche sur laquelle ils étaient assis, i.e. ne pas tout donner sur Facebook au risque que les utilisateurs n'aient plus aucune utilité à aller sur Biobble.

Résultat des courses, je crois qu'Alexandre Jardel a réussi son pari en lançant une application qui correspond aux attentes des utilisateurs Facebook sans cannibaliser son service.

Premier état des lieux :
My Big Moments est une application très facile et intuitive à utiliser. Elle vous permet de publier uniquement 5 grands moments de votre vie avec pour chacun : un titre, une description (facultative), une date et une photo sélectionnée parmi vos albums facebook.
Autrement dit, vous ne publierez pas toute votre biographie sur Facebook qui n'est pas fait pour ça, mais seulement 5 dates qui correspondent à vos meilleurs souvenirs. En ce sens, l'application est très fun et chacun pourra l'utiliser à sa manière. Ce qui me semble assez futé notamment, c'est que les 13-24 ans qui étaient un peu les grands oubliés du concept, et pourtant grands consommateurs de services 2.0 vont enfin pouvoir goûter au concept en publiant la photo de leur béguin du moment, de leur dernière meilleure soirée, etc.
Graphiquement, l'application est très sobre et les événements sont bien mis en valeur.

Conclusion sur l'application My Big Moments pour Facebook :
Une application très réussie qui devrait certainement devenir le nouveau truc ultra viral du réseau des réseau... le truc que tout le monde essaye, like et recommande à ses contacts. Alors si vous n'avez pas encore ajouté cette application, faites-le et n'hésitez pas à venir réagir dans le fil de commentaires de ce billets.

samedi 5 mars 2011

iPhone 4 : Résolument mieux que le 3GS!?

Même si je ne fais pas partie des early adopters de l'iPhone 4, j'ai malgré tout décidé de consacrer un petit billet à ce téléphone que je teste gentiment depuis décembre 2010. Pourquoi? Parce que je croise encore de nombreuses personnes qui disent que c'est un mauvais appareil, ou tout au moins, qu'il vaut mieux prendre le 3GS ou attendre l'iPhone 5, raisonnement qui était d'ailleurs le mien avant que je saute le pas.

Mais finalement, en voyant que les rumeurs annonçant la sortie prématurée du successeur de l'iPhone 4 en début d'année étaient infondées, j'ai décidé de switcher du 3GS au 4 en profitant des sympathiques promotions de mon opérateur.

Alors quoi de neuf de vraiment perceptible pour l'utilisateur lamda sur l'iPhone 4 :

- La qualité de l'écran ? Certes l'image est bonne mais elle l'était déjà et ne comptez pas sur moi pour prendre une loupe pour comptabiliser les nouveaux pixels.

- Face Time? Pour ceux qui ne connaissent pas, Face Time est une application de vidéo-conférence qui repose sur la nouvelle caméra frontale intégrée à l'iPhone 4, qui vous permet de vous filmer tout en ayant l'écran face à vous, et donc potentiellement votre correspondant. Autant vous le dire tout de suite, face Time n'est pas pour moi une application décisive, du moins pour l'instant. Je m'explique : Pour fonctionner, Face Time requiert que les 2 interlocuteurs disposent tous deux d'un iPhone 4 ET qu'ils soient tous deux connectés à un réseau Wifi. Ce qui réduit nettement l'utilité de cette application pour les utilisateurs nomades, ce qui est le cas de 90% des utilisateurs de téléphone mobile. Même si j'entends l'argument "encombrement des réseaux, je ne m'explique pas que cette application ne puisse fonctionner en 3G, d'autant qu'avec Skype cela fonctionne! Le problème qui persiste avec cette application et d'ailleurs avec toutes les solutions de visioconférence, c'est que pour se cadrer correctement, il faut tendre le bras loin devant, ce qui est assez inconfortable pour une longue conversation et surtout qu'il devient donc assez difficile d'entendre ou de se faire entendre par son correspondant. Autre souci de taille avec FaceTime, c'est que de nombreux propriétaires d'iPhone 4 sont injoignables via cette application et cela, certainement, en raison d'une mauvaise configuration de leur appareil. Donc sur le sujet Face Time, même si les possesseurs d'iPhone 4 sont déjà assez nombreux, que vous savez qu'un de vos amis est chez lui ou connecté à un réseau wifi quand vous l'appelez, vous ne pourrez que très rarement utiliser cette fonctionnalité, pourtant bien sympathique sur le papier. Pourquoi n'avoir pas rendu FaceTime compatible avec iChat? Mystère et boule de gomme!

- La qualité de l'appareil photo 5Mpx enfin doté d'un flash? Là je dis Oui, le progrès est indéniable, les photos sont de meilleure qualité, les vidéos sont prises en HD. Cependant les résultats de nuit au flash sont encore loin d'être convainquant.

- Le multi-tâche? Oui et non, d'ailleurs je n'ai pas encore bien compris le principe, je ne sais jamais si une application tourne toujours ou pas... Rappellons que le 3GS avec l'OS 4 donnait déjà accès à la liste des applications récemment utilisées d'un double clic sur le bouton principal. Alors pour vous dire si une application tourne toujours quand vous en utilisez une autre, ce n'est pas évident. Il doit y avoir un paramètrage, mais je ne l'ai ni cherché ni trouvé.

- La puissance supplémentaire du processeur? Oui, l'iPhone 4 est sensiblement plus rapide que son prédecesseur, mais ne vous attendez pas à constater une différence spectaculaire. Notamment avec les applications de traitement d'images (telles Lo-Mob, QuadCam, Spica, Polarize, iVidéoCaméra...) dont les performances pouvaient parfois sembler faiblardes; comme les photos sont plus volumineuses et même avec un processeur plus rapide, les temps de traitement ne semblent pas vraiment beaucoup plus court. Néanmoins, la rapidité se ressent quand même au chargement de certaines applications.

- L'autonomie améliorée? Oui, l'iPhone 4 bénéficie d'une meilleure autonomie que l'iPhone 3GS et ce temps d'utilisation supplémentaire est fort appréciable... Mais on est encore très loin du compte, pour des personnes comme moi, qui sollicitons notre téléphone à longueur de journée, il est toujours impossible de concilier utilisation intensive et disponibilité de la batterie pour la journée.

En revanche pour les détracteurs qui stigmatisent le débat sur les problèmes de réception de l'iPhone, sachez que je n'en ai jamais fait les frais et qu'à moins que vous n'ayez aucune coque de protection et que vous mettiez vos doigts pile-poil au mauvais endroit, ce problème n'en est pas ou plus un!

Bilan de l'iPhone 4 versus iPhone 3GS :
Si vous ne pouvez pas attendre l'iPhone 5, que vous aimez ce design plus anguleux, que vous utilisez souvent l'appareil photo (ce qui est mon cas) et la fonction vidéo, si vous aimez les vidéoconférences skype ou qu'il vous manque 1 demie heure d'autonomie en moyenne chaque jour, offrez-vous l'iPhone 4, vous ne le regretterez pas.

Si ce n'est pas le cas, mais que vous misez sur la prochaine mise à jour de l'Os iPhone, n'en attendez pas des merveilles : Airplay ne vous sera utile que si vous disposez d'un Apple TV, l'amélioration de Safari risque d'être difficile à évaluer pour l'utilisateur lambda, en revanche la grosse surprise pourrait venir du partage de connexion, qui devrait vous permettre de profiter de la connexion 3G de votre téléphone sur votre ordinateur portable... En revanche, Apple ne précise pas si cela sera également valable avec l'iPad 1 ou l'iPad 2, ce qui m'étonnerait, car il deviendrait alors assez difficile de justifier l'écart de prix entre les version Wifi et Wifi+3G.



GelaSkins - Protection with Style. Not Bulk.

vendredi 4 mars 2011

Le jeu de cartes UNO sur iPhone



Le Uno est un jeu de carte gratuit édité par Gameloft. Disponible depuis les premières versions de l’iPhone, il se télécharge gratuitement. On peut y jouer seul contre une intelligence artificielle, mais également contre des joueurs réels via internet.
L’application obéît aux principes classiques du Uno, ses amateurs ne seront donc pas dépaysés. On regrettera juste des dénominations de mode de jeu peu explicites qui impliquent un petit temps de prise en main de l’application.

Différentes modes de jeu


Le jeu de carte Uno se télécharge gratuitement via l’Apple store. Une fois l’avatar choisi parmi les 20 proposés, un menu principal propose 3 choix à l’utilisateur :

Partie rapide 

Elle permet de jouer une manche unique, selon 3 niveaux de difficultés : facile, moyen et difficile. Ces parties se composent généralement de 4 joueurs.

Mode « Un joueur »

Ce mode permet de choisir un tournoi ou bien de personnaliser le jeu en fonction du score à atteindre, du niveau de difficulté, des pénalités ainsi que du mode de jeu (standard ou duel).

Multi-joueurs 

L’atout principal de l’application Apple Uno est de permettre de jouer en ligne contre des joueurs réels.  Pour cela, le joueur aura juste à s’inscrire sur site. Il est recommandé d’utiliser une connexion wifi plutôt que 3G pour une bonne fluidité du jeu et ne pas faire attendre vos adversaires, parfois un peu impatients.

Les tournois


Les  tournois dont proposés dans les modes ‘un joueur’ et ‘multi-joueurs’. Un tournoi comprend une quinzaine de parties. Les 2 premières parties comptent deux joueurs. Les 2 suivantes comptent trois joueurs. A partir de la cinquième partie, le nombre de joueur augmente et les règles classiques du jeu Uno sont complexifiées afin de donner plus d’attrait et de variété aux parties.
Et bien sûr, lorsque vous gagnez les parties, avatars, fonds d’écrans et trophées vous félicitent.

jeudi 3 mars 2011

TEST : Enceintes portable Logitech Pure-Fi Anywhere 2



J'avais fait, il y a quelques semaines, un article vantant les mérites du Sounddock Portable de Bose et je ne vais pas revenir sur mon avis... Cependant, alors que je m'apprêtais à partir en vacances en Inde, je me suis dégonflé à l'idée de l'emporter avec moi dans mon périple : Trop volumineux pour mon backpack, un peu trop lourd et compte-tenu de son prix, je n'étais pas non plus pleinement rassuré à l'idée de risquer de le perdre ou de l'endommager.

Je me suis donc mis dans l'urgence en quête de hauts-parleurs de voyage bénéficiant d'une bonne qualité de son, d'un volume et d'un poids limités et surtout à un tarif, si ce n'est abordable, du moins suffisamment light pour que je ne pleure pas toutes les larmes de mon corps s'il ne devait pas survivre à mes vacances.

Après quelques recherches physiques - hé oui, parfois je sors de chez moi et je fais mon shopping off line comme tout le monde -, c'est dans un iStore que j'ai trouvé mon bonheur : Les enceintes portables Logitech Pure-Fi Anywhere 2.

De prime abord, dubitatif sur la qualité des produits Logitech, ayant déjà eu par le passé de douloureuse expérience avec des souris blutooth, j'ai demandé à la vendeuse (charmante, ndlab) de me faire une démonstration. L'appareil était déchargé, donc elle l'a branché sur le secteur, et j'ai installé mon iPhone 4 sur le dock avant de sélectionner une musique : Daft Punk!

Premières impressions sur le Pure-Fi Anywhere 2 : Je suis tout de suite surpris par la qualité et la puissance du son qui s'échappe de ce tout petit boitier. S'il ne peut, certes, pas rivaliser à celui du Bose, il est néanmoins étonnamment bon! Hors de question de sonoriser une soirée dansante en extérieur, mais largement suffisant pour profiter pleinement de sa musique dans une chambre d'hôtel ou en extérieur.

Il est peu encombrant et livré avec un étui de transport et une télécommande. Je n'en demande pas plus, emballé, c'est pesé et zou, je paye et je pars le glisser dans mes bagages.

Mon verdict final sur les Enceintes portable Logitech Pure-Fi Anywhere 2 :
Après 3 semaines de voyage avec ce petit haut-parleur, je reste conquis par sa qualité globale, servie par un excellent rapport qualité-prix. Certes certes, le son décevra les grands mélomanes, mais on ne peut rien contre les lois de la physique. L'Anywhere 2 est compact et léger et ses performances s'en ressentent forcément. Maintenant pour celles et ceux qui aiment voyager léger mais qui ne veulent pas tirer un trait sur la musique, il constitue, à mon avis, le meilleur produit du marché en ce moment.


Les avantages du Logitech Pure-Fi Anywhere 2 :

- faible encombrement : 33.5 cm x 3.8 cm x 9.1 cm
- poids raisonnable : 730 grammes
- autonomie : 5-6 heures d'écoute à bon volume (mais pas à fond)
- qualité de restitution sonore très convenable (les puristes critiqueront les basses)
- housse de transport bien conçue (légère et intégrant tous les accessoires)
- télécommande (à noter que la mienne ne fonctionnait pas, peut-être un problème de piles... mais j'ai lu sur d'autres sites que d'ordinaire, elle fonctionne parfaitement... en tous les cas, elle est plus complète et conviviale que celle du Sounddock Bose)
- un prix raisonnable : environ une centaine d'euros


Les défauts du Logitech Pure-Fi Anywhere 2 :

- s'il est compatible avec l'iPhone 4, ce dernier ne peut être rechargé, et ça, c'est très très agaçant! Je ne sais pas qui l'on doit blamer pour ça de Logitech ou d'Apple, mais c'est exaspérant... et je crois que la faute en revient à la firme à la pomme qui vérouille autant qu'elle le peut le marché des accessoires.
Remarque annexe (et qui n'a rien à voir avec le sujet) : Je suis consterné de voir que l'iPad 2, que je compte bien tester prochainement n'a pas de port USB. ah Apple, Apple, je t'aime mais tu m'énerves avec tes petites mesquineries!
- il n'est opas fourni avec le cable qui permettrait de s'en servir de haut-parleur pour son ordinateur ou un lecteur de DVD, mais la prise existe, heureusement!
- Il n'est plus bluetooth comme son prédécesseur
- On aimerait par moment pouvoir bénéficier d'un peu plus de puissance...


En conclusion : le Logitech Pure-Fi Anywhere 2 est un très bon système d'enceintes portables pour les baroudeurs. S'il ne tient pas dans une poche, son volume et son poids sont très acceptables et en feront un très bon compagnon de voyage. Avis à la concurrence, il me semble quand même qu'il y a de la place pour des challengers sur ce segment!!!
Related Posts with Thumbnails