jeudi 27 octobre 2011

Test Gorillapod : c'est le pied... idéal pour les photographes amateurs nomades






Je suis depuis très longtemps convaincu, tout photographe amateur et sans prétention que je suis, de l'utilité d'un trépied pour appareil photo, notamment dès qu'il s'agit de faire un portrait de groupe et de figurer sur la photo (merci le retardateur) ou encore pour prendre une photo lorsque la luminosité n'est pas suffisante et que le moindre bougé se traduit par un flou qui ne sera que rarement artistique.


Le problème, c'est que je ne supporte pas d'avoir à trimballer des accessoires volumineux, surtout qu'on prévoit rarement à l'avance qu'on va avoir besoin d'un pied. Aussi me suis-je toujours contenté d'un mini pied télescopique qui avait l'avantage de tenir dans ma poche et de ne pas trop m'encombrer.

Le hic avec ce type de trépied, c'est que l'on ne dispose pas toujours d'une surface idéale (plane) pour le poser, voir d'absolument aucun support exploitable à une hauteur intéressante pour la photo que l'on veut prendre. Ainsi quand le pied était obligatoire pour prendre la photo, il fallait soit mettre son appareil en équilibre sur un vague support au risque de le voir tomber, soit se résoudre à prendre les photos en contre-plongée avec le pied posé sur le sol.

Une bonne nouvelle : Cette époque est révolue, depuis que Joby a lancé son Gorillapod, un très astucieux pied pour appareil photo numérique et caméra, dont la spécificité est d'être doté de pattes articulées. Ainsi conçu, le Gorillapod peut être accroché à peu près n'importe où, permettant ainsi de cadrer les photos comme on le souhaite, tout en garantissant à notre précieux appareil une bonne sécurité.

Les atouts du gorillapod, pied pour appareil photo numérique :
- Il peut être accroché partout : une branche d'arbre, une barrière, un poteau de sens interdit...
- Il peut être posé sur toute surface, même accidentée, grâce à ses pieds flexibles dont la hauteur peut être ajustée individuellement : rochers, sable, rebord de fenêtre, guidon de vélo, etc.
- Des dimensions compactes : 150x30x30 mm qui en feront également un bon trépied nomade pour les possesseurs d'iPhone équipés d'un hipstacase (cf article dédié)
- Un poids plume : 45g
- Une conception intelligente avec des embouts au bout de pieds et sur chaque boule le composant recouverts d'une matière antidérapante.
- Totalement articulable afin de pouvoir choisir parfaitement l'inclinaison et donc le cadrage de son image
- Un prix léger, compter entre 15 et 20€ selon le vendeur (16€ hors promotion chez CDiscount)

Les défauts du gorillapod, pied pour appareil photo numérique :
- Il est officiellement conçu pour supporter des appareils ou caméras jusqu'à 325g, donc si
votre boitier chéri est plus lourd que ça, méfiance.
- Les pieds s'accrochent partout à condition d'être suffisamment longs...
Remarque : Ces 2 défauts ont une solution : le Gorillapod  GP1 a des grands frères plus balèses, à l'exemple du Gorillapod SLR-Zoom qui revendique la capacité à soutenir des appareils jusqu'à 3 kilos.

Conclusion : Le trépied Gorillapod de Joby est un excellent produit, pratique et bien conçu, qui vous accompagnera partout et vous permettra de réussir de très chouettes prises de vue grâce à des angles inédits rendus possibles grâce à ses qualités d'alpiniste ;)
Pour les photographes moins amateurs que votre serviteur, les modèles GP2, GP3 et SLR-Zoom devraient les séduire, sans oublier la torche à leds que Joby a équipé de son système exclusif de Trépied.



mercredi 26 octobre 2011

Choisir un tapis de jeu pour petites voitures : Tapitom, mon coup de coeur du jour!


J'étais à la recherche d'une idée de cadeau pour un enfant qui aime jouer aux petites voitures et j'ai pensé à lui offrir un tapis de jeu imprimé reproduisant des routes, des carrefours et où il pourrait faire évoluer ses majorettes ou ses hot wheels et se familiariser avec la circulation automobile.

Mais voilà, après de nombreuses recherches sur Internet et en magasins de jouets, j'ai bien trouvé quelques tapis, mais aucun qui soit vraiment joli, sympa et de bonne taille.

J'ai finalement trouvé un tapis qui ne représente pas une ville et ses routes, mais un circuit de courses de voiture, produit par une petite société française spécialisée dans les tapis de jeu : Tapitom.
J'ai donc décider de passer commande et ayant reçu le tapis ce matin, je peux d'ors et déjà vous donner mon opinion sur ce tapis de jeu pour petites voitures original et grand format.

Les avantages et qualités du Tapis de jeu de voitures Tapitom :
- un design original : un des seuls tapis reproduisant un circuit de course avec les stands avec des couleurs gaies.
- simuler des courses entre ses petites voitures sur ce tapis de jeu pour petites voitures type majorette ou hot wheels.
- isoler l'enfant d'un sol potentiellement froid pendant qu'il joue.
- apprendre à l'enfant à suivre le tracé d'une route avec ses voitures.
- bonne qualité (polyamide), semelle latex antidérapante
- grande dimension : 2m par 1m30
- des enfants ont participé à son élaboration, ceux sont eux qui ont pensé à la place "handicapé"
- livraison rapide (24 à 48h en France) et emballage soigné

Les défauts du Tapis de jeu de voitures Tapitom :
- les couleurs sont un peu moins contrastées qu'en photo
- le logo Tapitom présent dans un coin n'est pas très réussi
- les bords ondulent un peu à la réception comme le tapis arrive roulé, mais il suffit de le laisser un peu à l'envers pour qu'il reprenne sa forme d'origine.

Conclusion : le tapis de jeu pour petites voitures Tapitom est vraiment un des plus beaux du marché avec ses belles couleurs et surtout un format ni trop grand ni trop petit. C'est à mon avis une excellente idée de cadeau de Noël pour un enfant qui pourra ainsi recréer des courses entre ses petits bolides préférés.

Bon à savoir :
- Les tapis de jeu Tapitom existent aussi sur les thèmes du foot, du hockey, de la ville, de la maison, du tennis, du jardin ou du jumping... de quoi s'adapter aux différentes passions de nos enfants.
- Les tapis de jeu sont lavables en machine à 30°
- Tarif : 59 euros avec les frais de transport en France métropolitaine inclus.


dimanche 23 octobre 2011

Test Flying fish télécommandé : le cadeau poétique et fun de l'année



Test du Flying Fish, un poisson volant télécommandé

Ceux qui ont aimé la poésie du film Arizona Dream avec ses poissons volants et la musique de Kusturica vont être emballé par ce nouveau venu dans la sphère des jouets télécommandés : Le Flying Fish est un gros poisson volant gonflé à l'hélium, un ballon volant en forme de poisson dont l'énorme innovation est d'être télécommandé.

Je n'ai pas pu résister à offrir ce jouet fascinant à mon fils et, pour être complètement franc, à moi-même. Après avoir été quelques temps après son lancement en rupture de stock, il est maintenant commercialisé par le site L'objet moderne pour 79€ et aujourd'hui en deal sur Groupon pour 30€... Pour ne pas rater ce type d'information, inscrivez-vous au Cobaye-Conso sur Facebook, Twitter ou abonnez-vous au flux RSS.

Description du produit : 
Le Flying Fish est actuellement disponible en forme de poisson clown pour les amateurs du monde de Némo ou en forme de requin pour les fans de Gang de requins. Le contenu de la boite comprend :
- Le Flying Fish poisson clown ou requin qu'il faudra gonfler avec une bouteille d'hélium non fournie (qu'il faudra se procurer en magasin de jouet)
- La télécommande qui nécessitera 4 piles AAA non fournie
- De nombreuses pièces à assembler

Les atouts du Flying Fish télécommandé :
- Un cadeau original et poétique qui émerveillera petits et grands
- Assez facile à gonfler si vous suivez les conseils que je donne dans l'article "comment monter un Flying Fish - instructions en français"
- Très facile à piloter


Les défauts du Flying Fish télécommandé :
- Pas de notice en français, uniquement une notice de 4 pages en anglais. (lien vers : instructions de montage du poisson volant télécommandé en français).
- Un montage un peu long mais (une demie heure minimum)
- Les autocollants d'origine ne sont pas de très bonne qualité et ont tendance à se décoller.
- Sinon, pas grand chose à signaler sauf à vouloir être très critique et prendre ce gros poisson volant pour ce qu'il n'est pas : ni un champion du monde de vitesse ni un slalomeur ni un cascadeur; oubliez toute velléité de pointe de vitesse, de looping mais comme je l'ai dit, ce ballon volant télécommandé n'est pas fait pour ça.

Vous l'aurez compris, j'adore ce poisson volant télécommandé, qui quand vous ne jouez pas avec, deviendra un élément magique de la décoration de la chambre d'un enfant. Pas de doute pour Noël 2011, le Flying Fish fera certainement partie des bestsellers. En tous les cas, à 29,90€ chez Groupon, c'est une occasion à ne pas louper.

jeudi 20 octobre 2011

Avis - Hipstacase, donnez un look total hipstamatic à votre iPhone 4


Hipstamatic est de mon point de vue la meilleure application du marché pour prendre des photos originales avec un iPhone. Je l'utilise pour à peu près 80% des photos que je capture avec mon iPhone et mon Lumix adoré est d'ailleurs assez jaloux de cette situation. Mais c'est une autre histoire.

Aujourd'hui je vous présente le Hipstacase, un étui de protection pour iPhone développé  pour les fans d'Hipstamatic et commercialisé par agent18.com. Sa spécificité? Une coque en relief reprenant le design des boitiers photo rétros, disponible pour le moment uniquement en noir.



Les atouts de l'hipstacase pour iPhone 4 et iPhone 4S :
  • Un look original et rétro à souhait parfaitement coordonné à l'app Hipstamatic
  • Une lanière de sécurité comme sur un appareil photo pour éviter de faire tomber son iPhone
  • Un adaptateur permettant de fixer l'iPhone sur un pied pour des clichés parfaitement nets, un petit plus extrêmement pratique quand on sait à quel point il est difficile de faire tenir tout seul un iPhone.

Les défauts de l'hipstacase pour iPhone 4 et iPhone 4S :
  • 100% plastique et monochrome alors qu'une finition un peu plus haut de gamme avec de la matière aurait été du plus bel effet :
    • L'objectif donne l'impression qu'on a oublié le cache sur l'appareil alors qu'on aurait préféré un objectif avec une lentille factice
    • Le bandeau central aurait pu être en cuir grainé (ou simili)
    • Le flash pourrait être transparent
    • ...
  • La coque ne protège pas suffisamment la face avant, elle arrive bord à bord avec l'écran et n'amortira pas les chocs, tout en laissant poussière et particules diverses (miettes, sable, fibres textiles...) s'incruster entre la coque et le téléphone!
  • Son prix de 40$ soit à peu près 30€ (hors frais d'envoi des USA) est trop cher et dissuasif en regard des qualités techniques de la coque somme toute assez basiques... Mais finalement assez cohérent avec le tarif de l'application Hipstamatic + ses nombreux add-ons qui la placent sur les plus hautes marches en terme de prix des applications photo pour iPhone.
  • Un adaptateur pour pied c'est bien, sauf qu'hipstamatic ne propose pas de fonction retardateur*!!! De deux choses l'une, soit Hipstamatic nous réserve une surprise dans une prochaine mise à jour, soit ils nous donnent le fouet pour les battre! Heureusement le pied pourra servir lors d'une visioconférence avec Facetime ou Skype ou encore pour prendre des photos avec une stabilité maximale... à condition d'avoir un pied (ou tripod) puisqu'il n'est pas livré avec l'hipstacase.
En conclusion, cette coque plaira aux grands amateurs de l'application Hipstamatic, à celles et ceux qui utilisent beaucoup la fonction appareil photo de leur iPhone 4 et qui ne regardent pas à la dépense, mais ne satisfera pas les personnes souhaitant avant tout une coque protectrice pour leur précieux téléphone.
Personnellement j'espère qu'Agent18 et Hipstamatic vont sortir de nouvelles versions, peut-être coordonnées aux différents boitiers virtuels que l'on peut acheter en add-on et surtout qu'ils amélioreront la qualité et la finition de l'ensemble, afin que cette coque pour iPhone soit un peu plus qu'un simple clin d'oeil à l'application.


*Pour celles et ceux qui cherchent un retardateur pour leur iPhone, sachez qu'il existe une app, très légitimement nommée retardateur. Je vous en parle très bientôt...

mercredi 19 octobre 2011

Coup de coeur : Pop Phone de Native Union, le retour du combiné!



Aujourd'hui un petit billet léger léger sur le Pop Phone de Native Union, un bon vieux combiné téléphonique, revisité dans des couleurs pop ultra tendance, à brancher sur un téléphone portable dernier cri de préférence ou sur une tablette ou un ordi pour skyper à l'ancienne.

Les points forts du Pop Phone Native Union :
- Son look rétro branché
- Son utilisation protège des ondes nocives émises par les téléphones
- Beaucoup plus pratique que l'iPhone à coincer entre l'épaule et l'oreille pour téléphoner les mains libres
- Son prix ultra light qui en fait un cadeau original et abordable

Les points faibles du Pop Phone Native Union :
- Avec les nouvelles réglementations, il n'est plus possible de l'utiliser en voiture et c'est bien dommage.
- Un peu volumineux dans la poche en mode nomade.

Le mien est jaune et je l'utilise pour téléphoner à mon bureau avec mon iPhone ou pour skyper sans gèner les autres sur mon iMac.

Bref, le Pop Phone est anachronique, pas vraiment indispensable, mais son look et le réel confort d'utilisation qu'il procure en font un gadget qui en séduira plus d'un.

Une idée de cadeau assez originale à retrouver sur le site de Native Union.
Compatible iPhone, iMac, iPad, VoiP, Skype...
Prix public : 30€

mardi 18 octobre 2011

Groupon, des deals pas toujours intéressants!



Groupon est un site qui a le vent en poupe et à l'instar des sites de ventes privées, il y a quelques années, son concept essaime et de nouveaux sites de couponning et bons plans voient le jour sur le net tous les mois.

Le fonctionnement des deals Groupon :
Le principe de Groupon est de prime abord très intéressant et séduisant : le site négocie avec ses partenaires des tarifs promotionnels sur des produits de tous types, mais aussi sur des services, des diners au restaurant, des voyages... à condition d'écouler un volume minimum prédéfini de ces offres.
Aussi même lorsqu'un membre Groupon achète un deal, si le quorum de ventes n'est pas atteint, le deal peut ne pas être validé. Dans ce cas, les commandes sont remboursées par Groupon.
Ce système permet à Groupon de proposer à ses abonnés des deals imbattables avec des tarifs de 20 à 70% inférieurs à ceux normalement pratiqués. Les abonnés achètent un coupon qu'ils reçoivent par email, passent commande sur le site du partenaire et entrent le code de leur coupon. Ils ne leur restent alors plus, dans la majorité des cas pour les produits, qu'à payer les frais d'expédition, sachant qu'il n'y a pas de frais d'expédition pour un service.

J'ai donc décidé de me laisser tenter par des deals Groupon et je vous propose aujourd'hui un article qui récapitule les avantages et les inconvénients d'un achat via le système de coupon Groupon.

Les avantages des deals Groupon :
- Des tarifs vraiment attractifs avec des discount réellement conséquent.
- Une newsletter quotidienne qui présente les deals géolocalisés sur votre ville + une newsletter pour les produits sélectionnés par Groupon pour lesquels le facteur géographique n'a pas d'importance, puisque les produits seront envoyés.
- Des offres renouvelées chaque jour avec parfois d'excellentes idées cadeau et des objets high tech originaux et novateurs.
- La possibilité de payer par carte bleue ou via un compte paypal.
- Un service client qui répond par mail sous 48 heures et que l'on peut contacter gratuitement par téléphone au 0 800 94 94 25, c'est suffisamment rare sur Internet pour le préciser.

Les inconvénients des deals Groupon :
- Des produits qui ne viennent pas forcément de grandes marques reconnues et dont la qualité peut s'avérer inférieure à celle des produits originaux avec un SAV parfois problématique : difficile à joindre, pièces de rechange inexistantes, absence de centre de retour en France...
- Peu ou pas de produits ou deals portant sur des grandes marques comme Sony, Apple, etc. À l'instar des partenaires qui ne sont pas toujours des grands distributeurs, mais parfois des sociétés créées expressement pour fournir des deals à Groupon et qui affichent moins de 6 mois au compteur.
- Un processus d'achat plus complexe : Il faut acheter son coupon puis passer commande auprès du partenaire avant la date de fin de validité du coupon. Faute de quoi, le coupon n'est plus valable ni remboursable.
- Des délais de livraison des produits souvent plus longs qu'ailleurs, mais ces délais sont annoncés sur la fiche du deal Groupon, donc pas de mauvaise surprise de ce côté-là, il faut le savoir et en tenir compte, c'est tout.
- Des informations sur les produits, les prestations et les services parfois très sommaires. Il faut donc aller voir directement sur le site du partenaire afin de s'assurer de ce que l'on achète exactement. Il est d'ailleurs plus prudent, en cas de doute sur la qualité, de chercher l'avis de consommateurs ayant testé ces produits ou services.
- Des conditions générales de vente qui protègent Groupon contre tout recours, aussi en cas de problème, il faudra traiter directement avec un partenaire ne bénéficiant pas toujours de la même solidité que Groupon.

En conclusion, acheter sur Groupon permet de faire de bonnes affaires à condition de savoir exactement ce que l'on achète et de commander en connaissance de cause. Certains produits sont livrables sous 8 semaines, tous ne bénéficient pas de la NF (Norme Française) et les tarifs ne sont pas toujours aussi intéressant que ce qui est annoncé. J'en ai fait l'expérience en faisant des recherches avant d'acheter une bouteille de vin qui sortait à moitié prix grâce à Groupon; le partenaire la commercialisait effectivement au double du prix sur son site, mais elle pouvait être achetée bien moins chère ailleurs sur Internet. Le prix moyen constaté sur le Web ne faisant plus apparaitre qu'une économie de 20% contre les 50% annoncés par Groupon.

lundi 17 octobre 2011

Test et avis : Swatch Touch, La révolution tactile?



Grand amateur de montres, je suis depuis mon enfance un grand fan de Swatch depuis la 1ère squelette qu'on m'a offerte avec son mécanisme apparent, jusqu'aux dernières séries monochromes New Gent.
La semaine dernière alors que j'étais parti pour faire changer un bracelet, j'ai découvert la toute dernière innovation de l'horloger suisse, la Swatch Touch qui est la première Swatch 100% tactile.

J'ai tout de suite aimé le look moderne et épuré, les couleurs vives ou sobres comme avec le modèle "black", le bracelet large et surtout l'absence de boutons sur le cadran, puisque la Swatch Touch est une montre tactile dont toutes les  fonctions sont accessibles en touchant l'écran avec le doigt.

J'ai jeté mon dévolu sur la Swatch Touch noire et depuis quelques jours que je l'arbore fièrement à mon poignet, je dois dire que je ne regrette pas mon choix, même s'il m'a fallu quelques temps pour m'adapter aux chiffres que la typo ne rend pas lisibles au premier coup d'oeil d'un non initié. J'ai même eu le droit à quelques compliments sur cette montre qui n'st pas encore automatiquement identifiée comme étant une Swatch.

Les qualités de la Swatch Touch :

- Son look et son design épuré, l'affichage digital très tendance

- Le poids ultra léger et le confort du bracelet

- Ses fonctionnalités :

  1. 2 heures peuvent être rentrées en mémoire pour ceux qui voyagent beaucoup ou qui travaillent avec un pays qui est sur un autre fuseau horaire ou encore qui ont de la famille à l'étranger.
  2. Mode alarme : Pour se réveiller le matin, pour celles et ceux qui aiment le titi-ti titi-ti des réveils à l'ancienne et qui n'ont pas le sommeil trop lourd, car la sonnerie de l'alarme n'est pas très puissante et ne dure pas très longtemps.
  3. Mode Chronomètre : Pour ceux qui ont besoin de chronomètrer quelque chose...
  4. Mode Minuteur : Pour celles et ceux qui ne veulent pas louper la cuisson de leurs oeufs?
- Le verrouillage automatique de l'écran au bout de 5 secondes pour éviter que la montre se dérègle en permanence au moindre contact.

- Le rétro-éclairage indispensable la nuit


Les défauts de la Swatch Touch :

- Son prix, environ 110€ pour une Swatch, ce n'est pas donné, même pour la 1ère montre digitale tactile suisse.

- La typo arrondie de l'écran digital qui n'est pas ultra facile à lire, mais c'est le revers de la médaille du design.

- Une lisibilité un peu difficile de l'écran pour les montres pink et purple, notamment en cas de soleil.

- La réactivité de l'écran tactile, pas toujours au top, mais rien de bien grave, là encore, il faut prendre le coup de main.

Conclusion
Bref, peut-être pas parfaite, notamment par rapport à son prix, la Swatch Touch n'en reste pas moins très séduisante et constitue une bonne idée cadeau pour un ado, un geek, un adulescent ou un fan de montres comme moi.
Perso, j'espère que les générations futures seront :
- un peu plus connectées et par exemple, capable d'afficher les notifications d'un iPhone sur leur écran.
- dotées d'une typo un peu plus classique pour l'affichage de l'heure, ce qui ne nuirait pas beaucoup au design
- dotées d'un rétro-éclairage permanent ou automatique en fonction de la luminosité afin de ne pas avoir à tâtonner la nuit pour pouvoir lire l'heure


Infos complémentaires :
La swatch Touch est disponible à 110€ sur le site Swatch.fr ou en boutique
Elle est disponible en black, white, pink, purple et camouflage.

jeudi 13 octobre 2011

Jeu The Gunstringer pour Xbox 360 : les limites du Kinnect


Aujourd'hui j'ai testé un nouveau jeu pour Xbox 360 et Kinect : The Gunstringer, qui m'avait été chaudement recommandé comme un jeu vidéo fun, exploitant bien le potentiel du capteur Kinect, une innovation Microsoft qui m'avait jusqu'alors un peu laissé sur ma faim.

Le kinect, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un capteur composé de plusieurs caméras qui permet de jouer aux jeux compatibles sans manette. Idée ultra séduisante et très bien vendue par Microsoft grâce à des teasers vidéos avant lancement particulièrement alléchants. Pourtant, le système m'avait un peu déçu de par son manque de précision et surtout le peu de titres compatibles. Aussi depuis son achat, il y a plusieurs mois, cet accessoire prometteur avait quelque peu pris la poussière faute d'être utilisé.

J'ai donc acheté le jeu The Gunstringer en espérant avoir enfin déniché le titre qui me réconcilierait avec le potentiel de la Kinect et je vous propose aujourd'hui son test.

Les atouts du jeu Gunstringer pour xbox 360 et kinect :

1° Le graphisme, l'ambiance et l'idée.
Le temps de chargement est un peu long, mais pour les vieux briscards qui ont fait leurs armes sur Commodore 64 dans les années 80 avec des temps de chargement approchant la demie heure pour des jeux ultra basiques, rien de bien méchant. D'autant qu'on est vite immergé dans l'atmosphère originale de ce jeu, où l'on prend le contrôle d'une marionnette revenue d'entre les morts pour se venger de sa bande qui l'a truffé de plombs et enterré un peu vite dans le désert. L'intro qui montre les préparatifs d'une représentation est bien vue, de même que les commentaires et réactions de la salle pendant que l'on prend le jeu en main. Aussi, on ne peut que saluer la créativité du studio qui a conçu ce titre.

2° Le mode de contrôle, l'ergonomie et le gameplay.

Le principe est simple, votre main droite contrôle la visée et le revolver de notre cowboy d'outre-tombe, il suffit de relever la main comme le font les enfants qui jouent aux cowboys et aux indiens pour tirer. Le système de verrouillage automatique des cibles est lui aussi assez pratique. La main gauche, elle, permet de contrôler les mouvements du Gunstringer, le faire aller en avant en arrière, à gauche ou à droite ou encore pour le faire sauter par dessus un obstacle ou un projectile menaçant.
La prise en main est rapide et permettra à des enfants, dès l'âge de 5 ans de s'amuser avec ce jeu assez ludique et déjanté.

3° Le mode multijoueur.
Un des atouts de The Gunstringer, c'est la possibilité de jouer à 2 en mode coopératif.

Les défauts du jeu Gunstringer pour xbox 360 et Kinect :

1° Un manque de liberté
L'action du jeu est linéaire et la progression, guidée par le scénario, ne laisse que peu de liberté à un joueur qui voudrait s'attarder ou se perdre dans le gameplay. Avec The Gunstringer, c'est marche ou crève!

2° Les défauts du capteur Kinect
Et principalement un manque de précision dans la visée et les mouvements, des gestes qui ne sont pas toujours pris en compte, un 2e joueur qui est souvent déconnecté sans raison, un fonctionnement optimal qui dépend de l'éclairage et de la configuration (aménagement) de la pièce et qui implique d'éliminer tout mouvement parasite dans le champ du capteur.
Pour tirer le meilleur parti du Kinect, quel que soit le jeu, il faut disposer de suffisamment d'espace, d'un bon éclairage et même dans de bonnes conditions, quand on joue à 2, on finit souvent par se taper dessus (involontairement).

3° Un gameplay un peu trop simpliste
Un défaut qui découle directement du manque de précision des capteurs Kinect et qui fait qu'en faisant un peu n'importe quoi, on progresse malgré tout dans l'histoire. Ce qui peut vite faire perdre son intérêt au jeu, du moins, pour les gamers exigeants ou qui ne sont plus des petits enfants.

Bref, The Gunstringer est un jeu fun qui séduira certainement les plus jeunes gamers mais qui laissera les autres plus dubitatifs. Au final, on ne peut s'empêcher de penser que les défauts observés sont plus ceux du Kinect que ceux du jeu en lui-même. À mon avis, le capteur kinect peut être un très bon accessoire permettant d'ajouter certaines fonctionnalités ou de rendre certaines actions plus faciles/fluides à réaliser, mais je reste sceptique quant à sa capacité à être le contrôleur unique dans un jeu.
On m'a parlé du prochain Forza Motorsport, où en tournant la tête, on aurait accès aux vues arrières et peut-être latérales, sachant que le contrôle de la direction et de l'accelération-freinage se fera grâce à un volant. Ce champ d'applications me semble plus à même d'apporter un plus à l'expérience de jeu.

Maintenant et pour relativiser mon propos, je crois que le Kinect est très approprié pour les jeux type Danse ou Sport, mais ce ne sont pas les titres qui me séduisent le plus personnellement.

mercredi 12 octobre 2011

Numéricable, interface TV et VOD, sommes-nous vraiment en 2011?


Depuis plus de 20 ans, le cable permet de recevoir de nombreuses chaines télé avec une qualité de réception souvent excellente. À l'époque, je n'étais pas abonné mais je me souviens d'un membre de ma famille qui était abonné et chez qui j'adorais aller regarder la TV. Je n'avais alors qu'un seul grief, je trouvais que l'accès aux menus et au guide des programmes était vraiment très long.

Je suis maintenant moi-même abonné Numéricable depuis quelques années et si beaucoup de services me donnent entière satisfaction, je dois dire que je reste consterné par le niveau de leur interface qui est, de mon point de vue, absolument pas à la hauteur de ce à quoi l'on est en droit d'attendre en 2011. Aussi ai-je décidé de consacrer mon article du jour à l'interface Numéricable et notamment à la VOD, vidéo à la demande, pour ceux qui restent réfractaires aux acronymes.

Les avantages de l'interface TV Numéricable :


- Le débit constant avec une ligne dédiée pour la télé, là où les autres fournisseurs triple play ADSL ne proposent qu'un débit partagé entre l'Internet, la télé et le téléphone. Ainsi même si le réseau n'est pas exempt de quelques bugs et "freezes" de temps à autres, ce type d'inconvénients est plutôt rare chez Numéricable et c'est un point important, car il y a peu de choses aussi frustrantes que d'être soudainement privé de réception au milieu d'un programme et qui plus est, au moment où le suspens est à son paroxysme.

- Une télécommande solide (les parents de jeunes enfants apprécieront) et bien conçue, pas besoin de mode d'emploi pour utiliser la bête.

Les défauts et inconvénients de l'interface TV Numéricable :


1° La lenteur : De ce côté là, vraiment très peu de progrès par rapport au début du réseau cablé, si changer de chaine prend moins de temps qu'avant, accéder au guide des programmes ou pire aux services de VOD est vraiment dissusif tellement c'est peu rapide. En 2011, à l'ère du très haut débit, on s'attend à beaucoup mieux. Attendre 15 secondes au minimum pour charger une page, c'est très long.

2° L'ergonomie : L'interface aurait pu avoir été conçue, il y a 10 ans et d'ailleurs, c'est peut-être le cas.

Quelques exemples :
- Accès à la VOD : on arrive sur une page où seules quelques chaines de VOD sont affichées et où l'on doit scroller pour arriver à des chaines comme Canal+ à la demande, ce qui ne serait pas un problème, si le temps d'affichage n'était pas si long. Alors qu'en adoptant une nouvelle présentation et en faisant quelques efforts sur l'ergonomie, à l'instar de ce que propose Free actuellement, la navigation serait beaucoup plus fluide et agréable.
- Accès aux informations sur les programmes : Informations souvent non disponibles ou en retard par rapport à la programmation en cours. Résumés de film ou présentation des programmes à minima quand l'information n'est pas tout bonnement manquante, textes de présentation terminés par trois petits points sans aucune alternative pour pouvoir lire la suite. Là encore des solutions existent : Pourquoi Numéricable ne fait pas un partenariat avec un guide des programmes digne de ce nom?
Pourquoi n'est-il pas possible d'accéder au guide des programmes, au moins à ceux de la tranche horaire, sans devoir quitter celui que l'on regarde? Vous me direz qu'on peut accéder aux infos, mais je vous répondrais qu'elles sont souvent incomplètes, absentes, décalés, mais surtout que l'on est systématiquement obligé de sortir et de re-rentrer dans "info" dès lors que l'on souhaite en savoir plus que le simple titre du programme.

Les défauts de l'interface en image dans cette petite vidéo :
video


En conclusion, je trouve que l'interface TV et VOD de Numéricable souffre d'un manque général de convivialité, conséquence de l'impression de bordel général, là où une meilleure interface, mieux pensée permettrait d'apporter un réel confort à l'utilisateur et de mettre en avant des offres, programmes et services séduisants mais qui sont noyés dans le marasme d'une interface canonique.

Quand ses concurrents étaient encore soumis aux balbutiements des débuts de l'ADSL, Numéricable représentait vraiment la meilleure alternative, mais maintenant que nous sommes à 90% du territoire éligibles au très haut débit, je dois dire que je ne trouve plus vraiment leur service au niveau des nouvelles offres triple play (TV, Internet et téléphone).

vendredi 7 octobre 2011

Comment faire réparer l'écran d'un iPhone 4 chez Commtech

Il fallait bien que cela m'arrive un jour. Je passais quelques jours de vacances à Bordeaux et suite à sa 72e chute, l'écran de mon iPhone 4 s'est cassé : l'affichage et le "tactile" fonctionnaient encore, mais la vitre de protection était complétement lézardée de fissures aux bords coupants.

Certes mon iPhone 4 restait fonctionnel, mais beaucoup moins agréable à utiliser ou à regarder. Je me suis alors mis en quête des options qui s'offraient à moi pour remédier à cette situation.

1° Faire jouer l'assurance Orange à 6€. Malheureusement ayant fauté tout seul, i.e. sans être bousculé par un tiers, mon assurance m'a encore une fois adressé une fin de non recevoir. Donc si vous devez choisir une assurance Orange pour mobile, c'est celle à 9€ sinon rien!

2° Acheter un nouvel écran sur ebay et procéder moi-même à la réparation. Or ce que l'on ne nous dit pas tout de suite sur les fiches techniques de ces écrans de rechange, c'est que la vitre et l'écran tactile sont collés sur l'iPhone 4, contrairement aux iPhones 3, ce qui rend la manipulation extrêmement difficile à réussir : Au mieux, on casse l'écran tactile, au pire on abime également les connecteurs.
J'ai donc renoncé à procéder moi-même à la réparation et à moins que vous soyez un pro, je vous déconseille de vous y essayer.

3° Déposer mon iPhone au SAV Apple, la voie royale, si ce n'est que ce n'est pas fait dans l'heure et qu'il vous en coutera plus de 200 euros.

4° Trouver un réparateur d'iPhone et là ce n'est pas ce qui manque sur Internet. Effectivement, la recherche "réparation écran iPhone 4" renvoie plus de 100 000 résultats, avec on s'en doute et les nombreux threads sur les forums le confirment, de nombreux charlatans prêt à vous facturer cette opération à des tarifs partout différents. Alors comment choisir?
Le cobaye-Conso vous facilite la tâche pour trouver un réparateur d'iPhone. Après avoir écumé quelques centaines de pages sur Internet, des sites ne payant pas de mine, des offres sur ebay, des colonnes de commentaires et critiques, j'ai arrêté mon choix sur Commtech, une petite boutique à Bordeaux, dont j'avais lu le plus grand bien.
Premier contact téléphonique sympathique et rassurant : mon interlocuteur m'annonce 89€, une vitre d'origine, 1 heure de délai et me suggère de passer le matin car il a moins de monde.

Rendez-vous pris, je file dans cette petite boutique de téléphonie du cours de la Marne à Bordeaux et je laisse mon téléphone et ma carte SIM au responsable. 1 heure chrono plus tard, je passe rechercher mon iPhone flambant neuf avec une nouvelle vitre et un nouvel écran tactile, parfaitement fonctionnel! Et cerise sur le gateau, Hassan le gérant m'annonce que les tarifs ont changé, ce n'est plus 89€ mais 80€.

5 minutes plus tard, je ressortais de chez Commtech avec le sourire et un iPhone parfaitement réparé dans la poche.

Ainsi vous l'aurez compris, si vous cassez votre iPhone 4, je vous recommande de passer par un professionnel sérieux pour faire réparer l'écran, ça vous coutera moins cher et ce sera plus rapide que via le SAV Apple, pour un résultat nickel. Et si vous ne voulez pas écluser les résultats de recherche pour trouver un bon et sérieux réparateur d'iPhone sur Bordeaux, je vous recommande les services de Commtech où Hassan vous réservera un bon accueil.

Pour info et même si je n'ai pas testé les autres services : Comm Tech peut intervenir pour réparer les vitres et écrans d'iPhone cassés, changer une batterie d'iPhone ou d'iPad, réparer des problèmes de micro, d'écouteur, de haut parleur, des problèmes logiciels ou encore pour débloquer un iPhone 4 pour pouvoir l'utiliser avec une offre discount d'un nouvel opérateur.

PS : Je pense qu'il doit également être capable d'assurer un service postal, aussi même si vous n'habitez pas à Bordeaux, n'hésitez pas à faire appel à Commtech.

Contacter Commtech pour faire réparer son iphone : 
COMMTECH (près des Capucins)

72, cours de la marne 33300 Bordeaux

TEL : 06.65.77.24.26

jeudi 6 octobre 2011

Good bye Mr Jobs et merci!

illustration © This touching logo tribute, simply named “Thanks, Steve.” was created by Jonathan Mak Long, a 19-year-old designer living in Hong Kong.
En cette journée un peu spécial où les apple geeks ont la gueule de bois, un petit post "hors norme" hors test en tribute to the man who created Apple. Thank you Steve but you'll always be on my desk!

Avec ci-dessous les meilleurs tweets du jour :
3 Apples changed the World, one seduced Eve, one fell on Newtons Head and the 3rd was offered to the World half bitten by Steve Jobs...
Traduction : 3 pommes ont changé le monde : une a séduit Eve, une est tombée sur la tête de Newton et la 3e a été offerte au monde à moitié mordue par Steve Jobs.

Steve Jobs was born out of wedlock, put up for adoption at birth, dropped out of college, then changed the world. What's your excuse? (© Jonathan Moss sur twitter)
Traduction : Steve jobs était un enfant illégitime, abandonné à la naissance, viré de l'université et il a changé le monde. Et vous, c'est quoi votre excuse?

I just remembered. Steve jobs once called me an . In retrospect It was awesome. I was just happy he knew who I was. Lol. (© Just Blaze sur twitter)
Traduction : Je me souviens que Steve Jobs m'a traité un jour de Trou du Cul. Avec le recul, c'était génial, j'étais juste heureux qu'il sache qui j'étais. lol.

Steve Jobs was a Buddhist so he probably believed in reincarnation. His next gadget, the iAmBack. (© Fake PM Lee)
Traduction : Steve Jobs était bouddhiste, il devait donc croire en la réincarnation. Sa prochaine invention (gadget), le iRésurrection

mercredi 5 octobre 2011

Tablette graphique G-Pen F610 de Genius : Dessiner sur son ordinateur sans se ruiner

Le prix prohibitif des tablettes graphiques les ont pendant très longtemps réservées à l'usage des professionnels du graphisme. Chose étonnante, alors que les prix de tous les produits high tech n'ont cessé de baisser depuis 15 ans, celui des tablettes n'a pas vraiment diminué et notamment, celui des plus célèbres d'entre elles, les tablettes Wacom. Le tarif de ces tablettes et stylets qui permettent de dessiner sur son ordinateur comme sur une feuille de papier sont restés très stables et de facto hors de portée de bourse pour les dessinateurs amateurs, et cela même pour les modèles de la gamme Bamboo censés offrir une alternative abordable au haut de gamme Intuos.

Heureusement ces dernières années quelques challengers sont arrivés sur ce marché dominé par Wacom et je vous propose aujourd'hui le test d'une tablette commercialisée par la marque Genius, qui propose enfin une tablette de taille convenable à un prix réellement accessible, à savoir moins de 80 euros.

La tablette G-Pen F610 offre effectivement une surface utile approchant le format A4 à un tarif de 65,99€, livraison incluse chez Pixmania, et je n'ai pas pu résister à en faire l'acquisition.

Une tablette graphique pour quoi faire?
Même si l'on est pas un graphiste professionnel ou un spécialiste de la retouche photo, une tablette graphique saura trouver sa place sur le bureau de toutes celles et ceux qui aiment dessiner et qui ne se satisfont pas d'une souris, qui n'est, tout le monde me le concédera, vraiment pas pratique pour dessiner.
La tablette pourra vous permettre de :
- faire des dessins réussi sur votre ordinateur,
- décalquer une photo ou une image grâce au calque recouvrant la surface active,
- substituer un stylo à la souris dans l'utilisation quotidienne de votre ordinateur,
- initier vos enfants au dessin et à l'informatique, sans risque de gribouillage sur les murs ou les coussins des canapés.

Les atouts de la tablette G-Pen F610 de Genius :
- Compatible Mac et PC, elle est livrée avec les drivers Mac et PC nécessaire à son utilisation. En 2 minutes chrono, la tablette sera prise en charge par votre ordinateur.
- Une grande surface de dessin (25.4 cm x 15.9 cm).
- Un prix très doux : 5 à 10 fois moins chère à taille équivalente que ses concurrentes haut de gamme.
- 1024 niveaux de pression pour pouvoir travailler avec autant de nuances qu'avec un vrai crayon : avec la tablette G-Pen F610 de Genius, on peut commencer son dessin par des traits d'esquisse très léger avant de les renforcer en accentuant la pression de la mine sur la surface active.
- Compatibilité avec toutes les applications et notamment avec Photoshop


Les défauts de la tablette G-Pen F610 de Genius :
- Un stylet un peu léger pour ceux qui aiment dessiner avec un peu de poids dans la main, notamment par rapport à son volume.
- Une configuration qui demande un peu de temps, mais à l'instar de toute tablette graphique
- Une mine qui pourrait glisser un peu plus naturellement sur la surface de la tablette, notamment en comparaison avec une tablette Wacom
- On ne peut pas gommer en retournant le stylet
- Un porte stylet un peu léger
- Matériaux un peu légers sans être cheap, mais peut-être un peu fragiles
- La tablette est livrée avec quelques logiciels dessin pour PC mais aucun pour Mac
- Le stylet dont la pile se décharge même quand on ne l'utilise pas
- Une documentation quasi inexistante

Conclusion de ce test de la tablette  Genius G-Pen F610 : 
Si cette tablette ne peut pas rivaliser avec les stars du marché et ne saura donc convaincre les professionnels, elle constitue une excellente opportunité pour tous les dessinateurs en herbe et du dimanche, qui sans casser leur tirelire, pourront enfin s'offrir une tablette de belle taille.
Elle constitue donc une bonne idée cadeau pour toutes celles et ceux qui aiment dessiner, qui vont ainsi pouvoir découvrir les nombreuses possibilités offertes à leur créativité par le couplage de l'informatique et de leur talent, notamment pour ceux qui ont envie de faire de la BD!

lundi 3 octobre 2011

TEST Samsung CLX3185FW : L'imprimante laser parfaite

Celles et ceux parmi vous qui suivez régulièrement ce blog doivent avoir une impression de déjà vu à la lecture du titre de ce test, car j'ai effectivement déjà écrit, il y a peu, un article sur l'imprimante laser couleur multifonctions Samsung CLX 3185... Mais ce qui change tout ici, c'est les 2 lettres:  F et W

L'imprimante CLX3185FW est en fait la version haut de gamme de cette imprimante et si elle en reprend toutes les caractéristiques, ce qui m'évitera des redites en vous invitant à lire l'article consacré à cette imprimante, elle dispose de quelques atouts supplémentaires qui font toute la différence et que je vais vous présenter dans cet article.

1° Réparons un abus de langage : Dans mon précédent article, je parlais d'imprimante tout-en-un, la CLX3185 est en fait une 3 en 1 : copieur, scan et imprimante. Tandis que la 3185FW est une vraie tout en un ou 4-en-1, autrement dit elle intègre la fonction Fax qui peut toujours être utile avec certaines administrations ou entreprises qui ne sont pas passées au "tout email".

2° Le chargeur de document : La CLX3185 intègre un chargeur de documents qui permet de scanner 15 pages en une seule opération, ce qui s'avère très pratique pour scanner plusieurs pages en une fois, sans avoir à les positionner une par une et à déclencher à chaque fois leur numérisation. On les installe dans le chargeur, on lance une numérisation multiple et on peut aller se préparer un café pendant que l'imprimante multifonction Samsung se charge de tout.

3° La CLX3185 est une imprimante réseau : Autrement dit, plusieurs ordinateurs peuvent s'y connecter en simultané, ce qui la rend ainsi vraiment éligible à une utilisation en TPE.

4° Le meilleur pour la fin : L'imprimante laser couleur Samsung CLX3185FW est wifi! On peut ainsi lancer des impressions ou des scans sans avoir à s'y relier par l'intermédiaire d'un cable. C'est une fonctionnalité vraiment très pratique pour les petites entreprises et cerise sur le gateau, étonnamment facile à configurer grâce à la fonction WPS : On appuie sur le bouton WPS de l'imprimante puis sur le bouton WPS de sa box (il faut activer l'option WPS de la box) et la connexion s'établie automatiquement.

Bref, pour moins de 100 euros d'écart, il ne faut pas hésiter à s'offrir l'imprimante Samsung CLX3185FX!
Related Posts with Thumbnails