lundi 23 mai 2011

Wikango, dispositif d'assitance à la conduite et avertisseur de radar


On en parle beaucoup depuis 10 jours, les dispositifs d'assistance à la conduite, nouveau nom fort opportun des avertisseurs de radar sont dans le collimateur des pouvoirs publics qui ont décidé de durcir le ton face aux chauffards suite à la forte hausse du nombre de tués sur les routes depuis le début de l'année 2011.

Aujourd'hui je vous propose le test d'un système développé par une entreprise française Wikango dont une des principales spécificités est sa gratuité, qui outre la recrudescence du nombre de radars et de contrôles de vitesse provoque un engouement pour cette application embarquée à bord de smartphone, iPhone en tête.

Wikango est donc une application gratuite disponible sur l'Apple Store ou sur Cidya qui est aussi facile à utiliser qu'à installer. À l'instar d'iCoyote dont je vous avais déjà parlé il y a quelques mois, Wikango propose 3 fonctionnalités principales.

La première lui permet grace à la géolocalisation de déterminer sur quelle route vous circulez et de vous avertir de la présence de radars fixes sur votre parcours. Il devient ainsi fort difficile de se faire flasher par distraction. Pourtant suite aux nouvelles directives de la sécurité routière, la carte des radars fixes de France ne sera bientôt plus publiée et officielle, aussi cette fonctionnalité n'est pas la plus intéressante pour le futur.

Deuxième fonctionnalité phare de l'application, ses capacités réseau en temps réel. En effet, Wikango est également capable de recenser les véhicules circulant sur le même axe routier que vous et dans le même sens et de vous avertir de la présence d'un radar mobile à condition que celui-ci ait été préalablement déclaré par un autre usager. Heureusement avec près de 2 millions d'utilisateurs, les grands axes sont généralement bien couverts. Cependant les nouvelles directives prévoient malheureusement de rendre hors la loi ce type de dispositif, qu'il soit embarqué à bord d'un boitier dédié ou sous forme d'application dans votre téléphone. Dans la pratique, il ne sera pourtant pas facile à un agent de pouvoir légalement contrôler le contenu de votre téléphone portable sans un mandat spécial, ce qui rend l'application de cette directive assez difficile et garantie encore de beaux jours à ce système.

Troisième fonctionnalité phare de Wikango, également présente sur iCoyotte et fonctionnant sur le même principe que la précédente à savoir l'entraide du réseau, l'application est capable de vous signaler un danger potentiel sur votre itinéraire : accident, travaux, etc. Et c'est bien cette dernière fonctionnalité qui pourrait sauver la mise de ces dispositifs et légitimer leur appellation de dispositif d'aide à la conduite, car en cas d'accident, la réactivité peut souvent s'avérer salutaire pour d'autres véhicules empruntant un itinéraire sur lequel s'est produit un accident. La réactivité de ce type de dispositif en l'espèce est incomparable avec celle des compagnies de sécurité des autoroutes ou des radios "trafic" qui ne sont disponibles que sur les autoroutes et que tout le monde n'écoute pas.

Mon avis sur l'application Wikango:

Si je dois la comparer à iCoyotte, je dois avouer que je la trouve moins ergonomique bien que son fonctionnement soit extrêmement facile. On allume l'application et il ne reste plus qu'à attendre les alertes pour lever le pied ou changer d'itinéraire ou encore pour déclarer un radar mobile ou un danger. Car pour que ce type de dispositif soit efficace, il faut que toute la communauté joue le jeu. Il n'est pas suffisant de prendre, il faut aussi donner en retour! Et pour cela Wikango compte sur sa base de 2 millions d'utilisateurs actifs, chiffre qu'il faut nuancer car 1,5M de ces utilisateurs n'utilisent pas les fonctions Live. Aussi ne peut-on compter que sur 500 000 utilisateurs réels, ce qui place cette application , pourtant gratuite, légèrement en retrait face au leader iCoyote. Ainsi sur des axes moins fréquentés, il est parfois assez difficile ou hasardeux de se fier à ce système. L'écran de contrôle de l'application est plus simple que celui d'iCoyote mais donne en conséquence moins d'infos.
je déplmore également que cette application ne puisse tourner en tache de fond, ce qui permettrait d'utiliser d'autres applications en même temps tout en bénéficiant toujours du service. À l'heure actuelle, en cas d'appel téléphonique, l'application est désactivée et il faudra la relancer après chaque appel.
Heureusement il existe une parade grâce à une application sur Cidya qui permet un véritable multitâche et donc de prendre en appel tout en laissant Wikango ou consors actif.

Les + de Wikango :
- Totalement gratuit
- Plus de 500 000 utilisateurs réels, chiffre en croissance exponentielle et dont les nouvelles lois ne devrait que renforcer la progression
- permet d'éviter les radars fixes, mobiles et les accidents

Les - de Wikango :
- Graphiquement moins réussie qu'iCoyotte
- Impossible d'utiliser une autre application à moins d'avoir jailbreaké son iPhone et téléchargé l'application Circuitous sur Cidya.
- réseau secondaire mal desservi

lundi 9 mai 2011

Jailbreak et Cydia, une nouvelle vie pour mon iPhone!

Si nous avons tous un jour ou l'autre entendu parler de "jailbreak" pour l'iPhone et de Cydia et de ses applications introuvables sur l'apple store, peu d'entre nous savent réellement de quoi il retourne, sauf que jailbreaker son iPhone peut compromettre notre garantie constructeur.

Après avoir fait quelques recherches sur le sujet et découvert notamment qu'Apple avait perdu son procès aux États-Unis quant à son droit d'annuler sa garantie constructeur pour un appareil ayant été jailbreaké et que le jailbreak n'est pas une manipulation irréversible, mais qu'il est possible de restaurer les paramètres d'origine, je me suis lancé dans le jailbreak de mon iPhone 4.


1° LE JAILBREAK DE L'IPHONE

Afin de dissiper le brouillard qui entoure cette manipulation finalement assez simple et rapide à exécuter, je vais brièvement tenter de vous expliquer de quoi il s'agit. Le jailbreak ou évasion de prison fait référence à une manipulation consistant à créer une porte d'entrée non contrôlée par Apple pour entrer dans l'OS (Operating system ou Système d'exploitation en français)de ses téléphones et le modifier. Car l'iOS d'Apple est au départ un circuit fermé où l'on ne peut opérer aucune modification et où notre marge de manoeuvre se limite à installer des applications via l'Apple Store.

Jailbreaker son iPhone permet donc de reprendre le contrôle sur ce petit bijou de technologie dont nous sommes propriétaire afin de lui permettre de faire quasiment tout ce que l'on veut et qui n'est pas possible par défaut avec l'OS d'origine et notamment :
- Afficher des animations ou sites en flash (avec Frash)
- Optimiser l'ergonomie et faciliter l'accès à certaines fonctionnalités, comme par exemple pouvoir très rapidement activer ou désactiver la 3G, le Wifi, le bluetooth, etc. (avec SBSettings)
- Pouvoir partager la connexion de son iPhone avec son iPad ou un ordinateur portable sans avoir à souscrire un nouvel abonnement auprès de son opérateur téléphonique (avec MyWi 4.0)
- Customiser l'écran d'accueil de son iPhone (avec Winterboard par exemple)
- Télécharger les vidéos Youtube pour pouvoir les regarder tout à loisir sur son iPhone même sans connexion Internet (avec Mx Tube)
- et beaucoup d'autres possibilités encore, je vous laisse faire quelques recherches pour comprendre à quel point il existe de nombreuses bonnes raisons pour jailbreaker son iPhone.

Revenons-en à nos moutons et au jailbreak de l'iPhone : Il existe différents logiciels permettant de le réaliser et il n'est absolument pas nécessaire d'être un geek pour y parvenir. Pour jailbreaker son iPhone, il suffit de suivre pas à pas les instructions qui sont mises à disposition sur de nombreux sites et 10 minutes suffisent. Je vous invite à consulter des sites comme iPhone4.fr ou unsimpleclic.com pour trouver les instructions détaillées.

Remarque importante :
Avant de vous lancer dans le jailbreak proprement dit, il est OBLIGATOIRE de vérifier et accomplir quelques pré-requis :
1° Vérifier la version de l'OS qui tourne actuellement sur son iPhone. À ce jour, c'est la V4.3.3 et son jailbreak est disponible. Donc tant qu'à faire, autant la télécharger et réaliser le jailbreak sur cette dernière version, car à chaque mise à jour importante, il faudra ré-effectuer le jailbreak.
2° Vérifier que vous disposez bien de la dernière version d'iTunes sur votre PC ou Mac. (actuellement la v 10.2.2)
3° Télécharger la dernière version de Tinyumbrella qui va vous permettre de sauvegarder la signature numérique de son iPhone, obligatoire pour pouvoir restaurer les paramètres d'origine si besoin.
4° Télécharger le Firmware d'origine du système d'exploitation de l'iPhone SUR SON ORDINATEUR
5° Télécharger un programme de jailbreak qui va se charger seul du boulot à notre place (Redsn0w par exemple, pour mac ou pc)
6° Suivre la procédure en passant notamment en mode DFU qui permettra à Redsnow ou consors d'installer le jailbreak, la porte dérobée, et l'application Cydia, que l'on pourrait comparer à un Apple Store "libre", à savoir non contrôlé par Apple.

Mon avis sur le jailbreak de l'iPhone :
- Ultra facile à réaliser et sans risque quand on suit pas à pas la procédure
- Rapide (moins de 10 minutes)
- Vraiment génial tant cela ouvre de possibilités nouvelles à notre iPhone
- Sans risque puisque réversible

2° CIDYA, UNE ALTERNATIVE FANTASTIQUE À L'APPLE STORE

Cydia est une application comparable à l'Apple Store et qui fourmille d'applications gratuites et payantes qui vont vous permettre de customiser votre iPhone. Cette application est directement installée lors du jailbreak, aussi il ne vous reste plus qu'à l'utiliser pour aller chercher les nouvelles applications dont vous rêvez et qui vont métamorphoser l'image que vous vous faisiez de l'iPhone.

Mon avis sur Cydia :

Cydia est un nouvel eldorado pour les utilisateurs d'iPhone, on y trouve des applications refusées par Apple car non conforme à la politique de la maison, des applications "crackées" (illégal), des thèmes pour personnaliser les menus, les icones, etc.

La seule chose qui peut au départ déstabiliser celles et ceux qui été habitués à l'Apple Store est que son interface est un peu moins conviviale que celle du magasin officiel. Je regrette notamment qu'on y trouve beaucoup moins de capture d'écran qui permettent de mieux visualiser les applications avant de les installer et que les descriptifs des applications y soient généralement plus succinct.
Avec Cydia, mieux vaut savoir ce que l'on cherche à l'avance!

Autre petit bémol, la présence de nombreuses pubs, mais on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Ce sont ces publicités qui permettent à Cydia d'exister, contrairement à l'Apple Store qui est financé par les consistantes commissions qu'encaisse Apple sur les applications qu'il commercialise. Aussi est-il fort probable que vous puissiez trouver des applications identiques ou 100% comparables sur l'une et l'autre des boutiques mais à des tarifs réellement différents.

CONCLUSION : Je ne regrette absolument pas d'avoir jailbreaké mon iPhone et installé Cydia : le simple fait de pouvoir partager ma connexion Internet sans avoir à verser 10 ou 30€ par mois à mon opérateur suffit à lui seul à rendre cette manipulation valable. À noter que MyWi est une application payante au-delà des quelques jours d'essai gratuit.
Related Posts with Thumbnails