jeudi 13 octobre 2011

Jeu The Gunstringer pour Xbox 360 : les limites du Kinnect


Aujourd'hui j'ai testé un nouveau jeu pour Xbox 360 et Kinect : The Gunstringer, qui m'avait été chaudement recommandé comme un jeu vidéo fun, exploitant bien le potentiel du capteur Kinect, une innovation Microsoft qui m'avait jusqu'alors un peu laissé sur ma faim.

Le kinect, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un capteur composé de plusieurs caméras qui permet de jouer aux jeux compatibles sans manette. Idée ultra séduisante et très bien vendue par Microsoft grâce à des teasers vidéos avant lancement particulièrement alléchants. Pourtant, le système m'avait un peu déçu de par son manque de précision et surtout le peu de titres compatibles. Aussi depuis son achat, il y a plusieurs mois, cet accessoire prometteur avait quelque peu pris la poussière faute d'être utilisé.

J'ai donc acheté le jeu The Gunstringer en espérant avoir enfin déniché le titre qui me réconcilierait avec le potentiel de la Kinect et je vous propose aujourd'hui son test.

Les atouts du jeu Gunstringer pour xbox 360 et kinect :

1° Le graphisme, l'ambiance et l'idée.
Le temps de chargement est un peu long, mais pour les vieux briscards qui ont fait leurs armes sur Commodore 64 dans les années 80 avec des temps de chargement approchant la demie heure pour des jeux ultra basiques, rien de bien méchant. D'autant qu'on est vite immergé dans l'atmosphère originale de ce jeu, où l'on prend le contrôle d'une marionnette revenue d'entre les morts pour se venger de sa bande qui l'a truffé de plombs et enterré un peu vite dans le désert. L'intro qui montre les préparatifs d'une représentation est bien vue, de même que les commentaires et réactions de la salle pendant que l'on prend le jeu en main. Aussi, on ne peut que saluer la créativité du studio qui a conçu ce titre.

2° Le mode de contrôle, l'ergonomie et le gameplay.

Le principe est simple, votre main droite contrôle la visée et le revolver de notre cowboy d'outre-tombe, il suffit de relever la main comme le font les enfants qui jouent aux cowboys et aux indiens pour tirer. Le système de verrouillage automatique des cibles est lui aussi assez pratique. La main gauche, elle, permet de contrôler les mouvements du Gunstringer, le faire aller en avant en arrière, à gauche ou à droite ou encore pour le faire sauter par dessus un obstacle ou un projectile menaçant.
La prise en main est rapide et permettra à des enfants, dès l'âge de 5 ans de s'amuser avec ce jeu assez ludique et déjanté.

3° Le mode multijoueur.
Un des atouts de The Gunstringer, c'est la possibilité de jouer à 2 en mode coopératif.

Les défauts du jeu Gunstringer pour xbox 360 et Kinect :

1° Un manque de liberté
L'action du jeu est linéaire et la progression, guidée par le scénario, ne laisse que peu de liberté à un joueur qui voudrait s'attarder ou se perdre dans le gameplay. Avec The Gunstringer, c'est marche ou crève!

2° Les défauts du capteur Kinect
Et principalement un manque de précision dans la visée et les mouvements, des gestes qui ne sont pas toujours pris en compte, un 2e joueur qui est souvent déconnecté sans raison, un fonctionnement optimal qui dépend de l'éclairage et de la configuration (aménagement) de la pièce et qui implique d'éliminer tout mouvement parasite dans le champ du capteur.
Pour tirer le meilleur parti du Kinect, quel que soit le jeu, il faut disposer de suffisamment d'espace, d'un bon éclairage et même dans de bonnes conditions, quand on joue à 2, on finit souvent par se taper dessus (involontairement).

3° Un gameplay un peu trop simpliste
Un défaut qui découle directement du manque de précision des capteurs Kinect et qui fait qu'en faisant un peu n'importe quoi, on progresse malgré tout dans l'histoire. Ce qui peut vite faire perdre son intérêt au jeu, du moins, pour les gamers exigeants ou qui ne sont plus des petits enfants.

Bref, The Gunstringer est un jeu fun qui séduira certainement les plus jeunes gamers mais qui laissera les autres plus dubitatifs. Au final, on ne peut s'empêcher de penser que les défauts observés sont plus ceux du Kinect que ceux du jeu en lui-même. À mon avis, le capteur kinect peut être un très bon accessoire permettant d'ajouter certaines fonctionnalités ou de rendre certaines actions plus faciles/fluides à réaliser, mais je reste sceptique quant à sa capacité à être le contrôleur unique dans un jeu.
On m'a parlé du prochain Forza Motorsport, où en tournant la tête, on aurait accès aux vues arrières et peut-être latérales, sachant que le contrôle de la direction et de l'accelération-freinage se fera grâce à un volant. Ce champ d'applications me semble plus à même d'apporter un plus à l'expérience de jeu.

Maintenant et pour relativiser mon propos, je crois que le Kinect est très approprié pour les jeux type Danse ou Sport, mais ce ne sont pas les titres qui me séduisent le plus personnellement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Attention : Tous les commentaires grossiers, hors sujet ou dénigrant gratuitement les produits, services ou l'auteur de ce blog seront supprimés.

Si vous aimez ce blog, rejoignez-nous sur Facebook en cliquant "j'aime" en haut à gauche de cette page et sur Twitter. Merci de votre soutien.

Related Posts with Thumbnails