jeudi 27 octobre 2011

Test Gorillapod : c'est le pied... idéal pour les photographes amateurs nomades






Je suis depuis très longtemps convaincu, tout photographe amateur et sans prétention que je suis, de l'utilité d'un trépied pour appareil photo, notamment dès qu'il s'agit de faire un portrait de groupe et de figurer sur la photo (merci le retardateur) ou encore pour prendre une photo lorsque la luminosité n'est pas suffisante et que le moindre bougé se traduit par un flou qui ne sera que rarement artistique.


Le problème, c'est que je ne supporte pas d'avoir à trimballer des accessoires volumineux, surtout qu'on prévoit rarement à l'avance qu'on va avoir besoin d'un pied. Aussi me suis-je toujours contenté d'un mini pied télescopique qui avait l'avantage de tenir dans ma poche et de ne pas trop m'encombrer.

Le hic avec ce type de trépied, c'est que l'on ne dispose pas toujours d'une surface idéale (plane) pour le poser, voir d'absolument aucun support exploitable à une hauteur intéressante pour la photo que l'on veut prendre. Ainsi quand le pied était obligatoire pour prendre la photo, il fallait soit mettre son appareil en équilibre sur un vague support au risque de le voir tomber, soit se résoudre à prendre les photos en contre-plongée avec le pied posé sur le sol.

Une bonne nouvelle : Cette époque est révolue, depuis que Joby a lancé son Gorillapod, un très astucieux pied pour appareil photo numérique et caméra, dont la spécificité est d'être doté de pattes articulées. Ainsi conçu, le Gorillapod peut être accroché à peu près n'importe où, permettant ainsi de cadrer les photos comme on le souhaite, tout en garantissant à notre précieux appareil une bonne sécurité.

Les atouts du gorillapod, pied pour appareil photo numérique :
- Il peut être accroché partout : une branche d'arbre, une barrière, un poteau de sens interdit...
- Il peut être posé sur toute surface, même accidentée, grâce à ses pieds flexibles dont la hauteur peut être ajustée individuellement : rochers, sable, rebord de fenêtre, guidon de vélo, etc.
- Des dimensions compactes : 150x30x30 mm qui en feront également un bon trépied nomade pour les possesseurs d'iPhone équipés d'un hipstacase (cf article dédié)
- Un poids plume : 45g
- Une conception intelligente avec des embouts au bout de pieds et sur chaque boule le composant recouverts d'une matière antidérapante.
- Totalement articulable afin de pouvoir choisir parfaitement l'inclinaison et donc le cadrage de son image
- Un prix léger, compter entre 15 et 20€ selon le vendeur (16€ hors promotion chez CDiscount)

Les défauts du gorillapod, pied pour appareil photo numérique :
- Il est officiellement conçu pour supporter des appareils ou caméras jusqu'à 325g, donc si
votre boitier chéri est plus lourd que ça, méfiance.
- Les pieds s'accrochent partout à condition d'être suffisamment longs...
Remarque : Ces 2 défauts ont une solution : le Gorillapod  GP1 a des grands frères plus balèses, à l'exemple du Gorillapod SLR-Zoom qui revendique la capacité à soutenir des appareils jusqu'à 3 kilos.

Conclusion : Le trépied Gorillapod de Joby est un excellent produit, pratique et bien conçu, qui vous accompagnera partout et vous permettra de réussir de très chouettes prises de vue grâce à des angles inédits rendus possibles grâce à ses qualités d'alpiniste ;)
Pour les photographes moins amateurs que votre serviteur, les modèles GP2, GP3 et SLR-Zoom devraient les séduire, sans oublier la torche à leds que Joby a équipé de son système exclusif de Trépied.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Attention : Tous les commentaires grossiers, hors sujet ou dénigrant gratuitement les produits, services ou l'auteur de ce blog seront supprimés.

Si vous aimez ce blog, rejoignez-nous sur Facebook en cliquant "j'aime" en haut à gauche de cette page et sur Twitter. Merci de votre soutien.

Related Posts with Thumbnails