lundi 9 avril 2012

TEST: Citroën DS5, le fleuron automobile français?



Je dois avouer que je n'ai jamais été très "Citroën" et que je suis le 1er surpris par l'attraction que j'éprouve pour la toute nouvelle DS5. Au point que, moi, qui ai toujours mis un point d'honneur à acheter mes voitures d'occasion, je suis sur le point de succomber aux nombreux charmes de cette française racée.

Bref pour en avoir le coeur net, j'ai pris rendez-vous en concession pour un essai de la DS5 et c'est avec beaucoup d'enthousiasme que je suis allé découvrir le dernier fleuron de la marque aux chevrons. Très bon accueil du commercial et direction la voiture, une DS5 HDi 160 sport chic gris métallisé.

Premiers contacts visuels avec la Citroën DS5
Je ne l'avais encore vue que sur Internet, où elle m'avait séduit, mais en vrai, sous mes yeux sur le parking de la concession, la DS5 ne me déçoit pas, bien au contraire. Cette voiture a un vrai look, une personnalité affirmée et statutaire. Elle vous aguiche pour vous inviter à son bord. Mon seul bémol ira à la taille du coffre que j'espérais plus généreuse et à son seuil de chargement un peu haut pour être vraiment pratique... Vous l'aurez compris, c'est l'oeil critique du père de famille qui s'exprime.

Le poste de pilotage de la Citroën DS5
Arrive enfin le moment où je tends la main vers la porte. La clé de contact dans la poche, je glisse mes doigts dans la poignée, les portes se déverrouillent et je m'installe à bord avec la nette impression d'avoir pris place dans le cockpit d'un avion de chasse. Sensation amplifiée par les 2 puits de lumières au-dessus des places avant, délimités par la console centrale haute et par le volant au design très nettement inspiré, lui aussi, du monde de l'aviation.
La clé toujours au fond de la poche, j'appuie sur le bouton de démarrage et le moteur s'anime immédiatement. Le viseur de l'affichage tête haute se déplie alors, et là, il n'y a plus de doute, je suis au commande d'une navette spatiale.
Les finitions intérieures sont de bonne qualité, on est sans nul doute dans un véhicule haut de gamme, mais pas dans du très haut de gamme. Pour avoir cette sensation, je pense qu'il faut choisir l'intérieur cuir club (compter 3000€ de plus sur une base So chic ou 1400€ sur le pack Sport Chic). Les instruments de bord répartis sur 3 zones sont assez réussis et confortent l'impression générale. Petit bémol à la lisibilité de l'écran de droite, qui affiche le rappel des infos GPS ou de l'ordinateur de bord, un peu entravée par le volant.
Dernière bonne surprise, mon fauteuil réglable électriquement révèle 3 boutons aux fonctions bien sympathiques :
- Un renfort lombaire électrique plutôt efficace
- Une fonction massage (J'ADORE!)
- Un système de chauffage des sièges avants réglable en intensité, là où celui de ma voiture actuelle impose une température unique et souvent trop chaude hors période de grand froid hivernal.

Premières impressions au volant de la Citroën DS5
Malgré un look peu sage, la DS5 est moins agressive que ce que l'on pourrait imaginer. Les motorisations proposées sont efficaces mais il n'y a pour l'instant pas de version sportive. La visibilité est assez agréable avec un poste de conduite plutôt surélevé par rapport à la moyenne et une assez importante surface vitrée qui limite les angles morts. Côté consommation, la voiture est plutôt sobre avec une moyenne de 7 litres, ce qui est pas mal pour une voiture destinée aux essais. Pas de grand frisson, mais une impression générale assez satisfaisante de l'optique d'un père de famille.

Citroën DS5, j'aime :
- Les lignes modernes et élégantes
- Le design intérieur (notamment avec la sellerie Club)
- La consommation et l'autonomie
- Le système son Denon vraiment irréprochable
- La transmission intégrale (à basse vitesse) de la version hybride
- Le système d'affichage tête haute

Citroën DS5, j'aime moins :
- La taille du coffre qui limite l'usage aux petites familles
- L'absence d'une version +++
- L'habitacle un peu bruyant
- La boite à gant peu spacieuse
- Les personnalisations finalement assez limitées comparativement à celles proposées pour la DS3

Conclusion de mon test de la DS5 :
J'ai globalement eu un vrai coup de coeur pour cette Citroën racée et l'impression de soin global qui s'en dégage. Pas de doute, elle figure en tête de liste de ma wishlist dans la catégorie des voitures "encore abordable financièrement" avec un prix d'entrée de 29000€, mais un tarif réel minimum qui avoisinera plutôt les 32 000€. La petite demie heure qu'aura duré l'essai m'aura semblé bien brève au volant de cette Citroën DS5 que je me verrais bien tester bien pendant 1 an au quotidien... de quoi créer un blog dédié :)

Remarque : Acheter une Citroën DS5 neuve ou d'occasion?
La DS5 est encore très récente, aussi :
- N'espérez pas que le vendeur fasse de gros effort, sa marge de manoeuvre est assez limitée. Officiellement  1000 à 3000 euros  d'économies en fonction de la finition choisie et du montage.
- En dehors des voitures de concession vendues à partir de 5000km et généralement plutôt bien équipées, on trouve très peu d'offres sur le marché de l'occasion. Aussi n'espérez pas une décôte providentielle, même côté occasion, vous ne trouverez pas de DS5 à moins de 30 voir 32 000€
Donc à mon avis, sauf à attendre au moins 6 mois pour trouver des modèles d'occasion à bien meilleur prix, mieux vaut acheter une citroën DS5 neuve et pouvoir la configurer de A à Z selon ses désirs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Attention : Tous les commentaires grossiers, hors sujet ou dénigrant gratuitement les produits, services ou l'auteur de ce blog seront supprimés.

Si vous aimez ce blog, rejoignez-nous sur Facebook en cliquant "j'aime" en haut à gauche de cette page et sur Twitter. Merci de votre soutien.

Related Posts with Thumbnails