mercredi 30 septembre 2009

Assassin's Creed, beau mais...


Cette semaine, j'ai testé Assassin's Creed, un jeu sorti il y a plusieurs mois, mais qui se vend encore très bien, notamment sur le marché de l'occasion. Il m'avait été recommandé par plusieurs personnes et je partais donc avec un à priori plutôt positif.

Mon avis graphique sur Assassin's Creed :
Magnifique ! Le travail sur les décors et les personnages est vraiment très réussi et l'ambiance très immersive.
C'est beau et ça donne envie de se balader un peu partout de Jérusalem à Damas, dans les souks, sur les toits des minarets ou des clochers, ou encore dans les montagnes environnantes. La bonne nouvelle, c'est que c'est possible, on peut quasiment aller partout.

Mon avis sur le scénario d'Assassin's Creed :
Le scénario où l'on incarne le descendant d'un assassin (haschichin) qui est projeté par les miracles de l'expérimentation ADN dans la mémoire de son aïeul est plutôt intéressant et novateur. Malheureusement, on a très vite l'impression de faire tout le temps la même chose. Les objectifs secondaires qui consistent systématiquement à secourir des personnages pris à partie par des soldats croisés finissent par devenir lassant. Le principe des points d'observation devient vite lassant et sans enjeu, car sans aucune difficulté.


Mon avis sur la prise en main du personnage :
Le didacticiel est plutôt bien fait et la prise en main se fait naturellement et rapidement. Pourtant très vite, le contrôle du personnage devient plus ou moins agréable, ça manque un peu de fluidité et on aimerait un peu plus de précision. De plus on a trop vite la sensation que les options sont limitées...


Mon avis sur les combats dans Assassin's Creed :
Même si les combats sont très beaux, à l'instar des scénarios, on finit vite par répéter les mêmes actions et le dénouement reste sans surprise. Au point que l'on a pas franchement l'impression d'avoir accompli quoi que ce soit après un combat, toujours exécuté avec les mêmes combinaisons de touches. Je regrette donc le manque de richesse des combinaisons pour le maniement des armes.


Conclusion : On m'avait beaucoup comparé Assassin's Creed avec Grand Theft Auto, présentant même ce jeu comme le GTA4 médiéval. Pourtant, même si la liberté de mouvement peut être comparable (et peut-être meilleure), je me suis vite ennuyé sec et mon désir de progresser dans l'intrigue s'est émoussé rapidement. Les animations sont notamment trop longuettes à mon goût, d'autant que l'on ne peut pas les zapper, et ce n'est pas la possibilité de faire marcher le personnage ou de changer l'angle de la caméra qui rend ces passages plus palpitants. Au final, on a l'impression que terminer le jeu ne sera pas une affaire d'adresse ou de talent, mais simplement de temps. Espérons que si ce titre bénéficie d'une suite, celle-ci saura mettre la barre un peu plus haut, pour donner à ce titre ses lettres de noblesse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Attention : Tous les commentaires grossiers, hors sujet ou dénigrant gratuitement les produits, services ou l'auteur de ce blog seront supprimés.

Si vous aimez ce blog, rejoignez-nous sur Facebook en cliquant "j'aime" en haut à gauche de cette page et sur Twitter. Merci de votre soutien.

Related Posts with Thumbnails