vendredi 27 octobre 2017

Test : Jeux vidéos en réalité augmentée @ VRX Bangkok : Bluffant!



Grand fan de jeux vidéos depuis 35 ans et mes premières parties de Pong, puis d’Atari, de Mattel,... à aujourd’hui avec la Xbox one où je joue avec mes enfants, je n’ai pas pu résister à aller tester les jeux vidéo en réalité augmentée de VRX Bangkok. 
Cette salle de jeux vidéos 2.0 propose 6 activités qui permettent à toute la famille de tester la réalité augmentée, passivement (spectateur) ou activement (jeu)

Réalité augmentée passive :
De la place passager dans une voiture de course aux montagnes russes sur des fauteuils motorisés qui accompagnent et amplifient l’expérience sensorielle, au snowboard sur une planche elle aussi montée sur suspensions hydrauliques.

Les enfants ont testé le snowboard qui les a bien amusé mais pour une durée trop courte. Moins de 10 minutes.

L’avantage de ces activités est qu’elles sont accessibles à toute la famille et qu’elles ne demandent aucun expérience du jeu vidéo. Ici vous expérimenterez uniquement la réalité augmentée pour environ 5€ le baptême.

Réalité augmentée active :
Ici on aborde vraiment les jeux vidéos avec 3 options : HTC vive, Omni et Racing


1° HTC vive : Accessible aux enfants à partir de 6 ans car il faut une certaine coordination, la session de jeu se déroule sur une demie heure et l’équipement se compose d’un casque de réalité augmentée et de 2 joysticks. Les mouvements du corps et des pieds ne sont pas pris en compte, donc les déplacements se font à l’aide des joysticks.
Personnellement c’est l’option qui m’a le plus bluffé, totalement immersive, j’ai découvert l’expérience de jeu dont j’ai toujours rêvé, sans trop y croire, depuis 35 ans. J’ai fait une partie de groupe avec mes enfants de 5 et 7 ans où nous devions repousser des hordes de morts vivants. Objectivement 5 ans, c’était trop petit, du moins pour des parties multijoueurs. Je pense qu’au départ et si c’était à refaire, il vaut mieux prendre une session où l’on joue seul pour domestiquer et profiter à son rythme de cette nouvelle expérience. 
Avec un tarif de 350B (moins de 9€) pour 30 minutes de jeu hors temps d’installation, c’est à mon sens le meilleur deal.


2° Omni :
La réalité encore plus augmentée, où en plus du casque et des joysticks, les joueurs sont dotés de chaussures spéciales et positionnés sur une plate-forme circulaire avec un harnais qui va permettre de se déplacer dans le jeu en marchant presque normalement. 
Le concept est génial mais l’exécution est à mon sens encore immature, la précision et le confort des déplacements est encore imparfaite, tout au moins pour un joueur occasionnel. Mais je ne doute pas que cela s’améliore très vite.
A noter que j’ai éprouvé un peu de motion sickness (sorte de mal des transports) en jouant 30 minutes. Là aussi, je pense qu’il s’agit de s’habituer et qu’après quelques sessions, le problème ne doit plus se poser. Enfin pour relativiser, je suis ressorti avec un très léger mal au cœur mais pas malade non plus et je ne regrette pas d’avoir tenté l’expérience. Ne serait ce que pour me donner une base de comparaison pour les évolutions à venir. Tarif : 450B/30 minutes

3° Racing
Installez vous dans le cockpit d’une voiture de course avec un siège baquet robotisé, volant, levier de vitesse et pédalier. Je n’ai pas testé, faute de temps, mais je ne doute pas de la qualité de l’expérience de jeu. Sur ma liste pour la prochaine fois.

Les installations de VRX Bangkok sont très modernes et visiblement bien entretenues, le personnel souriant, sympathique et très aidant et patient avec les enfants.

VRX Bangkok est une activité très sympa pour une famille en voyage à Bangkok et bien évidemment pour des fans de gaming et cela pour un budget tout à fait raisonnable. Prévoir 2h environ.


PS : les garnitures des casques sont changées et désinfectées entre 2 sessions.

RPS : évitez les weekends et jours fériés sauf à avoir réservé votre session sur Internet préalablement.


lundi 6 mars 2017

Test : Apple iWatch Série 2, plus qu'un gadget, une vraie montre connectée

L'annonce de la sortie d'une montre Apple m'avait tout d'abord vraiment excitée mais le soufflé était vite retombé quand l'iWatch série 1 a finalement été présentée au public. Autonomie ridicule de 24 heures, pas waterproof et puis les séries 1, je m'en méfie comme de la peste.
Mais avec la présentation de l'iWatch 2, ma curiosité et mon attrait ont repris du poil de la bête, au point de placer ce gadget techno au sommet de ma liste au père-noël. Et il faut croire que j'ai du bien me comporter en 2016 car à Noël, la nouvelle montre d'Apple m'attendait sous le sapin!

Une fois le paquet cadeau, noël oblige, défait, un long packaging griffé Apple renfermait ma précieuse nouvelle montre et ses accessoires : Une iWatch Nike noire en aluminium avec bracelet perforé, un chargeur magnétique, un 2e bracelet identique mais plus long pour les poignets d'homme et un petit manuel de mise en route.

 Bref, je ne vais pas m'étendre (plus) sur la description de cette montre que tout le monde connait au moins visuellement et rentrer dans le vif du sujet avec les qualités et les défauts de l'iWatch série 2, pour permettre à ceux qui hésitent encore de décider s'ils doivent ou non sauter le pas et arborer une pomme de plus à leur poignet.

  Les bons points de la montre connectée Apple Watch série 2 : 

- Un design réussi qui ne resemble pas aux autres montres tout en ayant l'air d'une montre. Si je n'avais pas opté pour la finition d'entrée de gamme (mais avec le grand cadran 42mm), je dois avouer que la finition stainless steel est encore plus réussie et peut-être plus passe-partout ou potentiellement élégante avec un beau bracelet. Je ne suis pas sur que c'est la montre que je choisirais pour sortir le soir. Je ne parlerais pas de la version or tant le prix me semble débile pour un objet périssable. Je conçois qu'on paye une fortune une montre que l'on gardera toute sa vie voir que l'on transmettra à son enfant, mais une montre qui sera quasi obsolète dans un an ou dépassée, ça me dépasse.
Mon avis est à peu près le même pour la version céramique qui devra sans doute être réservée à ceux qui souhaitent assortir leur montre à leurs couteaux ou aux étriers de frein de leur Porsche. Côté bracelet, je regrette que les tarifs s'envolent si vite pour un accessoire qui n'a rien de techno, là on se retrouve à payer le prix fort pour une marque. À la place des petits gars du marketing de la pomme, j'aurais plutôt proposé une large palette de bracelets pour accessoiriser et différencier sa montre, à des tarifs attrayants avec comme objectif de vendre 3 bracelets au lieu d'un... d'autant que dans un an ou deux, seul le bracelet servira peut-être encore à quelque chose.
Bon à savoir vous trouverez des bracelets adaptables sur Amazon, eBay et consorts, mais je recommande d'être vigilant quant à la qualité, il serait dommage de perdre ce sympathique gadget à cause d'un bracelet chinois de mauvaise qualité.

 - Une montre enfin waterproof, mais je dois avouer que j'ai tendance à la retirer pour prendre ma douche, me baigner à la piscine ou pour aller nager dans la mer. J'ai cependant testé les 2 premières options mais pas le bain de mer, comme l'eau c'est une chose, mais l'eau salée c'en est une autre. L'eau de mer ayant déjà flingué nombre de mes montres supposées faites pour la plongée... en piscine apparemment. Aussi je conseillerais à ceux qui souhaitent surfer avec, faire de la voile, etc., de bien la rincer à l'eau claire en insistant sur la couronne et le bouton après chaque baignade. - Des fonctionnalités super pratiques avec la palme à la fonction "ping" qui permet de retrouver son téléphone quand on ne sait plus où on l'a mis. Une pression sur le bouton ad hoc et le téléphone sonne. Bien pratique aussi pour vérifier qu'il est bien dans le sac où l'on pense l'avoir mis tout en ayant la flemme de regarder. Les dames apprécieront...

 - Une mention spéciale du jury de la catégorie photographe avec la possibilité de déclencher une photo depuis sa montre avec un retour image pour le cadrage, histoire de vérifier que tout le monde est bien dans l'objectif, et surtout une fonction minuteur, indispensable pour ne pas être en train de tripoter sa montre sur toutes les photos. C'est à mon avis l'arme absolue de l'amateur de selfie non assumé : "Ben non tu le vois bien, j'ai pas de téléphone dans la main, ni de bras tendu hors de l'objectif, je ne me balade pas comme un "con" avec ma perche à selfie, etc...

 - Quelques apps qui tirent bien leur épingle du jeu en trouvant une réelle raison d'être portées sur watch : Quelques applications bancaires, la musique, Shazam, Hue pour commander l'univers d'ampoules et d'éclairages connectés Philips, Message de Facebook, la calculatrice avec convertisseur de devises et d'unités...

 - La possibilité de changer de cadran, enfin de type d'affichage à volonté en 1 seconde au gré de ses besoins. Il est ainsi possible de sélectionner les cadrans que l'on souhaite avoir à disposition et qui défileront d'un balayage du doigt. J'ai par exemple un cadran pour la nuit, Mickey, qui peut me dire l'heure d'un tapotement sur l'écran. Très pratique pour ceux qui comme moi lisent difficilement dans l'obscurité. Un cadran pour la voiture avec affichage digital de l'heure, "complication" pour changer de musique sans avoir à tendre la main vers l'autoradio ni à quitter la route des yeux, complication pour lancer l'app maps de l'iWatch, complication pour décrocher ou pour shazamer une musique à la radio... Mais de quoi il nous parle avec ces histoires de complication??? En fait les complications sont les fonctionnalités paramètrables disponibles (ou non) pour chaque cadran. Certaines sont des apps (applications) d'autres de simples affichages de fonctionnalités : la date partielle ou complète avec le jour de la semaine, le chronographe (stopwatch), les phases solaires et lunaires, l'heure d'un autre fuseau horaire avec lequel on discute ou on travaille, une minuterie pour surveiller la cuisson des pâtes, etc.

 Les "peut-mieux faire" de l'iWatch Apple série 2 : 

 - C'est peut-être le produit d'Apple dont la prise en main est la moins évidente et qui mériterait vraiment un présentation de type "tuto". Il est d'ailleurs assez étonnant de constater que peu de blogueurs se sont attelés à la tâche. Car au début, on tâtonne un peu et qu'on ne sait finalement pas vraiment quoi faire de sa montre. À ne pas prendre à la lettre, car bien entendu, on fait bien plus de choses avec cette montre qu'avec une swatch mais on aimerait bien en faire encore plus.

 - De nombreuses apps disponibles mais assez peu qui soient finalement réellement intéressantes sur une montre avec un petit écran format gros timbre, sans parler des modes d'interactions limités : petit touch screen et 2 boutons seulement, ce qui limitent drastiquement les possibilités. On se pose d'ailleurs souvent la question de savoir si l'app de la montre sert à contrôler celle du téléphone, si elle a une raison d'être propre, etc.

 - L'écran pourra difficilement devenir plus grand, mais il pourrait être plus réactif et fonctionner avec le pencil d'Apple, même si ce dernier est définitivement disproportionné par rapport à la montre. Mais si on achètera pas le pencil pour la montre, si on l'a déjà sous la main, pourquoi pas?

 - L'autonomie : je l'ai classée dans les peu mieux faire car le concept d'autonomie limitée colle très mal à l'image que l'on se fait d'une montre. Et non, ce n'est pas la même chose qu'à l'époque où l'on devait remonter sa montre tous les jours, on ne vit plus à cette époque-là! Mais l'autonomie n'est pas aussi mauvaise que cela, "grosso merdo", 2 jours. Un chargement sans fil par ondes quand la montre est à proximité de l'iPhone serait le bienvenu, histoire de ne pas avoir à la retirer tous les 2 jours. D'autant que le moment le plus propice pour la recharger correspond à la nuit... et qu'on ne peut donc pas l'utiliser pour analyser son sommeil.

 - Une caméra déportée sur la montre pourrait également trouver son utilité et il est assez décevant que cela ne fasse pas partie des "features"

 - Un mode d'identification sécurisé, équivalent du bouton home avec capteur d'empreinte et qui permettrait de se connecter automatiquement à des sites choisis sans avoir à galèrer avec des identifiants et passwords aux formats différents que l'on finit par oublier quand on les utilise pas assez régulièrement. Encore faudrait-il que la Watch d'Apple soit capable de reconnaitre à 100% son propriétaire, ce qui n'est malheureusement pas encore le cas, bien que je crois que cela le deviendra tôt ou tard.

 Conclusion de mon test de l'Apple Watch série 2 : 

Certains diront que ce n'est qu'un gadget, d'autres que ce n'est pas une montre, personnellement je trouve que c'est beaucoup plus qu'une montre gadget : Elle en fait beaucoup plus que n'importe quelle montre classique ou connectée, ce qui ne veut pas dire qu'elle fait tout parfaitement ou mieux que ses consoeurs et parentes plus ou moins éloignées. L'Apple Watch est une montre connectée V2 plutôt réussie et satisfaisante, tout en étant très prometteuse pour la suite. Apple est à mon avis encore une fois novateur et précoce... non non ce n'est pas un pléonasme ;)
Mon seul bémol est temporel à double titre ce qui est le comble pour une montre : Une autonomie et un mode de chargement perfectible et une obsolescence programmée assez gênante pour une montre (qui se veut telle) de ce prix. Un petit tuyau pour acheter la bonne Apple Watch : Si vous êtes tenté par le petit modèle 38mm, que cela soit pour une question de taille du poignet ou de considération esthétique (le petit modèle étant peut-être plus élégant avec un format qui rappelle un peu les vieilles "tanks" de Cartier : Non seulement l'écran sera plus petit, ce qui semble assez évident sur une plus petite montre, mais l'autonomie de l'Apple Watch 38mm est inférieure de 10% à celle de sa grande soeur.

samedi 4 mars 2017

TEST : Apple pencil, top top top et encore améliorable



Steve Jobs ne voulait pas en entendre parler, Tim Cook l'a fait : Apple a enfin commercialisé un stylet qui permet d'écrire mais surtout de dessiner avec une précision rarement atteinte et qui n'a pas à rougir de la comparaison face aux palettes graphiques même professionnelles. J'en rêvais!

 Ayant depuis longtemps renoncé à dessiner quoique ce soit sur l'écran tactile de l'iPhone ou de l'iPad comme la précision était absolument nulle et que ni dessin ni écriture ne ressemblait à quoi que ce soit d'autre que des gribouillages infantiles, j'ai enfin sauté le pas en achetant mon iPad Pro.

 Et c'est là le premier gros hic du pencil, il ne fonctionne qu'avec l'iPad pro. Impossible de l'utiliser sur son iPhone même sur le tout dernier iPhone 7. C'est vraiment dommage et j'espère qu'Apple va se ressaisir avec le très attendu iPhone 8 (ou 7S) du 10e anniversaire de la commercialisation de ce smartphone révolutionnaire.

 Comme je le disais en préambule, le pencil est redoutablement efficace et quasiment bluffant tant il donne l'impression, non pas de tenir un crayon dans sa main, mais tour à tour, un bic, un crayon, un feutre, un pinceau, une brosse, etc. Différents niveaux de pression avec une grande sensibilité, une précision parfaite. Bref le top à ce niveau là.

En terme d'ergonomie, pas de bouton donc une utilisation extrêmement simple et intuitive. Mais sans créer une usine à gaz, je pense qu'un petit bouton bien placé pourrait offrir accès à des fonctionnalités avancées sans passer par la case réglages/fonctionnalités des différentes apps. De même, il aurait été bien vu de pouvoir retourner le crayon afin de gommer.

Côté design, le pencil Apple est assez joli, simple et épuré mais pourrait être nettement mieux. Le capuchon pourrait tenir plus fermement, un système d'accroche aurait été bienvenu d'autant que même les coques Apple n'offrent aucun solution à ce niveau-là. Et autant vous dire qu'on a pas envie de perdre ce couteux petit gadget. Notamment quand on retire le bouchon pour recharger le pencil, il est fort dommage que rien ne soit prévu pour ne pas perdre / stocker le capuchon.
Un capuchon à pince aurait été pratique.
Le petit adaptateur pour recharger le crayon via usb/lightbolt est également très facile à perdre comme il n'y a aucune solution pour le stocker de manière intelligente. Un créneau pour les fabricants de coque?

 De nombreuses applications gratuites ou payantes permettent de tirer le meilleur du pencil apple, notamment ProCreate, Paper... Je consacrerais certainement un article aux apps dans les semaines à venir. Coté prix, le gadget n'est pas donné mais quand on aime, on ne compte pas, non?

lundi 30 janvier 2017

Coque iPad Pro 9.7 Create de Logitech : À quelques encablures de la perfection! (testé pour vous)



Ayant fait récemment l'acquisition d'un iPad Pro 9.7, je me suis mis en quête d'une coque de protection offrant un clavier et surtout, très important pour mon usage nomade, un emplacement bien pensé pour ranger le pencil apple.

Après un bref tour d'horizon des offres disponibles, très limitées en fait, j'ai hésité entre la coque clavier Apple et le modèle Create de Logitech.
J'ai donc fait le tour des revues en ligne pour les 2 produits et mon choix s'est porté sur le modèle Logitech que je trouve mieux réussi esthétiquement que celui d'Apple (sans bosse pour le clavier) et surtout qui intègre un passant incorporé à la coque pour le pencil.

J'ai fait if des fausses polémiques sur le poids de cette coque, qui n'est pas aussi lourde que certains le disent, notamment comme il semblerait que les revues confondent 2 modèles de coque. Le poids et l'encombrement de mon iPad et de sa coque restent bien inférieur à ceux d'un MacBook et d'une coque de protection.

Le look and feel de la coque est plutôt réussi et qualitatif, les matériaux sont sobres et plutôt élégants. Côté installation, l'iPad se glisse facilement dans la coque et n'est pas si difficile à en extraire comme certains détracteurs l'indiquaient.

Le clavier est lui très agréable à la frappe avec ses touches rétro-éclairées et un certain nombre de touches qui n'existent pas sur le clavier Apple et qui permettent de commander depuis le clavier coque Logitech Create certaines fonctionnalité de l'iPad : le bouton home, le volume, la luminosité, la recherche... permettant un certain gain de temps et une meilleure ergonomie quand on travaille en mode clavier.

Je précise pour ceux qui ne le savent pas que le clavier est auto alimenté par l'iPad et qu'il ne semble pas trop gourmand en énergie. Pour info, la coque clavier Logitech est agréée par Apple et était disponible dès le lancement de l'iPad pro sur le site d'Apple à côté du produit officiel du constructeur.

Malheureusement tout n'est pas parfait dans le meilleur des mondes et l'utilisation de la coque Create Logitech pour iPad Pro 9.7 présente quelques défauts, pour certains inhérents à la coque et nombre d'autres qui sont le fait des apps non conçues pour l'affichage en mode paysage ou par les caractéristiques propres de l'iPad qui n'avait pas été conçu par Steve Jobs pour intégrer un clavier physique (et encore moins un stylet comme le pencil, mais ce dernier fera l'objet d'un autre post) :

Les défauts de la coque Create de Logitech :
- Le principal et non des moindres et que par moment le clavier va totalement et simplement arrêter de fonctionner, à l'exception de quelques touches comme le bouton de verrouillage, le bouton home... Ce qui constitue quand même un défaut rédhibitoire comme il s'agit là de la vocation première de cet accessoire. Dans ces cas-là, il faudra éteindre l'iPad et le redémarrer pour que le clavier reprenne du service.
- Le 2e défaut est lié à l'orientation unique de l'écran quand il est raccordé au clavier. L'angle n'est pas si mal pour travailler à un bureau, mais un peu trop raide ou vertical pour travailler sur la tablette d'un siège d'avion.
- Le 3e et dernier défaut sera certainement le manque d'ergonomie et de confort quand on doit regarder des pages en affichage portrait et que l'ensemble iPad replié sur son clavier n'est pas d'une prise en main excellente.
- Une touche qui permettrait d'accéder aux paramètres/règlages aurait été la bienvenue!



Les qualités de la coque Logitech Create :
- Un prix d'achat inférieur à la coque d'Apple pour un produit qui en fait plus et à mon goût mieux pensé (notamment l'emplacement pour le pencil totalement absent du modèle proposé par Apple) et mieux fini.
- Un clavier agréable à la frappe et bien conçu avec des boutons pré-programmés permettant d'accéder à des fonctions très utiles de l'iPad sans avoir à le manipuler, que ce soit ses boutons (on/off, volume ou home) ou son écran tactile pour accéder au centre de contrôle.
- La coque en elle même offre une bonne protection pour l'ensemble de l'iPad, boîtier et écran, mais également au clavier intégré et au pencil qui ne déborde pas de la coque comme sur bon nombre de case pour iPad intégrant un rangement pour stylet.



Bref le case Logitech Create pour iPad Pro 9.7 pourrait être un excellent produit si il ne souffrait pas de perte de contrôle/synchronisation entre son clavier et l'iPad. Ce défaut est à mon sens assez rédhibitoire mais faute d'un concurrent proposant mieux, le Create est la meilleure solution du marché pour protéger son iPad, bénéficier d'un vrai clavier physique et d'un logement pour le pencil, qui vu son prix, ne saurait se perdre comme un vulgaire bic.

Related Posts with Thumbnails